Les Camerounaises échouent sur la dernière marche vers Tokyo 2020

Antalya, TURQUIE - 13 avril 2021 : La milieu de terrain camerounaise Brigitte Omboudou (à droite) au duel contre la Chilienne Daniela Zamora lors du match retour de football féminin, comptant pour le barrage de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
Antalya, TURQUIE - 13 avril 2021 : La milieu de terrain camerounaise Brigitte Omboudou (à droite) au duel contre la Chilienne Daniela Zamora lors du match retour de football féminin, comptant pour le barrage de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Après une double confrontation maîtrisée contre le Cameroun (1-2, 0-0), le Chili est la dernière équipe à se qualifier pour le tournoi de football féminin de Tokyo 2020. Une qualification historique pour les Sud-américaines qui n'étaient jamais parvenues à telle enseigne auparavant. 

La Roja entre dans l’histoire olympique.

Avec ce match nul (0-0) contre le Cameroun, le Chili est devenu la douzième équipe à se qualifier pour le tournoi de football féminin des Jeux Olympiques 2020.

Après avoir remporté le match aller 2-1 le 10 avril grâce à des buts des deux défenseuses centrales Camila Saez et Carla Guerrero, la Roja a su tenir le score, ce mardi 13 avril à Antalya (Turquie).

Un exploit historique pour la sélection chilienne, qui n’a jamais disputé les Jeux Olympiques depuis l’introduction du football féminin au programme olympique, à Atlanta 1996.

Le scénario du match

Après une première mi-temps fermée qui a tout de même vu une occasion de la milieu du Séville FC Yanara Aedo, Ajara Nchout Njoya a manqué le coche pour les Africaines à la 55e minute de jeu. L’attaquante camerounaise de l’Atletico Madrid, qui avait inscrit l’unique but camerounais lors du match aller, a raté la cible à bout portant et manqué l'occasion de changer le cours de l'histoire.

L’autre tournant du match est intervenu 10 minutes plus tard, lorsque la Camerounaise Brigitte Omboudou a reçu un second carton jaune, synonyme de carton rouge, après avoir retenu Daniele Zamora sur le côté droit.

Les Lionnes indomptables auraient de nouveau pu renverser le match à la 68e, avec un tir du gauche d’Ajara Nchout Njoya, de nouveau à proximité du point de penalty, passé juste au dessus des montants Christiane Endler, la gardienne chilienne évoluant au Paris Saint-Germain.

La fin de match était un peu folle mais ce sont les Chiliennes qui ont fini le plus fort, avec notamment un coup-franc puissant de Francisca Lara (95e), dégagé des deux poings par Bihina. Juste après cette dernière salve, l’arbitre a sifflé la fin du match, faisant instantanément démarrer les scènes de liesse et de pleurs au sein de l'équipe chilienne.

Solide, la Roja a logiquement passé l'obstacle camerounais et confirmé sa progression après sa qualification pour la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2019. C'est en revanche un coup d'arrêt pour les Africaines, qui avaient disputé les JO à Londres en 2012 et fait bonne impression en France en 2019.

« Un instant mémorable pour le football féminin au Chili »

Quelques minutes après le coup de sifflet final, le sélectionneur de l’équipe de football féminin chilienne José Letelier a souligné la performance historique de ses joueuses.

« Ce que les joueuses ont fait ce soir restera un instant mémorable de ma vie, et du football féminin au Chili. Je suis très heureux, mais le mérite revient aux joueuses, qui ont fait de très grands efforts. »

Il a ensuite évoqué la difficulté de maintenir le score face à une équipe du Cameroun désireuse de marquer pour créer le doute dans l’équipe chilienne.

« On savait que le match serait très complexe, car le Cameroun devait absolument faire la différence pour tenter de se qualifier. Les joueuses ont beaucoup couru et elles ont dû redoubler d’efforts pour maintenir de l’ordre dans la défense. On a pu compter sur une solidité qui nous a procuré de la confiance, très importante dans le fonctionnement de notre sélection. »

La Roja va désormais pouvoir se reposer et savourer ce billet pour Tokyo 2020.

« Nous allons premièrement profiter de cette qualification, nous ne voulons penser à rien d’autre. Puis nous allons rentrer au Chili et voir comment nous allons aborder la préparation pour les Jeux Olympiques », a conclu Letelier.

Comment le Chili et le Cameroun ont été reversés en barrage

Pour avoir l’opportunité de disputer les barrages olympiques, les deux nations ont connu un parcours différent. Les Camerounaises se sont hissées en finale des éliminatoires africains pour Tokyo 2020, mais elles se sont inclinées au terme d’une double confrontation contre la Zambie, alors qu’elles avaient remporté le premier match 3-2. Mais lors du match retour, les Est-africaines sont parvenues à renverser la tendance en remportant la rencontre 2-1, ce qui leur a permis de s’imposer grâce à la règle du but à l’extérieur comptant double en cas d’égalité finale.

Les Lionnes indomptables ont donc été reversées parmi les barragistes, avec le deuxième de la Copa América féminine 2018, remportée par le Brésil qui a obtenu son billet pour les Jeux.

Et c’est donc le Chili, pays hôte de la compétition, qui a terminé la compétition à la deuxième place, comme lors de la toute première édition de la Copa América féminine en 1991 au Brésil.

Le tournoi de football olympique féminin de Tokyo 2020

Dix équipes étaient déjà qualifiées pour les Jeux de Tokyo 2020 avant ce match de barrage olympique : les États-Unis (championnes olympiques en titre), le Japon, le Brésil, la Nouvelle-Zélande, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Suède, le Canada, la Zambie et l’Australie.

La République populaire de Chine a quant à elle remporté son billet pour les JO ce mardi 13 mars, après être sortie victorieuse de la double confrontation contre la république de Corée sur un score cumulé de 4-3, après prolongation lors du match retour (2-1, 2-2).

Le Chili est donc la douzième et dernière nation à se qualifier pour les JO de Tokyo 2020.

Le tournoi olympique de football féminin de Tokyo 2020 se tiendra du 21 juillet au 6 août 2021.