Chaque mouvement compte : le CIO se félicite des nouvelles lignes directrices de l'OMS sur l'activité physique

26 nov. 2020

Le Comité International Olympique (CIO) se félicite des nouvelles Lignes directrices sur l'activité physique et les comportements sédentaires publiées par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), lesquelles contiennent plusieurs recommandations quant aux niveaux d'activité physique nécessaires pour en retirer des bienfaits importants pour la santé et réduire les risques de maladies et autres.

Les nouvelles lignes directrices ont été préparées afin d'aider les pays du monde entier à adopter des politiques en matière de santé publique fondées sur des données probantes et de formuler des recommandations sur le lien entre comportements sédentaires et effets sur la santé.

Comme l'indique le document, quatre à cinq millions de décès par année pourraient être évités si la population mondiale était plus active ; les recommandations préconisent de 150 à 300 minutes d'activité physique d'intensité modérée par semaine pour les adultes et une moyenne de 60 minutes d'activité physique quotidienne d'intensité modérée pour les enfants et les adolescents.

Les lignes directrices mettent plus particulièrement en lumière les bienfaits de l'activité physique pour le cœur, le corps et l'esprit, l'activité physique contribuant à prévenir et à gérer des pathologies telles que les maladies cardiaques, le diabète de type 2 et le cancer, qui sont à l'origine de près des trois quarts des décès dans le monde. Qui plus est, elles rappellent que l'activité physique aide à réduire les symptômes de la dépression et de l'anxiété et à améliorer la réflexion, l'apprentissage et le bien-être général.


Le sport et l'activité physique, deux éléments essentiels des plans de relance

Le directeur médical et scientifique du CIO, le Dr Richard Budgett, a participé à un webinaire organisé par l'OMS afin de discuter de la façon dont les recommandations soutiendront et amélioreront l'action du CIO en faveur de la promotion de l'activité physique. "Ces nouvelles lignes directrices expliquent comment le sport et l'activité physique peuvent contribuer directement à la santé mentale et physique et lutter contre les maladies non transmissibles, a-t-il déclaré. Les recommandations arrivent à point nommé, alors que le monde continue de faire face à l'impact de la pandémie de COVID-19."

Et d'ajouter : "Nous avons constaté en cette période de confinement et de distanciation physique à quel point il était important de rester actif. Ces recommandations, qui s'appuient sur des données probantes, encourageront davantage de pays à faire du sport et de l'activité physique des éléments essentiels de leurs plans de relance post-COVID-19."

Le président du CIO, Thomas Bach, a déjà appelé les gouvernements à intégrer le sport dans leurs initiatives de soutien post-coronavirus et, en juillet dernier, 118 États membres des Nations Unies (ONU) ont appelé tous les États à inclure le sport et l'activité physique dans leurs plans de relance post-COVID-19.

Le président Thomas Bach a également rappelé à de nombreuses reprises que le sport n'avait pas uniquement un rôle social à jouer, mais aussi un rôle économique en aidant le monde à se remettre de la crise. "Le sport crée des emplois, génère des activités commerciales, joue un rôle économique important dans de nombreux pays – autant d'éléments essentiels à l'heure où le monde entier cherche à relancer l'économie", a-t-il indiqué.

Selon une étude récente publiée dans le British Journal of Sports Medicine, pratiquer chaque semaine au moins 150 minutes d'activité physique d'intensité modérée (soit la recommandation minimum des nouvelles lignes directrices de l'OMS) permettrait d'améliorer le produit intérieur brut (PIB) de 0,15 à 0,24 % d'ici 2050.

L'importance de rester "en bonne santé ensemble"

Le CIO s'est employé à promouvoir activement la pratique d'une activité physique durant la pandémie en lançant une campagne à laquelle ont participé des athlètes du monde entier et en encourageant la population à rester active. Ces efforts se sont conclus par la célébration, le 23 juin 2020, de la Journée olympique, avec la tenue de la plus grande séance d'entraînement en ligne du monde qui a réuni un demi-milliard de personnes.

La Journée olympique a également marqué le lancement de la campagne "En bonne santé ensemble" pour laquelle le CIO s'est associé à l'OMS et aux Nations Unies afin de mettre en avant l'action concertée et la collaboration mondiale qui doivent être de mise pour limiter la propagation et l'impact de la COVID-19.

Les trois organisations contribuent, de concert avec les autorités sanitaires locales et des athlètes olympiques, à la diffusion d'informations importantes en matière de santé publique en invitant les populations à adopter ou conserver des comportements qui permettront d'enrayer la pandémie de COVID-19 et de préserver leur santé physique et mentale.

Depuis, le CIO, par le biais d'Olympic Channel, continue également à encourager les citoyens à rester actifs en leur proposant divers contenus, tels que des séances d'entraînement animées par des olympiens, des conseils émanant d'athlètes d'élite et des vidéos sur la santé mentale.

 
Des initiatives pour encourager la pratique d'une activité physique

L'engagement pris par le CIO de promouvoir l'activité physique et sportive, comme mentionné dans l'Agenda olympique 2020 – la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique, prévoit également l'octroi de subventions de développement par le biais de sa commission sport et société active.

Les quatre dernières organisations récompensées, dont le nom a été annoncé en novembre, ont mis sur pied des projets inspirants qui ont pour mission d'encourager la pratique régulière d'une activité physique et d'assurer la promotion de la santé et des bienfaits du sport sur le plan social. Ainsi, le projet récompensé dans la catégorie "Promotion, à travers l'innovation, de la pratique d'une activité physique et sportive" est une initiative argentine baptisée "Sportd" ; il s'agit d'une application destinée aux personnes souffrant de diabète, qui permet de sécuriser et de contrôler leurs séances d'entraînement.

Auparavant, le CIO avait soutenu des initiatives telles que le programme Global Active City, qui est parvenu à améliorer de manière significative la santé des habitants des villes membres de ce programme et à accroître la pratique sportive.

Le CIO et l'OMS entretiennent un partenariat durable depuis 1984 ; en mai 2020, les deux organisations ont signé un nouvel accord de coopération, témoignant ainsi de leur volonté commune d'encourager l'adoption de modes de vie sains, notamment via l'activité physique, le sport et les loisirs actifs, en tant qu'outils au service de la santé partout dans le monde.

Actualités du CIO Sport et société active
back to top