5 choses à savoir sur Nafissatou Thiam

À 26 ans, la Belge Nafissatou Thiam vient de remporter son deuxième titre de championne olympique en heptathlon cette année à Tokyo. Mais connaissez-vous bien la superstar de l’athlétisme belge ? Voici 5 choses à savoir sur Nafi Thiam.

Photo de Photo de Cameron Spencer/Getty Images

Elle est la deuxième athlète double championne olympique d'heptathlon de l'histoire

L'exploit est rare. La Belge Nafissatou Thiam est devenue ce 5 août 2021, la deuxième heptathlete de l'histoire a remporté deux titres de championne olympique dans sa discipline. La première est Jackie Joyner-Kersee qui avait doublé en 1988 à Séoul et en 1992 à Barcelone.

Thiam a remporté son premier titre olympique à Rio en 2016 alors qu'elle n'avait que 21 ans avec un total de 6 810 points. Cette année-là, elle a battu la championne olympique de Londres 2012, la Britannique Jessica Ennis-Hill.

Elle a réitéré l'exploit cette année à Tokyo en marquant un total de 6 791 points, devant les Néerlandaises Anouk Vetter (6 689 points) et Emma Oosterwegel (6 590 points).

À Paris 2024, Thiam aura 29 ans. Elle pourrait bien tenter de remporter une troisième victoire historique de l'épreuve combiné féminine.

LIRE AUSSI : Heptathlon : deuxième sacre d’affilée pour Nafissatou Thiam !

Voir les résultats complet de l'heptathlon à Tokyo 2020

Elle a réalisé la troisième meilleure performance de tous les temps

Avec son titre olympique, Thiam a été propulsée sur le devant de la scène internationale d’athlétisme. La Belge a continué son ascension pour assoir encore plus sa domination de l’épreuve combinée féminine.

Au meeting de Götzis en 2017, elle a de nouveau fait parler d’elle en terminant ses sept épreuves avec un total de 7 013 points, soit la troisième meilleure performance mondiale de tous les temps derrière l’Américaine Jackie Joyner-Kersee (7 291 points) et la Suédoise Carolina Klüft (7 032 points).

Elle est championne du monde

Cette même année 2017 est un festival pour la jeune Thiam, qui n’avait alors que 22 ans. Avec sa médaille d’or olympique et sa troisième meilleure performance de tous les temps, elle est arrivée en Championnats du monde 2017 à Londres avec la ferme intention de remporter le titre.

Après deux journées d’épreuve et un heptathlon rondement mené, elle a remporté le titre de championne du monde avec un total de 6 784 points. C’est le tout premier titre mondial de Belgique en athlétisme.

Lors des Championnats du monde de Doha en 2019, elle a laissé filer le titre au profit de la Britannique Katarina Johnson-Thompson avec qui elle sera en concurrence à Tokyo. La bataille s'annonce palpitante.

Elle a un record à 2,02 m en hauteur

L’heptathlète belge adore le saut en hauteur. Ce n’est pas pour rien qu’elle a battu trois fois le record du monde de la discipline en heptathlon. Car après Rio 2016, Thiam a continué d’améliorer sa meilleure marque en hauteur, et donc le record du monde.

La dernière en date était au Décastar de Valence en 2019. La Namuroise était en jambe ce jour-là car en l’espace de 20 minutes, elle a franchi successivement 1,84 m, 1,87 m, 1,90 m, 1,93 m, 1,96 m et 1,99 m et enfin une ultime barre à 2,02 m, soit un centimètre de plus que son ancienne marque établi à Götzis en 2018. Elle a tout de même essayé une barre à 2,05 m sans succès mais cette nouvelle barre au dessus des 2 mètres est plus qu'encourageante pour la Belge.

L'important pour elle est de s'amuser avant tout

Une phrase revient souvent dans les discours de Nafissatou Thiam : « prendre du plaisir ».

À 26 ans, et avec un titre européen, un titre mondial et un titre olympique, la pression qui pèse sur les épaules de l’athlète belge est importante. Elle a même récemment avoué qu’elle comprenait et qu’elle pouvait facilement se mettre à la place de sportive comme Naomi Osaka et Simone Biles qui ont souffert de la pression médiatique et psychologique qui entoure leurs performances. Mais Thiam essaie de ne pas se laisser déborder par ce stress.

« Je suis toujours stressée avant une compétition, mais c’est du bons stress. Je me dis qu’il faut que je m’amuse parce que c’est le plus important », expliquait lors d’une interview avec l'un de ses sponsors.