Ce que nous avons appris : Bilan du Canoë Sprint aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020

TOKYO, JAPON - 5 AOÛT : La Néo-Zélandaise Lissa Carrington réagit après avoir remporté la médaille d’or de la finale A du K1 500m masculin lors du treizième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Sea Forest Waterway le 5 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Naomi Baker/Getty Images).
TOKYO, JAPON - 5 AOÛT : La Néo-Zélandaise Lissa Carrington réagit après avoir remporté la médaille d’or de la finale A du K1 500m masculin lors du treizième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Sea Forest Waterway le 5 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Naomi Baker/Getty Images).

Découvrez les moments les plus mémorables des compétitions de canoë sprint à Tokyo 2020, avec un récapitulatif des médaillés et un aperçu de ce qui nous attend à Paris 2024.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la compétition de canoë sprint de Tokyo 2020 a livré bien des scénarios dramatiques ! Situé dans la baie de Tokyo, le Sea Forest Waterway a en effet été le théâtre de nombreux records olympiques et de victoires spectaculaires, ainsi que de débuts olympiques de nouvelles épreuves.

Ci-dessous, nous revenons sur les moments les plus mémorables du canoë sprint à Tokyo 2020, proposons un récapitulatif des vainqueurs de médailles, et nous projetons vers les Jeux Olympiques de Paris 2024, dans tout juste trois ans !

Les 5 meilleurs moments du canoë sprint à Tokyo 2020

Voici certains des meilleurs moments des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, qui se sont tenus en 2021.

1 - Nevin Harrison écrit l'histoire

La toute première finale olympique du canoë C1 200m a vu Nevin Harrison, du haut de ses 19 ans, s’adjuger la première médaille d’or de l’épreuve.

Seule canoéiste de Team USA à Tokyo, l’Américaine a réussi à prendre un départ canon depuis la ligne quatre puis à se détacher du reste du peloton à mi-parcours.

Harrison a franchi la ligne d’arrivée avec 0,854 secondes d’avance sur la Canadienne Laurence Vincent-Lapointe pour devenir la première Américaine à remporter une médaille d’or olympique dans le sport du canoë sprint.

TOKYO, JAPON - 5 AOÛT : L’Américaine Nevin Harrison réagit après avoir remporté la médaille d’or de la finale du 200m C1 féminin lors du treizième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Sea Forest Waterway le 5 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Naomi Baker/Getty Images).
TOKYO, JAPON - 5 AOÛT : L’Américaine Nevin Harrison réagit après avoir remporté la médaille d’or de la finale du 200m C1 féminin lors du treizième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Sea Forest Waterway le 5 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Naomi Baker/Getty Images).
2021 Getty Images

« Tout mon parcours a été difficile car je n’avais personne à suivre », raconte Harrison au New York Times. « J’espère être cette personne pour la génération à venir ». Elle a déjà promis qu’elle serait de retour pour les Jeux de Paris 2024.

2 - Lisa Carrington devienne l'Olympienne néo-zélandaise la plus titrée

Carrington a vécu des Jeux qu’elle n’oubliera jamais à Tokyo, remportant les médailles d’or des épreuves féminines du K1 200m, K1 500m et K2 500m, avec sa coéquipière Caitlin Regal.

Avec ces trois sacres, Carrington a porté son total de médailles à cinq d’or et une de bronze, pour devenir l’Olympienne la plus décorée de Nouvelle-Zélande, devançant ses homologues canoéistes Ian Ferguson et Paul MacDonald, ainsi que le cavalier Mark Todd, tous trois comptant cinq médailles d’or olympiques.

« Quand vous vous lancez dans quelque chose, c’est une tâche tellement énorme », raconte Carrington concernant ses succès aux Jeux de Tokyo. « C’est super effrayant de penser que c’est possible. J’ai donc fait de mon mieux, je me suis entraînée incroyablement dur, je n’ai jamais rien lâché ».

« C’est tout bonnement incroyable de pouvoir y arriver ».

3 - Un final de folie sur le K4 500m masculin

Dans un sprint final exceptionnellement serré, tel un condensé de tant d’épreuves du canoë sprint à Tokyo 2020, l’Allemagne a battu l’Espagne et remporté la médaille d’or du kayak à quatre (K4) masculin sur 500m pour deux centièmes de seconde !

TOKYO, JAPON - 7 AOÛT : Les médaillés d’or allemands Max Rendschmidt, Ronald Rauhe, Tom Liebscher et Max Lemke sont heureux après la cérémonie de remise des médailles lors du quinzième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Sea Forest Waterway le 7 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Adam Pretty/Getty Images).
TOKYO, JAPON - 7 AOÛT : Les médaillés d’or allemands Max Rendschmidt, Ronald Rauhe, Tom Liebscher et Max Lemke sont heureux après la cérémonie de remise des médailles lors du quinzième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Sea Forest Waterway le 7 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Adam Pretty/Getty Images).
2021 Getty Images

Mais c’est toute la course qui a été historique, l’Allemand Ronald Rauhe devenant le premier homme à remporter une médaille en canoë sprint lors de cinq Jeux Olympiques. L’athlète de 39 ans a d’abord participe à Sydney 2000, y décrochant le bronze su K2 500m, avant de prendre, sur la même épreuve, l’or à Athènes 2004 et l’argent à Beijing 2008, ainsi que le bronze sur K1 200m à Rio 2016.

4 - Teresa Portela décroche finalement sa médaille olympique

La canoéiste espagnole Teresa Portela est la définition même de la persévérance, elle qui « n’abandonne jamais ».

Bien qu’elle comptait à son palmarès la bagatelle de 33 médailles entre les Championnats du Monde et les Championnats d’Europe (dont 9 médailles d’or), Portela, âgée de 39 ans, n’avait jamais goûté à la joie d’un podium olympique. Et pourtant, elle avait participé à cinq Jeux d’affilée.

TOKYO, JAPON - 3 AOÛT : L’Espagnole Teresa Portela réagit après avoir remporté la médaille d’argent de la finale A du K1 200m féminin lors du onzième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Sea Forest Waterway le 3 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Adam Pretty/Getty Images).
TOKYO, JAPON - 3 AOÛT : L’Espagnole Teresa Portela réagit après avoir remporté la médaille d’argent de la finale A du K1 200m féminin lors du onzième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Sea Forest Waterway le 3 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Adam Pretty/Getty Images).
2021 Getty Images

Cependant, pour ses sixièmes Jeux Olympiques à Tokyo, Portela a mis fin à ses désillusions, remportant la médaille d’argent du K1 200m féminin.

« Cela fait 20 ans depuis mes premiers Jeux, mais ce n’est jamais trop tard, c’est (une médaille) que j’accueille avec grand plaisir. Je suis très, très heureuse », a déclaré la Galicienne à Hola News.

5 - L'Australie s'impose de 3 dixièmes de seconde

Symbole de l’équilibre qui règne dans bien des courses de canoë sprint de Tokyo, la finale masculine du K2 1000m s’est jouée à un rien, l’Australie et l’Allemagne étant au coude à coude pour la médaille d’or.

Le duo australien composé par Tom Green et Jean van der Westhuyzen compte une courte avance à mi-course, mais l’escouade allemande de Max Hoff et Jacob Schopf revient à hauteur à 300 mètres de l’arrivée.

Dans le sprint final, les Australiens trouvent l’énergie supplémentaire pour franchir la ligne sur la plus petite des marges, avec trois dixièmes de seconde d’avance. Par la même, ils devinent les premiers athlètes australiens à remporter l’or olympique sur cette épreuve aux 85 ans d’existence.

Un dernier regard

Isaquias Queiroz dos Santos a vécu des épisodes traumatisants durant son enfance au Brésil. Alors qu’il n’a que cinq ans, il est kidnappé et proposé à l’adoption avant d’être rendu, sain et sauf, à sa mère. À l’âge de 10 ans, il tombe d’un arbre en jouant et souffre d’une blessure si conséquente qu’un de ses reins doit lui être retiré.

Mais le Brésilien a surmonté tous ces défis pour remporter la médaille d’or du C1 1000m masculin, racontant à Reuters que ses expériences d’enfance l’ont justement façonné tel qu’il est aujourd’hui.

TOKYO, JAPON - 7 AOÛT : Le Brésilien Isaquias Queiroz dos Santos réagit après avoir remporté la médaille d’or de la finale A du C1 1000m masculin lors du quinzième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Sea Forest Waterway le 7 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Phil Walter/Getty Images).
TOKYO, JAPON - 7 AOÛT : Le Brésilien Isaquias Queiroz dos Santos réagit après avoir remporté la médaille d’or de la finale A du C1 1000m masculin lors du quinzième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Sea Forest Waterway le 7 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Phil Walter/Getty Images).
2021 Getty Images

« C’est ainsi que je suis arrivé ici », a déclaré à Reuters, à l’aide d’un traducteur, Queiroz dos Santos, qui a remporté deux médailles d’argent et une de bronze aux Jeux Olympiques de Rio.

« Être ici ne me rend pas spécial. J’ai juste essayé et j’ai toujours cru en moi ».

Bonjour Paris

Tous les yeux seront rivés sur Harrison et Carrington, dont la mission sera de remporter de nouvelles médailles d’or sur l’eau à Paris 2024. L’Américaine ne fait que commencer sa carrière olympique, tandis que la Néo-Zélandaise, qui est déjà une légende vivante, prendra part à ses quatrièmes Jeux (sauf imprévus).

Quand et où regarder les replays de canoë sprint sur Olympics.com

La réponse est : olympics.com/tokyo2020-replays

Quand est-ce que les compétitions de canoë sprint reprendront ?

Les médaillés olympiques d’or et d’argent Nevin Harrison et Adam Varga seront les têtes d’affiche des spécialistes du canoë sprint qui prendront pat à la Super Coupe de Canoë Sprint ICF à Oklahoma City, aux États-Unis, le 21 août.

Liste complète des médaillés du canoë sprint à Tokyo 2020

Compétition féminine

K2 500m

Or : Lisa Carrington et Caitlin Regal (NZL)

Argent : Karolina Naja et Anna Pulawska (POL)

Bronze : Danuta Kozak et Dora Bodonyi (HUN)

C2 500m

Or : Xu Shixiao et Sun Mengya (CHN)

Argent : Anastasiia Chetverikova et Liudmyla Luzan (UKR)

Bronze : Katie Vincent et Laurence Vincent-Lapointe (CAN)

K1 200m

Or : Lisa Carrington (NZL)

Argent : Teresa Portela (ESP)

Bronze : Emma Aastrand Jorgensen (DEN)

K4 500m

Or : Danuta Kozák, Tamara Csipes, Anna Kárász et Dóra Bodonyi (HUN)

Argent : Marharyta Makhneva, Nadzeya Papok, Volha Khudzenka et Maryna Litvinchuk (BLR)

Bronze : Karolina Naja, Anna Puławska, Justyna Iskrzycka et Helena Wiśniewska (PLN)

K1 500m

Or : Lisa Carrington (NZL)

Argent : Tamara Csipes (HUN)

Bronze : Emma Aastrand Jorgensen (DEN)

C1 200m

Or : Nevin Harrison (USA)

Argent : Laurence Vincent-Lapointe (CAN)

Bronze : Liudmyla Luzan (UKR)

Compétition masculine

K2 1000m

Or : Jean van der Westhuyzen et Thomas Green (AUS)

Argent : Max Hoff et Jacob Schopf (GER)

Bronze : Josef Dostál et Radek Šlouf (CZE)

C2 1000m

Or : Serguey Torres et Fernando Jorge (CUB)

Argent : Liu Hao et Zheng Pengfei (CHN)

Bronze : Sebastian Brendel et Tim Hecker (GER)

K1 200m

Or : Sándor Tótka (HUN)

Argent : Manfredi Rizza (ITA)

Bronze : Liam Heath (GBR)

K4 500m

Or : Max Rendschmidt, Ronald Rauhe, Tom Liebscher et Max Lemke (GER)

Argent : Saúl Craviotto, Marcus Walz, Carlos Arévalo et Rodrigo Germade (ESP)

Bronze : Samuel Baláž, Denis Myšák, Erik Vlček et Adam Botek (SVK)

K1 1000m

Or : Bálint Kopasz (HUN)

Argent : Ádám Varga (HUN)

Bronze : Fernando Pimenta (POR)

C1 1000m

Or : Isaquias Queiroz (BRA)

Argent : Liu Hao (CHN)

Bronze : Serghei Tarnovschi (MDA)