100 m, hommes : Lamont Marcell Jacobs est le nouveau champion olympique !

L’Italien Lamont Marcell Jacobs succède à Usain Bolt et devient le nouveau champion olympique du 100 m. L’Américain Fred Kerley est en argent, le Canadien Andre de Grasse décroche encore le bronze, comme à Rio.

Lamont Marcell Jacobs succède à Usain Bolt comme homme le plus rapide des Jeux Olympiques !

L’Italien a terminé la course en 9,79 s, devant l’Américain Fred Kerley en 9,84 s et le Canadien Andre de Grasse en 9,89 s. C’est le premier Européen à être sacré sur la distance depuis le Britannique Lindford Christie à Barcelone 1992, et le premier Italien à remporter l’épreuve.

Les résultats détaillés du 100 m sont ici.

Le film de la finale de la finale du 100 m

En l’absence du champion du monde américain Christian Coleman, suspendu, et après l’élimination en demi-finales du meilleur performeur de l’année (9,77 s), l’Américain Trayvon Bromell, ce 100 m olympique a été l’un des plus ouverts de l’histoire, quatre ans après la retraite du triple tenant du titre et recordman du monde (9,58 s) Usain Bolt.

L’épreuve phare des Jeux Olympiques a commencé par un faux départ de Zharnel Hughes dans le couloir n° 4. Le Britannique a alors été disqualifié, contraint de quitter la piste pour laisser courir ses concurrents.

Après le deuxième départ, dans le couloir n° 3, Jacobs, qui avait signé le troisième meilleur temps des demi-finales (9,84 s), a rapidement pris la tête de la course même si l’Américain Kerley luttait bien malgré le couloir vide entre eux. L’Italien de 26 ans né à El Paso (Texas) franchissait toutefois la ligne d’arrivée en battant son temps pour signer un 9,79 s sensationnel et surprenant, le record d’Europe.

Auparavant, Jacobs s’était jusqu’ici uniquement distingué cet hiver avec un titre européen en salle sur 60 m. Kerley, lui, a réalisé son meilleur chrono en 9,84 s.

« C’est un grand rêve, c’est incroyable », a déclaré Jacobs au micro de France Télévisions. « Je ne pouvais pas l’imaginer, mais c’est bien réel. Je suis arrivé en finale et je me suis dit qu’il fallait se concentrer sur ma ligne et me donner à 100 %. Et voici le résultat. »

Dans le couloir n° 9, Andre de Grasse, en bronze à Rio 2016 et argent sur 200 m, n’a pas été perturbé par l’abandon du Nigérian Enoch Adegoke et a accéléré à la toute fin pour aller décrocher une nouvelle médaille olympique, en bronze, en 9,89 s, mieux qu’en série et en demi-finale.

Le Sud-Africain Akani Simbine (9,93 s), l’Américain Ronnie Baker (9,95 s) et le Chinois Bingtian Su (9,98 s) finissent derrière, tous sous la barre des 10 s.

Le podium

  1. Lamont Marcell Jacobs
  2. Fred Kerley
  3. Andre de Grasse

Avec l'AFP