Tout ce que vous devez savoir sur le Grand Slam de Kazan

Tokyo, JAPON - 01 septembre 2019: Axel Clerget (en bleu) gagne face au Japonais Sanshiro Murao (en blanc) lors de la finale par équipes mixtes des Championnats du monde de Judo 2019.
Tokyo, JAPON - 01 septembre 2019: Axel Clerget (en bleu) gagne face au Japonais Sanshiro Murao (en blanc) lors de la finale par équipes mixtes des Championnats du monde de Judo 2019.

Demain, 16 judokas français débuteront le Grand Slam de Kazan en Russie (5-7 mai). Une compétition importante pour la préparation des français avant les Championnats du monde (6-13 juin en Hongrie) et surtout, à 80 jours des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Le Grand Slam de Kazan (du 5-7 mai en Russie) débute demain pour les judoka français et internationaux. Avec les Championnats du monde qui se dérouleront du 6 au 13 juin à Budapest (Hongrie), c’est l’un des derniers rendez-vous majeurs avant les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Au total, 408 judokas de 79 pays différents seront présents sur les tatamis russes. L'occasion de se mesurer aux meilleurs athlètes du monde et de continuer sa préparation olympique pour les sélectionnés.

Larbi Benboudaoud, directeur de la haute performance du judo en charge de la sélection olympique a dévoilé en avril les hommes et les femmes qui représenteront la France lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, et quatre d'entre eux seront présents à Kazan : Shirine Boukli (-48 kg), Romane Dicko (+78 kg), Guillaume Chaine (-73 kg) et Axel Clerget (-90 kg).

Qui sera présent aux côtés des futurs olympiens français ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le Grand Slam de Kazan !

Boukli et Dicko en figure de proue de la délégation française

Pour sa première compétition depuis le Grand Slam de Tel Aviv (18-20 février), où elle avait remporté la médaille d’or, Shirine Boukli arrivera à Kazan avec le statut de tête de série n°2.

La Japonaise TONAKI Funa, troisième au classement mondial sera la grande favorite de ce Grand Slam de Russie dans la catégorie des -48 kg. La dernière rencontre entre Boukli et Tonaki remonte au Grand Slam de Dusseldorf en février 2020. Une finale remportée par la jeune française qui décrochait alors sa première médaille d’or en Grand Slam.

Depuis, la championne d’Europe 2020 continue de monter en puissance et tentera de remporter sa troisième grande compétition consécutive à Kazan (Championnats d'Europe 2020 et Grand Slam de Tel Aviv), avant de s’envoler pour le Japon cet été.

Romane Dicko fera elle aussi partie des judokates les plus redoutables de sa catégorie.

À 21 ans, elle sera la tête de série n°3 derrière les Brésiliennes Maria Suelen Altheman et Beatriz Souza. Dicko et Souza ont déjà combattu deux fois l’une contre l’autre. Un premier round remporté par la Brésilienne lors des Championnats du monde junior de 2017 et un deuxième à la faveur de la Française lors du Grand Slam de Paris 2020. Un partout, balle au centre. Le Grand Slam de Kazan pourrait bien offrir aux deux femmes une « belle » sur les tatamis.

En compétition officielle, la plus jeune championne de France de l’histoire n'a jamais rencontré la médaillée d'or des Championnats Panaméricains, Maria Suelen Altheman. Mais pas de quoi faire trembler Romane Dicko, qui enchaîne les victoires avec ses cinq dernières compétitions terminées avec la médaille d'or, battant même par deux fois la n°2 mondial, l’Azeri Iryna Kindzerska et une fois la n°1 mondial cubaine, Idalys Ortiz, au premier tour du Masters de Doha en janvier 2021.

Chaine et Clerget, en préparation avant les Championnats du monde

Guillaume Chaine, le futur représentant de la France aux JO de Tokyo 2020 dans la catégorie des -78 kg, sera lui aussi en Russie dans le cadre de sa préparation olympique.

Le Français actuellement 27e au classement mondial sera tête de série n°8 et devra se frotter au vice-champion d’Europe, l’Israélien Tohar Butbul. Sur les trois rencontres entre les deux hommes, Chaine en a remporté deux, avec la dernière en date lors du deuxième tour du Grand Prix d’Antalya en 2019, où Chaine avait remporté la médaille de bronze, une semaine après avoir remporté sa première médaille d’or en grand tournoi lors du Grand Prix de Tbilissi.

Le chemin de Guillaume Chaine vers Tokyo 2020 passera aussi par la Hongrie, avec une participation aux Championnats du monde du 6 au 13 juin.

Pour Axel Clerget, cette compétition est un véritable test après la commotion cérébrale qu'il a subie lors des Masters de Doha. Quatre mois après, le médaillé de bronze aux Championnats du monde de Tokyo en 2019 chez les -90 kg revient donc sur les tatamis. Sur les conseils des médecins, Clerget n’avait pas pris part aux compétitions avant Kazan.

Pour son retour à la compétition, le numéro 17 mondial est tête de série n°5 de se catégorie, dont le favori sera le Serbe Nemanja Majdov (7e mondial), déjà battu trois fois par le français lors du Grand Slam d’Abu Dhabi, du Grand Slam de Tokyo en 2016 et lors des Championnats d’Europe de 2017, où le français avait d’ailleurs remporté la médaille d'argent.

Pour revenir au meilleur niveau, Clerget a donc programmé ce premier rendez-vous en Russie et se rendra également à Budapest pour disputer les Championnats du monde avant de réaliser son rêve : participer aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Les autres français engagés

Les quatre futurs olympiens ne seront pas les seuls français présents en Russie. Les Bleus seront 16 au total à fouler les tatamis russes. Une occasion unique de se confronter aux judokas du monde entier et de gagner en expérience pour la prochaine olympiade.

Hommes :

  • -60 kg : Romaric Wend-Yam Bouda (46e mondial)
  • -60 kg : Jolan Florimont (127e mondial)
  • -73 kg : Benjamin Axus (76e mondial)
  • -81 kg : Alpha Oumar Djalo (40e)
  • -90 kg : Mathieu Alexis (126e)

Femmes :

  • -48 kg : Mélanie Vieu
  • -52 kg : Astrid Gneto (11e mondial)
  • -52 kg : Faiza Mokdar (75e mondial)
  • -57 kg : Hélène Receveaux (15e mondial)
  • -57 kg : Gaetane Deberdt (83e mondial)
  • -63 kg : Rania Drid (118e mondial)
  • +78 kg : Laura Fuseau (83e mondial)

Programme du Grand Slam de Kazan :

Jour 1 - 5 mai 2021

10h30 : début du tour préliminaire sur 3 tatamis

  • Femmes : -48kg, -52 kg, -57 kg
  • Hommes : -60 kg, -66 kg

17h : finales sur le tatami central

Jour 2 - 6 mai 2021

11h : début du tour préliminaire sur 3 tatamis

  • Femmes : -63 kg, -70 kg
  • Hommes : -73 kg, -81 kg

17h : finales sur le tatami central

Jour 3 - 7 mai 2021

11h : début du tour préliminaire sur 3 tatamis

  • Femmes : -78 kg, +78 kg
  • Hommes : -90 kg, -100 kg, +100 kg

17h : finales sur le tatami central