Épreuve féminine par équipes : les Sud-Coréennes indétrônables, le ROC en argent

GettyImages-1330502643

La République de Corée a encore remporté l’or dans l’épreuve féminine du tir à l’arc par équipes. L’équipe du ROC repart en argent, comme à Rio 2016. L’Allemagne est en bronze.

Les Sud-Coréennes restent les plus fortes !

Depuis l’intégration de l’épreuve féminine par équipes à Seoul 1988, la République de Corée a remporté la médaille d’or à chaque fois. En étant sacrée pour la neuvième fois de suite, les Sud-Coréennes égalent la série la plus longue de titres, tous sports confondus, aux Jeux Olympiques. C’est autant que les USA au relais 4 x 100 m quatre nages masculin.

Elles ont livré une nouvelle superbe prestation en finale de l’épreuve féminine de tir à l’arc par équipes et s’imposent 6-0 face à l’équipe du ROC (55-54, 56-53, 54-51).

Le film de la finale

Les Sud-Coréennes AN San, JANG Minhee et KANG Chaeyoung n’ont pas tremblé dans leur finale et le titre leur revient, comme lors de toutes les autres éditions précédentes depuis 1988. Elles sont montées en puissance dans le premier et le deuxième set et les athlètes du ROC ont bien tenté de résister, mais les Asiatiques étaient bien trop précises.

Et l’équipe de Svetlana Gomboeva, qui s’était évanouie lors du tour de qualification de l’épreuve individuelle à cause de la chaleur sur le Terrain de tir à l’arc du parc de Yumenoshima, n’a rien pu faire, avec un troisième set à « seulement » 51 points, après trois tirs à 7 et 8 points. À Rio 2016, l’équipe du ROC avait aussi été battue en finale par les Sud-Coréennes et avait là aussi dû se contenter de l’argent.

Dans les tours précédents, les athlètes du ROC avaient éliminé l’Ukraine, les États-Unis et Allemagne tandis que les Sud-Coréennes s’étaient jouées de l’Italie et de la Biélorussie.

Consultez le reste du calendrier de tir à l'arc ici, avec notamment l'épreuve masculine par équipes (dont la France).

L’Allemagne en bronze

L’Allemagne s’empare de la médaille de bronze après avoir mieux tiré que la Biélorussie, avec notamment cinq flèches en plein dans le mille et un seul raté.

Pour se qualifier, la Biélorussie avait battu la République populaire de Chine et le Japon avant de s’incliner face aux reines de la discipline, les Sud-Coréennes. Les Allemandes, elles, avaient sorti Chinese Taipei, l’équipe médaillée de bronze à Rio 2016, puis le Mexique, une équipe souvent en haut du tableau, avant d’être battues par l’équipe du ROC en demi-finales.

Dans le match pour le bronze, les Allemandes ont fait tout le travail dans le premier et deuxième sets. Elles ont signé leur premier 10 dans le premier set (55-48), puis deux autres dans le deuxième (53-51). Les Biélorusses ont enfin touché le milieu de la cible dans le troisième set, à deux reprises, mais c’était juste suffisant pour sauver l’honneur et prendre l’égalité 55-55.

L’Allemagne, avec Lisa Unruh la médaillée d’argent de Rio 2016 en individuel dans ses rangs, l’emporte au final sur le score de 5-1 et décroche sa troisième médaille dans l’épreuve après l’argent à Atlanta 1996 et le bronze à Sydney 2000.