Triplé jamaïcain et record olympique pour Thompson-Herah en finale du 100 m féminin

La Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah remporte l'or olympique après s'être imposée en finale du 100 m féminin lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
La Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah remporte l'or olympique après s'être imposée en finale du 100 m féminin lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Elaine Thompson-Herah a été sacrée nouvelle reine du 100 m féminin devant ses compatriotes Shelly-Ann Fraser-Pryce et Shericka Jackson.

Cette finale de 100 m dames était annoncée comme bouillante et elle a tenu ses promesses.

Les Jamaïcaines ont dominé cette finale féminine prenant les trois places sur le podium.

Elaine Thompson-Herah s’est imposée en un temps canon de 10 s 61, nouveau record olympique et deuxième meilleur chronomètre de tous les temps. Elle conserve donc son titre olympique de Rio 2016 et porte à quatre son nombre de médailles olympiques, dont trois en or.

Au coude-à-coude avec Fraser-Pryce pour un duel annoncé, Thompson-Herah s'est détachée après 60 m de course pour lever les bras puis s'effondrer après la ligne. Malgré un vent légèrement défavorable elle a réussi une performance éblouissante. Seule l'Américaine Florence Griffith-Joyner était allée une seule fois plus vite dans l'histoire de la ligne droite, le jour de son record du monde (10.49 en 1988).

Shelly-Ann Fraser-Pryce, qui voulait décroché sa troisième médaille d'or olympique, est arrivée juste derrière sa compatriote en 10 s 74. À 34 ans, Fraser-Pryce décroche ainsi sa 7e médaille olympique, devenant la 4e femme la plus médaillée en athlétisme.

La jamaïcaine Shericka Jackson complète ce podium 100% Jamaïcain en 10 s 76. Elle a réussi son pari de passer du 400 m au 100 m entre Rio et Tokyo.

Les Jamaïcaines ont ainsi réussi un nouveau triplé sur 100 m après celui de 2008 (Fraser-Pryce devant Sherone Simpson et Kerron Stewart à égalité). Elles seront toutes les trois au départ du 200 m dès lundi.

L’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou s’est classée 4e en 10 s 91, devant les deux Suissesses Ajla el Ponte (10 s 97) et Mujinga Kambundi en (10 s 99).

Malgré sa très bonne course, Ta Lou ajoute une frustrante 4e place à son palmarès olympique, après avoir terminé à cette même place lors des finales de 100 m et de 200 m à Rio 2016.

Avec l'AFP