Waleed Abu Nada : former des champions pour la vie

07 juin 2021

Waleed Abu Nada est un entrepreneur social primé qui a acquis une reconnaissance mondiale en tant que défenseur des jeunes originaires des communautés défavorisées. Il est le fondateur et le directeur de The Champ Camp, une entreprise sociale qui s'occupe activement de l'autonomisation et du développement des jeunes du camp de réfugiés d'Al-Baqa'a en Jordanie grâce à des solutions sportives.

Parallèlement à ses diverses subventions et distinctions, Waleed Abu Nada a été le tout premier Arabe à recevoir le prestigieux prix Filippas Engel en 2018. Il propose régulièrement des mentorats, des conférences et des ateliers à des personnes et des organisations du monde entier afin de diffuser sa vision de l'intégration sociale par l'innovation sportive.

Que vous a apporté le sport ?

J'ai grandi en Jordanie. Le sport a toujours été mon moyen privilégié de rester à l'écart de la rue et des problèmes qui l'accompagnent. J'ai vu et expérimenté le pouvoir du sport en tant qu'écrivain, athlète, entraîneur et aujourd'hui entrepreneur. J'en ai également fait l'expérience directe dans une myriade de contextes : depuis les rues et les camps de réfugiés jusqu'aux compétitions et tournois, en passant par les Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires. À l'âge de 14 ans, j'ai concrétisé certaines de mes idées et lancé un programme ciblé d'un mois qui a permis à 13 jeunes garçons de Marka, en Jordanie, de s'épanouir grâce au sport. Malgré son succès, le programme n'a pas été durable et j'ai fini par me séparer des garçons avec lesquels je travaillais. Cette expérience a marqué un tournant dans ma vie. Si elle m'a effectivement montré la magie que le sport peut exercer sur des jeunes vulnérables, elle m'a également permis de comprendre la nécessité d'investir dans des solutions à long terme. À partir de ce moment-là, je me suis décidé à utiliser le sport comme un moyen de favoriser le développement communautaire, et ce de manière durable.

Parlez-nous des objectifs et de l'impact de votre projet en tant que jeune leader du CIO.

The Champ Camp est un projet mené au cœur du plus grand camp de réfugiés palestiniens au monde : Al-Baqa'a. Lorsqu'il a été établi comme camp d'urgence en 1968, le camp de réfugiés d'Al-Baqa'a comptait 5 000 tentes pour environ 26 000 réfugiés palestiniens. Plus de 50 ans plus tard, le camp accueille actuellement un peu plus de 220 000 réfugiés palestiniens qui sont toujours confrontés à des défis économiques et sociaux extrêmes.

Initialement créé en 2017 afin d'encourager la participation des jeunes au sport, The Champ Camp s'est transformé en une organisation qui s'attaque à de graves problèmes sociaux à l'échelle de la communauté. Nos programmes sportifs visent à offrir aux jeunes des occasions significatives de participer à la société. En capitalisant sur notre modèle de développement à long terme, nous permettons aux jeunes de s'engager dans le camp de réfugiés d'Al-Baqa'a d'une manière sans précédent. The Champ Camp permet à ses bénéficiaires de ne plus être cantonnés dans des positions sociétales prédéfinies. Notre engagement envers la mission de former des champions pour la vie a signifié que notre espace sécurisé est devenu une plateforme de croissance pour chaque jeune en quête de son but.

Quel a été l'impact de votre projet sur votre communauté ?

L'un des objectifs les plus importants de nos programmes sportifs est de fournir aux jeunes des occasions significatives de participer à une société où ils se sentent souvent mis de côté. En capitalisant sur notre modèle de développement de la jeunesse à long terme, nous permettons aux jeunes de s'engager dans leur société d'une manière sans précédent . Plusieurs organisations et acteurs travaillant dans le secteur du développement dans la région s'efforcent de répondre aux besoins fondamentaux et d'apporter un sentiment de sécurité à la population, mais personne ou presque ne s'attaque au problème du sentiment général d'une existence sans but chez les jeunes. En comblant cette lacune, le sport permet aux jeunes vulnérables d'avoir un but qui les motive à aller de l'avant et ce, malgré un environnement difficile.

À l'instar de nombreux programmes sportifs existants dans le monde, ce que nous proposons à travers nos différents champs d'action permet à nos jeunes d'acquérir les compétences et les ressources nécessaires. Toutefois, ce qui est plus important que le simple renforcement des capacités, c'est d'avoir un modèle qui permet aux jeunes d'utiliser les compétences acquises pour contribuer à leur communauté. Cela est possible en leur offrant des possibilités d'engagement significatif. À mesure que nos jeunes s'engagent davantage dans leur communauté, nous sommes presque certains qu'ils seront en mesure d'influencer les décisions et de créer des changements dans le camp de réfugiés d'Al-Baqa'a. Ils seront ainsi à l'origine de l'impact sur l'ensemble de la communauté et même en dehors de celle-ci.

Bien que The Champ Camp soit avant tout une école d'haltérophilie olympique , son modèle a créé un environnement qui va au-delà de la simple formation de champions. Nous formons des champions pour la vie. En nous appuyant sur cette philosophie, nous avons réussi à mettre en place de nombreux programmes holistiques au niveau local qui ont contribué de manière significative à l'épanouissement de nos jeunes. Certains de ces programmes comprennent des centres d'entrepreneuriat visant à résoudre des problèmes complexes, des camps éducatifs pour offrir des compétences uniques, des espaces sécurisés réservés aux femmes pour relever les défis locaux, des programmes d'auto-développement pour l'acquisition de compétences interpersonnelles et bien plus encore. Sur le plan sportif, nos champions ont gagné plus de 300 médailles dans des compétitions locales et internationales.

Constituant la majorité de l'équipe nationale de Jordanie, ils ont participé à des compétitions dans cinq pays. Qui plus est, nous sommes fiers d'avoir formé la plus grande équipe féminine d'haltérophilie de l'histoire du monde arabe, preuve de notre engagement à faire tomber les barrières par le sport. Notre travail et nos efforts ont reçu diverses reconnaissances internationales, allant de visites royales à des célébrations lors d'événements organisés aux Nations Unies. L'une de nos réalisations les plus remarquables a été de devenir les tout premiers lauréats arabes du prestigieux prix Filippas Engel – en remportant les deux prix principaux en 2018.

IOC

Que signifie pour vous le fait de faire partie du programme des jeunes leaders du CIO ?

Le programme des jeunes leaders du CIO m'a fourni une plateforme pour transformer mes idées en réalité de la meilleure façon possible. Il m'a donné l'occasion d'explorer de nouvelles cultures, de nouvelles pensées et de nouveaux cadres. C'est une expérience qui change la vie et qui se prolonge au-delà de la durée du programme. Cette expérience sera toujours présente dans mon esprit comme une philosophie de croissance constante et de poursuite de l'excellence. Pour moi, le programme des jeunes leaders du CIO incarne ce que cela signifie d'être un champion pour la vie.

Quelle importance le soutien du partenaire TOP Panasonic a-t-il eue pour votre projet ?

Le soutien de Panasonic pour la réussite de mon projet a été incroyable. Au-delà du soutien financier, il m'a donné l'occasion de développer un réseau de personnes partageant les mêmes idées et venant du monde entier, ce que l'on ne peut apprécier que lorsqu'on en dispose. Il s'agit en effet d'une expérience rare que peu de personnes ont l'occasion de vivre et, à ce titre, j'en serai toujours reconnaissant. Cela m'a également permis de bénéficier de ressources et de possibilités de mentorat qui ont façonné ma pensée et continueront à avoir un impact sur moi pendant longtemps.

IOC

Que vous a enseigné votre participation au programme des jeunes leaders du CIO ?

L'esprit d'entreprise va de pair avec le développement communautaire. Le programme m'a permis de concilier ma passion pour l'entrepreneuriat et l'innovation et mes intérêts pour le développement communautaire et social. Le programme m'a également apporté un niveau d'exposition qui a non seulement élargi mes horizons et ma réflexion, mais m'a aussi permis d'être créatif dans ma méthodologie de résolution des problèmes.

Quel est votre conseil pour la prochaine génération de personnes désireuses de résoudre les problèmes ?

Au niveau de l'organisation, il faut rester local. Des solutions locales pour des problèmes locaux en utilisant des intervenants locaux et des ressources locales. N'imposez aucun modèle aux communautés, mais considérez-les plutôt comme des co-créatrices de changement. Le développement piloté par la communauté est la voie à suivre.

Et à un niveau individuel, assurez-vous de rester authentique. Ne laissez pas l'attention que vous recevez vous changer ou changer vos valeurs. Du début du projet à son déroulement concret, restez comme un étudiant désireux d'apprendre et de s'améliorer en permanence.

Actualités du CIO Jeunes leaders du CIO
back to top