BMX Race : Niek Kimmann en or, Sylvain André 4e

Après une course au scénario improbable, le Néerlandais Niek Kimmann a remporté la médaille d’or. Les trois Français terminent hors du podium.

Photo de Photo de Ezra Shaw/Getty Images

L’or pour Kimmann !

Ce vendredi sur la piste de BMX du Parc de sports urbains d'Ariake, un nouveau champion olympique a donc été sacré, avec le Néerlandais Niek Kimmann. Le champion du monde 2015 est suivi par le Britannique Kye Whyte, ainsi que du Colombien Carlos Alberto Ramírez Yepes, déjà médaillé de bronze à Rio 2016.

Malgré la présence de trois riders français dans cette finale, Sylvain André termine au pied du podium et Romain Mahieu 6e. Joris Daudet, en troisième position à l’abord du dernier virage, a chuté et n’a pas pu finir la course.

Le champion olympique en titre Conor Fields (USA) a chuté lors du dernier run de la demi-finale. Malgré sa qualification, il a quitté la piste sur civière et n’a pas pu participer à la finale.

Le film de la finale de BMX Race masculine à Tokyo 2020

Le Néerlandais Niek Kimmann prend un départ idéal, au même titre que le Britannique Kye Whyte. La France part également bien avec Joris Daudet et Sylvain André juste derrière la tête de course. Au premier virage, Daudet et André sont très proches l’un de l’autre et le second freine logiquement pour laisser partir Daudet.

Le Néerlandais et le Britannique semblent intouchables mais avant le dernier virage, Daudet est bien placé pour empocher le bronze, même si le Colombien Carlos Alberto Ramírez Yepes revient fort derrière lui. Mais il glisse lors du dernier virage et chute, laissant s’envoler les espoirs de médailles françaises. Le Colombien récupère la troisième place.

« Je suis très bien sorti », a commenté le numéro 1 Sylvain André, 4e au final, au micro de France TV. « J’ai du mal sur la reception de la deuxième bosse, mais on est 3e et 4e avec Joris [Daudet]. Je pars de loin, je ne suis pas assez proche pour rattraper les deux devants lorsque Joris tombe. Je peux en vouloir qu’à moi-même. Je suis quand même content d’être là. »

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité