L'athlétisme est le sport individuel comptant le plus de participants des Jeux, avec un programme divisé en quatre catégories : piste, route, concours et épreuves combinées. Dans les concours, le but est de sauter ou lancer plus haut ou plus loin que ses adversaires.

Présentation

Les épreuves d’athlétisme de Tokyo 2020 auront lieu dans le Stade Olympique. Les aires de compétition se trouvent autour et à l’intérieur de la piste : aires de saut en hauteur et à la perche ; bac à sable pour le saut en longueur et triple saut ; cercles pour les lancer du poids, disque et marteau ; piste de lancer du javelot. 

Contrairement aux épreuves sur piste, les athlètes ne concourent pas en même temps. Chaque athlète attend son tour, et le classement est déterminé par la hauteur ou la distance atteinte. Les épreuves sur l’aire de concours commencent par une phase de qualification, les meilleurs athlètes atteignant la finale de chaque épreuve. 

Le programme masculin n'a pas changé depuis l'ajout du lancer du javelot à Londres 1908. Le programme féminin est maintenant identique à celui des hommes, après l'ajout du triple saut à Jeux d’Atlanta 1996, du saut à la perche et du lancer du marteau à Sydney 2000.

Une Minute, Un Sport | Athlétisme - Terrain
01:28

"Une Minute, Un Sport" vous fera découvrir les règles et les meilleurs moments de l'Athlétisme sur le Terrain en une minute.

Programme

  • Saut en hauteur (Hommes/Femmes)  
  • Saut à la perche (Hommes/Femmes)  
  • Saut en longueur (Hommes/Femmes)  
  • Triple saut (Hommes/Femmes)  
  • Lancer du poids (Hommes/Femmes)  
  • Lancer du disque (Hommes/Femmes)  
  • Lancer du marteau (Hommes/Femmes)  
  • Lancer du javelot (Hommes/Femmes)

L'essence du sport

Épreuves de saut

En saut en hauteur, les athlètes doivent franchir une barre placée à 2,40 m pour les hommes et 2 m pour les femmes. Différentes techniques de sauts ont été utilisés dans le passé, mais la plupart des compétiteurs ont adopté le "Fosbury Flop" ou “rouleau dorsal” mouvement par lequel l'athlète saute dos à la barre, la tête en premier. La technique a été mise au point par Dick Fosbury (USA) qui a remporté l’or à Mexico 1968 en pratiquant le rouleau dorsal. Les athlètes sont éliminés de la compétition après trois échecs consécutifs sur la même barre.

L'introduction des perches en fibre de verre à Tokyo 1964 a permis d'améliorer considérablement les performances du saut à la perche par rapport aux Jeux précédents où des perches en bois étaient utilisées. Aujourd'hui, les concurrents utilisent des perches en plastique renforcées de fibre de verre ou de fibre de carbone pour obtenir le degré de rigidité et de légèreté souhaité. Encore une fois, trois sauts manqués consécutivement conduisent à l'élimination.

Les sauteurs en longueur et les triples-sauteurs recherchent tous deux la précision sur la planche d'appel pour maximiser la longueur de leur saut sans commettre de faute. La vitesse pendant l’élan et le mouvement contrôlé dans les airs sont les clés du succès dans les deux épreuves.

Épreuves de lancer

En lancer du poids, les athlètes cherchent lancent un boulet métallique pesant 7,26 kg (hommes) ou 4 kg (femmes) aussi loin que possible et d'une seule main. Les distances supérieures à 20 m sont courantes chez les meilleurs lanceurs hommes. Valerie Adams (NZL) a remporté la médaille d'or à Pékin 2008 et à Londres 2012, mais elle a dû se contenter de la médaille d'argent à Rio 2016 derrière Michelle Carter (USA), qui a remporté le titre avec le dernier de ses six lancers.

Le lancer du disque exige des athlètes qu'ils tournoient dans un cercle de 2,5 m de diamètre et qu'ils utilisent l'énergie de la rotation qui en résulte pour lancer un disque pesant 2 kg (hommes) ou 1 kg (femmes). Le cercle utilisé dans le lancer du marteau est légèrement plus petit avec 2,135 m de diamètre, et les athlètes lancent un boulet métallique attaché par un câble en acier à une poignée. Le poids total du marteau est le même que celui du boulet utilisé dans le poids, mais cette fois, les jets approchent les 80 m.

Le lancer du javelot est le seul lancer précédé d'une course d'élan. C’est l'une des épreuves les plus spectaculaires du programme d'athlétisme. Les prétendants au titre peuvent atteindre des distances de 90 m avec un javelot de 800 grammes pour les hommes et de 70 m avec un javelot de 600 g pour les femmes. La Finlande est historiquement la nation qui domine cette discipline, avec un total de 22 médailles olympiques en javelot masculin, soit trois fois plus que n’importe quel autre pays.

En attendant Tokyo 2020

Épreuves de saut

Les États-Unis ont traditionnellement dominé le saut en longueur, et l'épreuve a généré une série de stars telles que Carl Lewis, qui a remporté quatre médailles d'or successives de Los Angeles 1984 à Atlanta 1996.

Jeff Henderson (USA) a remporté la compétition masculine de saut en longueur des Jeux de Rio 2016 avec une marque à 8,38 m, devançant son dauphin Luvo Manyonga (RSA) de seulement 1 cm. Les écarts sont d’ailleurs souvent très faibles en saut en longueur. Caterine Ibargüen a remporté la victoire en triple saut féminin aux Jeux de Rio 2016, remportant la première médaille d'or olympique d'athlétisme jamais obtenue par la Colombie.

L’épreuve de saut à la perche masculine pourrait voir le médaillé d’or à Rio 2016 Thiago Braz da Silva (BRA) être opposé au nouveau détenteur du record du monde Armand Duplantis (SWE), au champion du monde 2017 et 2019 Sam Kendricks (USA) ainsi qu’à l’ancien détenteur du record du monde Renaud Lavillenie (FRA). 

Une nouvelle histoire pourrait être écrite dans le concours masculin du saut en hauteur avec Mutaz Essa Barshim qui ambitionne d’offrir la première médaille d’or olympique au Qatar, après avoir remporté l’argent et le bronze lors des précédents Jeux Olympiques.

Épreuves de lancer

De belles rivalités vont de nouveau se mesurer dans le concours du lancer de poids masculin. Lors des Championnats du monde de Doha 2019, l’un des concours les plus palpitants de l’histoire a eu lieu, avec les médailles d’or, d’argent et de bronze décidées sur un petit centimètre. Joe Kovacs (USA) a notamment égalé le troisième meilleur lancer de l’histoire pour s’emparer de l’or. Le concours féminin pourrait quant à lui voir le retour de la championne olympique de Pékin 2008 et Londres 2012 et quadruple championne olympique Valerie Adams (NZE), qui a repris la compétition après son deuxième enfant. 

Le concours de javelot féminin verra certainement la détentrice du record du monde Barbora Špotáková (CZE) être l’auteure d’une belle performance, avec déjà deux médailles d’or olympique et trois titres de championne du monde à son nom. 

La Pologne a dominé les concours de lancer du marteau ces dernières années, avec le quadruple champion du monde Paweł Fajdek qui rêve d’une médaille olympique après avoir échoué lors de ses précédentes tentatives aux JO. Dans l’épreuve féminine, la détentrice du record du monde et première femme à jeter le marteau à plus de 80 m Anita Włodarczyk sera la favorite après avoir triomphé à Rio 2016 et Londres 2012. 

Le titre olympique du concours de lancer du disque masculin se jouera certainement entre Daniel Ståhl (SWE) et Fedrick Dacres (JAM), qui ont terminé premier et second des Championnats du monde d’athlétisme de Doha 2019. Sandra Perković (CRO) visera un troisième titre olympique consécutif mais elle devra faire face à la formidable paire cubaine composée de la championne du monde en titre Yaime Perez et sa dauphine Denia Caballero.

Le saviez-vous ?