Ce que nous avons appris : Bilan de l'Équitation aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020

L'équitation à Tokyo

Retrouvez les meilleurs moments, les replays et bien plus encore de la compétition d’équitation ici.

Les compétitions d’équitation ont livré bien des moments mémorables à Tokyo 2020, en 2021.

La reine du dressage Isabell Werth et l’étoile montante Julia Krajewski ont fait le bonheur de l’Allemagne, auteur de l’une de ses plus belles campagnes équestres aux Jeux. Pour ainsi dire, les Allemandes ont remporté trois des six médailles décernées au Japon, Jessica von Bredow-Werndle s’adjugeant le titre en dressage individuel.

Les cavaliers de Grande-Bretagne, de Suède et des États-Unis ont également brillé durant ces 15 jours d’action passionnante.

Découvrez ci-dessous les cinq meilleurs moments de l’équitation, les résumés ainsi que les replays de Tokyo 2020, gratuitement et à la demande.

TOKYO, JAPON - 4 AOÛT : (de gauche à droite) Le médaillé d’argent suédois Peder Fredricson, le médaillé d’or britannique Ben Maher et le médaillé de bronze néerlandais Maikel van der Vleuten posent sur le podium de la cérémonie de remise des médailles de la finale du saut d’obstacles individuel lors du douzième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 à l’Equestrian Park le 4 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Ezra Shaw/Getty Images)
TOKYO, JAPON - 4 AOÛT : (de gauche à droite) Le médaillé d’argent suédois Peder Fredricson, le médaillé d’or britannique Ben Maher et le médaillé de bronze néerlandais Maikel van der Vleuten posent sur le podium de la cérémonie de remise des médailles de la finale du saut d’obstacles individuel lors du douzième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 à l’Equestrian Park le 4 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Ezra Shaw/Getty Images)
2021 Getty Images

Les 5 meilleurs moments de l'équitation à Tokyo 2020

1- Isabell Werth : Une médaille d'or à chaque décennie

L'Allemande Isabell Werth (Bella Rose) est devenue la première cavalière de l’histoire à compter sept médailles d’or en équitation grâce au titre acquis, avec ses partenaires Dorothee Schneider (Showtime FRH) et Jessica von Bredow-Werndl (TSF Dalera), en dressage par équipes.

Les Allemandes se sont assurées le titre avec un total de 8178,0, devançant les Américaines (7747,0) et les Britanniques (7723,0), championnes olympiques à Rio 2016.

Mais Werth n’en est pas restée là, puisqu’elle s’est offerte dès le lendemain la médaille d’argent du dressage individuel. Avec 12 médailles olympiques, dont 7 en or, Werth détient désormais le record de médailles olympiques remportées par un athlète en équitation.

Isabell Werth: Mon histoire d’amour avec Bella Rose
03:10

La septuple championne olympique Isabell Werth et sa monture bien-aimée Bella Rose ont connu bien des aventures ensemble. La reine allemande du dressage, qui a ramené des médailles de six éditions des Jeux, de Barcelone 1992 à Tokyo 2020 en 2021, parle d’un "coup de foudre". Découvrez pourquoi.

2- Julia Krajewski : première femme championne olympique du concours complet

Werth n’a pas été la seule cavalière allemande à briller à Tokyo.

Julia Krajewski est également entrée dans l’histoire en devenant la toute première femme de l’histoire à remporter la médaille d’or du concours complet individuel.

Krajewski et są monture Amande de B’Neville n’ont terminé que cinquième du dressage, mais elle a ensuite pris la seconde place du cross-country. Puis, un passage au saut d’obstacles sans la moindre faute est venu lui offrir le titre olympique.

3- La Grande-Bretagne pour la première fois titrée en concours complet depuis 1972

Après 49 ans et 11 mois d’attente, la Grande-Bretagne a finalement pu retrouver le goût de la victoire au concours complet.

Et les Britanniques Oliver Townend, Larua Collett et Tom McEwen l’ont fait en survolant les débats. Intouchables sur les deux premières épreuves du dressage et du cross-country, ils étaient presque déjà assurés d’être sacrés avant d’entamer la dernière, celle du saut d’obstacles.

Pour illustrer cette domination, les Britanniques ont devancé les Australiens, en argent, de 13,9 points de pénalité. Un écart d’autant plus considérable sachant qu’à Rio 2016, l’écart qui séparait l’or de l’argent était de 3,8 points de pénalité.

TOKYO, JAPON - 2 AOÛT : (de gauche à droite) Les médaillés d’or britanniques Tom McEwen, Laura Collett et Oliver Townend posent sur le podium de la cérémonie de remise des médailles de la finale du concours complet par équipe lors du dixième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 à l’Equestrian Park le 2 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Julian Finney/Getty Images)
TOKYO, JAPON - 2 AOÛT : (de gauche à droite) Les médaillés d’or britanniques Tom McEwen, Laura Collett et Oliver Townend posent sur le podium de la cérémonie de remise des médailles de la finale du concours complet par équipe lors du dixième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 à l’Equestrian Park le 2 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Julian Finney/Getty Images)
2021 Getty Images

4- Ben Maher et Explosion W surclassent le saut d'obstacles

C’était à se demander si le scénario de la finale du saut d’obstacles individuel n’était pas tout droit sorti d’un drame hollywoodien.

Après s’être qualifié pour la finale à la première place, Maher a dû regarder les 29 autres concurrents effectuer leur parcours avant de se lancer. Ce qui ne l’a empêché de réaliser un sans-faute avec le troisième temps, suffisant pour avoir sa place en barrage.

Autrement dit, il fait partie des sept cavaliers à la lutte pour les médailles.

Le Suédois Peder Fredricson a longtemps semblé promis à la médaille d’or après un ultime passage sans faute et un temps canon de 38,02.

Mais la mission n’a pas effrayé Maher et Explosion W, qui ont réussi à devancer le Suédois et à lui arracher la médaille d’or pour 17 centièmes de seconde, laissant les spectateurs du monde entier ébahis et émerveillés.

TOKYO, JAPON - 4 AOÛT : Le médaillé d’or britannique Ben Maher et Explosion W posent sur le podium de la cérémonie de remise des médailles de la finale du saut d’obstacles individuel lors du douzième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 à l’Equestrian Park le 4 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Ezra Shaw/Getty Images)
TOKYO, JAPON - 4 AOÛT : Le médaillé d’or britannique Ben Maher et Explosion W posent sur le podium de la cérémonie de remise des médailles de la finale du saut d’obstacles individuel lors du douzième jour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 à l’Equestrian Park le 4 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Ezra Shaw/Getty Images)
2021 Getty Images

5- Un Fredricson éblouissant porte la Suède

Après avoir récolté une médaille d’or aussi frustrante que méritée en individuel, Peder Fredricson et All In avaient soif de revanche à l’heure de se lancer dans la finale du saut d’obstacles par équipe.

Et pour décider quelle équipe serait couronnée à Tokyo, les Suédois se sont retrouvés dans barrage face aux États-Unis de Jessica Springsteen avec l’espoir de mettre fin à une attente remontant à 1924.

Après le passage des cinq premiers cavaliers, Fredricson, porte-drapeau suédois de la cérémonie de clôture, sait qu’il doit battre le temps de 39,92 réalisé par McLain Ward.

Mais cette fois, le chronomètre est l’allié de Fredricson, qui réalise un temps de 39,01 pour offrir la médaille d’or à la Suède.

Un dernier regard

Après avoir remporté la médaille de bronze des épreuves en individuel et en équipe du dressage, Charlotte Dujardin est finalement devenue l’Olympienne britannique la plus décorée de tous les temps.

Désormais, Dujardin compte à son palmarès trois médailles d’or olympiques, une d’argent et deux de bronze.

Mais ce qui est sans doute le plus remarquable avec la performance de Dujardin à Tokyo, c’est qu’elle l’a réalisée sur Gio, un cheval qui avant le rendez-vous olympique n’avait jamais participé à un championnat majeur.

La cavalière de 36 ans a reçu un score de 88,543 % pour finir à la troisième place de l’épreuve individuelle.

Bonjour Paris

Les épreuves équestres des Jeux Olympiques de Paris 2024 devraient se tenir au Château de Versailles.

Les jardins du château, qui se situent à 20km de Paris, offriront un cadre magnifique pour les compétitions.

Quand et où regarder les replays de l'équitation sur Olympics.com

La réponse est : olympics.com/tokyo2020-replays

Quand est-ce que les meilleurs cavaliers olympiques reprendront la compétition ?

Ne manquez pas les Jeux Mondiaux Équestres, qui se tiendront à Pratoni del Vivaro, en Italie, du 14 au 18 septembre 2022. Cinq cavaliers représenteront chaque nation et concourront dans trois épreuves : saut d’obstacles, dressage et cross-country.

TOKYO, JAPON - 7 AOÛT : La médaillée d’argent américaine Jessica Springsteen en pleine célébration après la finale du saut d’obstacles par équipe à l’Equestrian Park le 7 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Julian Finney/Getty Images)
TOKYO, JAPON - 7 AOÛT : La médaillée d’argent américaine Jessica Springsteen en pleine célébration après la finale du saut d’obstacles par équipe à l’Equestrian Park le 7 août 2021 à Tokyo, au Japon. (Photo par Julian Finney/Getty Images)
2021 Getty Images

Liste complète des médaillés de l'équitation à Tokyo 2020

Dressage Équipe

Or : Allemagne (GER)

Argent : États-Unis (USA)

Bronze : Grande-Bretagne (GBR)

Dressage Individuel

Or : Jessica von Bredow-Werndl (GER) et TSF Dalera

Argent : Isabell Werth (GER) et Bella Rose 2

Bronze : Charlotte Dujardin (GBR) et Gio

Concours Complet Équipe

Or : Grande-Bretagne (GBR)

Argent : Australie (AUS)

Bronze : France (FRA)

Concours Complet Individuel

Or : Julia Krajewski (GER) et Amande de B’Neville

Argent : Tom McEwen (GBR) et Toledo de Kerser

Bronze : Andrew Hoy (AUS) et Vassily de Lassos

Saut d'Obstacles Équipe

Or : Suède (SWE)

Argent : États-Unis (USA)

Bronze : Belgique (BEL)

Saut d'Obstacles Individuel

Or : Ben Maher (GBR) et Explosion W

Argent : Peder Fredricson (SWE) et All In

Bronze : Maikel van der Vleuten (NED) et Beauville Z