Rudy Gobert vs Nicolas Batum : duel français dans la course au titre NBA

Shenzhen, CHINE - 3 septembre 2019 : Rudy Gobert et Nicolas Batum avec l'équipe de France lors du premier tour de la Coupe du monde 2019.
Shenzhen, CHINE - 3 septembre 2019 : Rudy Gobert et Nicolas Batum avec l'équipe de France lors du premier tour de la Coupe du monde 2019.

Sacré meilleur défenseur de la saison NBA pour la troisième fois, Rudy Gobert va tenter de faire briller le Utah Jazz face aux Los Angeles Clippers de Nicolas Batum. Si les deux joueurs français s'affrontent en Playoffs, ils vont bientôt se retrouver pour participer aux Jeux Olympiques de Tokyo avec les Bleus.

La même semaine, Rudy Gobert a été élu Meilleur défenseur de la saison NBA et affronte un compatriote en Playoffs.

Parmi ces deux événements, un seul est inédit : son duel franco-français avec Nicolas Batum en demi-finale de Playoffs de conférence ouest. Plébiscité par ses pairs pour le titre de Meilleur défenseur de l'année pour la troisième fois en quatre ans (2018, 2019, 2021), le pivot du Utah Jazz croise actuellement le fer avec les Los Angeles Clippers de son capitaine en équipe nationale. Le match 1 a été remporté 112 à 109 par le Jazz, et le match 2 aura lieu ce jeudi 10 juin à 22h (Eastern Time - vendredi 11 juin à 4h du matin, heure française)

Si la saison NBA se terminera la semaine prochaine pour l'un d'entre eux, à l'issue de cette série de matchs qui se terminera après 4 victoires pour se qualifier en finale de conférence, les deux joueurs français vont très vite se retrouver pour un objectif commun : offrir un premier titre olympique à l'équipe de France à Tokyo 2020, en 2021.

Rudy Gobert et Nicolas Batum ont deux profils différents mais ils partagent une importante expérience de la NBA, une motivation sans faille et un statut d'indispensable en sélection nationale. Même si le pivot de 2,16 m du Jazz et l'ailier de 2,03 m des Clippers ne sont pas les meilleurs marqueurs des Bleus, ils sont très importants pour le collectif avec un travail de tous les instants.

Tokyo 2020 vous en dit un peu plus sur Rudy Gobert, sélectionné pour la deuxième fois au NBA All-Star Game cette saison, et Nicolas Batum, qui a retrouvé du temps de jeu dans une équipe candidate au titre.

Rudy Gobert, l'atout qui a fait progresser le Jazz et l'équipe de France

Dominant à l'intérieur, Rudy Gobert abat un incroyable travail défensif. Il l'a d'ailleurs une nouvelle fois prouvé dans les ultimes secondes du match 1 contre les Clippers avec un énorme contre sur l'ailier des Clippers Marcus Morris, alors que celui-ci tentait un tir à trois points pour recoller au score. Il a tout simplement permis au Jazz de remporter la victoire avec ces trois petits points d'avance. En saison régulière, le numéro 27 d'Utah a compilé 14,3 points, 13,5 rebonds et 2,7 contres par match.

Avec sa taille et son envergure, il est une incroyable force de dissuasion qui protège son panier en toutes circonstances. Elu meilleur défenseur de l'année en NBA pour la troisième fois de sa carrière avec une avance impressionnante sur l'Australien des 76ers de Philadelphie Ben Simmons, 464 points (dont 84 premières places) à 287 (dont 15 premières places), le natif de Saint-Quentin a permis au Utah Jazz de terminer la saison régulière avec le meilleur bilan de la NBA. En équipe de France, il a apporté des centimètres et une présence au rebond précieux aux Bleus depuis ses débuts sur la scène internationale en 2012.

Avec lui, l'identité défensive des Tricolores est bien plus marquée et ce n'est pas une coïncidence si les Bleus multiplient les exploits depuis l'éclosion au plus haut niveau du joueur de 28 ans, avec notamment une victoire contre les États-Unis en quart de finale de la Coupe du monde 2019. En Chine, il avait terminé la compétition avec 10,1 points, 9,1 rebonds, 1,8 passes décisives et 1,9 contres par match, avec une moyenne de 26,2 minutes de jeu par rencontre.

Et s'il brille et s'impose comme un des meilleurs au monde à son poste, chez les Bleus comme en NBA, Rudy Gobert sait qu'il peut notamment remercier son adversaire du moment, Nicolas Batum. « Tony [Parker], Boris [Diaw], Nico [Batum] ont réussi à construire une équipe et faire en sorte que l’on soit respecté dans le basket mondial » reconnait l'intérieur dans une interview exclusive accordée à Olympics.com.

Nicolas Batum va participer à ses troisièmes JO consécutifs

L'ailier fait partie d'une génération qui a permis au basket français de devenir une référence, aussi bien en s'installant durablement en NBA qu'en aidant les Bleus à gagner des médailles internationales, comme le bronze en Coupe du monde 2014 et 2019 ainsi que l'or avec Tony Parker aux Championnats d'Europe 2013 où ses 11,6 points, 5,1 rebonds et 2,3 passes décisives par match avaient fait la différence.

Brillant à chaque campagne, il a su apporter du liant au collectif tricolore. Cette capacité à faciliter le jeu de ses coéquipiers a fait de Nicolas Batum un joueur à part. Capable de prendre des tirs importants, le natif de Lisieux s'est surtout affirmé comme un véritable joueur d'équipe grâce à une polyvalence qui lui permet d'être efficace dans tous les domaines. Cette faculté à faire briller les joueurs qui l'entourent mais surtout l'équipe de France sera un véritable atout pour les Bleus cet été. C'est dans ce registre qu'il a su faire le lien entre les différentes générations. Avec Nando De Colo (33 ans, Fenerbahçe), il va participer à ses troisièmes Jeux Olympiques consécutifs.

Rudy Gobert aurait pu en faire autant mais en 2012, quand il jouait encore en Pro A sous les couleurs de Cholet, il avait dû se contenter d'un rôle de partenaire d'entraînement avec trois apparitions, ses premières sous le maillot Bleu, pendant la préparation. Il avait ensuite quitté le groupe France avant même l'arrivée de Nicolas Batum.

À Londres 2012, comme quatre ans plus tard à Rio 2016, le rêve olympique français s'était terminé en quarts de finale avec deux défaites face à l'Espagne.

Nicolas Batum et Rudy Gobert courent toujours après un podium olympique

À Tokyo 2020, les Bleus vont tenter d'assumer un statut de favori à la médaille pour aller encore plus loin et chercher un podium olympique, le troisième de l'histoire du basket masculin français après l'argent à Londres 1948 et Sydney 2000. Pour la génération actuelle, c'est la seule récompense internationale qui manque. Ensemble, Rudy Gobert et Nicolas Batum ont gagné trois médailles de bronze : deux à la Coupe du monde (2014 et 2019) et une à l'EuroBasket (2015).

À cette collection, l'aîné a ajouté deux autres médailles continentales dont le titre en 2013. En difficulté avec les Charlotte Hornets l'an passé, le capitaine de l'équipe de France a rebondi depuis son arrivée aux Los Angeles Clippers. Chez un prétendant au titre, il a obtenu le temps de jeu qui lui a permis de retrouver des résultats. Même si ce n'était pas assez lors du match 1 de la demi-finale de conférence face à Utah. « J'ai eu la chance, particulièrement après ce qui m'est arrivé ces deux dernières saisons, de signer dans une bonne équipe. Je veux être sur que le collectif se mette en place, sur le terrain comme en-dehors », a expliqué à ESPN celui qui a bouclé la saison régulière avec 8,1 points, 4,7 rebonds et 2,2 passes décisives en 27 minutes par match avec 40,4% de réussite à trois points.

À l'issue de ce duel aussi inédit qu'indécis, il ne restera plus qu'un Français dans la course pour le titre NBA dans la conférence ouest (l'ailier français Timothé Luwawu-Cabarrot évoluant aux Brooklyn Nets, en demi-finale de conférence Est), mais les Bleus vont pouvoir profiter de deux joueurs en réussite pour tenter de remporter une médaille à Tokyo 2020.

Rudy Gobert: D’énormes statistiques mais aucune peur
04:25

Pivot du Utah Jazz, Rudy Gobert réalise l’une des meilleures saisons défensives de l’histoire, mais le Français en veut encore plus. "Je veux écrire l’histoire sur et en-dehors des terrains", nous raconte-t-il. Alors que la France affrontera les États-Unis en ouverture des Jeux de Tokyo, Gobert assure "n’avoir peur de personne".