Athing Mu s'impose en finale du 800 m féminin

L'Américaine Athing Mu domine la finale de 800 m féminin en 1 min 55 s 21 et remporte l'or olympique devant Hodgkinson et Rogers.

Photo de Photo de Michael Steele/Getty Images

L'Américaine Athing Mu a remporté la finale du 800 m féminin en 1 min 55 s 21, battant au passage le record américain. La coureuse de 19 ans a pris les rênes de la course dès le début et a conservé une avance sur ses adversaires durant les deux tours de piste.

Avec cette performance, elle remporte l'or olympique et signe la meilleure performance mondiale de l'année.

La Britannique Keely Hodgkinson s'est emparée de la deuxième place après avoir lancé une accélération à 300 m de la ligne d'arrivée et en passant par l'intérieur pour doubler la Jamaïcaine Natoya Goule. Elle s'est ainsi adjugée la médaille d'argent en 1 min 55 s 88, battant par la même occasion le record national de Grande-Bretagne.

L'Américaine Raven Rogers complète ce podium après un très gros finish en 1 min 56 s 81.

Mu arrivait à Tokyo avec le statut de favorite sur cette course de 800 m féminin après avoir remporté les sélections américaines d’athlétisme. Déjà à 16 ans, elle avait battu le record américain du 600 m en salle à seulement 0.13 s du record du monde. Puis elle a battu record sur record du 400 m au 800 m. Cette saison, elle s’est emparée de six records universitaires : 600 m et 800 m et relais 4 x 400 m en salle et 400 m, 800 m et relais 4 x 400 m en extérieur.

Après la course, Mu a expliqué ce que représente une médaille d’or olympique à seulement 19 ans.

« C’est fantastique. J’ai l’impression d’avoir accomplie un des mes buts », expliquait-elle.

« Je voulais gagner une médaille. Je ne visais pas spécialement l’or, mais à mesure que la finale se rapprochait, je me disais ‘’Oui, je veux l’or’’. »

« C’est un but que je voulais accomplir. Je suis heureuse et excitée d’être ici et j’ai profité de chaque instant de cette expérience du mieux que je le pouvais. »

« Avant la course j’étais très sereine. Je n’étais pas stressée. Je voulais remporter la médaille d’or et je me suis dit qu’il fallait que je me donne les moyens de l’avoir. »

« Je ne pensais pas au rythme de la course ni à la façon dont elle allait se dérouler. Je savais que j’étais prête, détendue et confiante et j’ai voulu garder cet état d’esprit jusqu’au départ de la course. »

Pour Hodgkinson, qui a battu le record britannique de Kelly Holmes et remporté l’argent, la journée a été fantastique à Tokyo.

« C’était vraiment une bonne course de la part de tout le monde, c’était tellement ouvert, je voulais donné mon maximum », a-t-elle déclaré.

« Il va me falloir quelques jours pour réaliser ce qu’il s’est passé mais je suis tellement heureuse. »

« Je n’ai pas vraiment les mots. Kelly Holmes est une légende et elle sera une légende dans l’athlétisme britannique pendant encore longtemps. Je l’admire et je lui ai parlé il y a quelques jours, elle est adorable, je n’ai pas les mots. »