Sir Andy Murray : pourquoi ces Jeux sont les plus importants de l'histoire

Rio de Janeiro - BRÉSIL - 14 août 2016 : le Britannique Andy Murray en finale du tournoi de tennis simple des Jeux de Rio 2016.
Rio de Janeiro - BRÉSIL - 14 août 2016 : le Britannique Andy Murray en finale du tournoi de tennis simple des Jeux de Rio 2016.

Le double champion olympique, en simple chez les hommes à Londres 2012 et Rio 2016, écrit pour Tokyo 2020.

Les Jeux Olympiques représentent beaucoup pour moi, c’est donc un grand honneur de pouvoir participer à mes quatrièmes Jeux à Tokyo. Mener l’équipe de Grande-Bretagne lors de la cérémonie d'ouverture de Rio a été l’un des plus grands moments de ma carrière, tout comme ma victoire en 2012 à la maison avait été incroyable.

Me rendre à une deuxième édition des Jeux en tant que champion en titre est excitant, je n’ai qu’une hâte : relever ce défi. Les Jeux sont la plus grande compétition du monde et, en tant qu’athlète, nous nous entraînons dur pour des moments comme ça. Tokyo 2020 en 2021 est unique, car cette édition tombe en plein milieu de la pandémie. Une pandémie durant laquelle nous avons vu les athlètes, les supporters et tous ceux qui ont contribué à ces Jeux faire preuve d’une incroyable résilience.

Surmonter les obstacles et les difficultés est ce qui définit le mieux une compétition d’un tel niveau, avec ses hauts et ses bas. À bien des égards, il est aujourd’hui plus important que jamais que les gens du monde entier puissent renouer avec l’émotion pure du sport, qu’ils s’émerveillent devant d’incroyables performances et célèbrent les exploits des athlètes venus de toute la planète.

Comme nous avons pu le constater à Londres 2012, l’esprit de l’olympisme a un impact considérable sur les athlètes, les fans et les gens du monde entier. Pour ceux qui traversent encore le pire de la pandémie et ceux qui ont tant perdu au cours de l’année écoulée, ces Jeux peuvent représenter une lueur d’espoir.

Sur le plan personnel, les Jeux de Tokyo sont significatifs. Mon objectif est d’essayer d’y gagner une médaille, idéalement celle en or pour mon pays. Je connais en personne l’impact que la pratique d’un sport durant toute une carrière peut avoir sur votre corps. Je sais ô combien ce parcours peut être difficile et frustrant. Je connais la douleur qu’entraîne le fait de manquer un tournoi majeur ou de guérir sur le long terme. Pour beaucoup d’athlètes, 2020 aurait dû être l’apogée de leur carrière, mais ils ne pourront pas même participer aux Jeux décalés à cet été. Je suis vraiment peiné pour eux. Ce n’est un secret pour personne qu’à mes yeux, les fans comptent beaucoup et j’ai une grande sympathie pour ceux qui ne pourront pas être là en personne.

L’exposition qu’offre le sport de haut-niveau apporte des avantages qu’il est bien impossible de quantifier. Elle favorise la santé mentale et encourage l’augmentation de l’activité physique. Le sport nous permet de côtoyer d’autres cultures et d’autres peuples. Il nous rapproche. Le sport n’est pas simplement un droit de l’homme fondamental, mais aussi l’un des outils les plus efficaces pour guérir et permettre à notre société de se renforcer.

En période difficile, le sport n’est pas seulement nécessaire, il est vital. L’excellence, le respect et l’amitié, ainsi que la valorisation des petites victoires au quotidien et des plus grandes, sont devenus plus importants que jamais au cours de ces 18 derniers mois. Pendant les jours les plus sombres du confinement, les séances d’entraînement à la maison, les matchs de tennis joués sur les toits et même les promenades dans le jardin nous ont donné, à tous, un sentiment d’espoir et, pour beaucoup, de nouvelles perspectives.

Une incroyable quantité de travail a été accomplie pour assurer la sécurité de tous ceux impliqués dans les Jeux. Ce sera incroyable de jouer à Tokyo. Mes propres expériences me font dire que les Jeux n’ont jamais été aussi importants.