Loading...
Turin 2006

Turin 2006La Flamme

Turin_2006_torch_hero
(GETTY IMAGES)

Conception et détails de l'itinéraire

Après avoir été allumée à Olympie, la flamme a été transportée en relais jusqu’à Athènes, d’où elle s’est envolée pour Rome, point de départ du relais sur le sol italien. Elle est également passée par des pays voisins, dont les anciennes villes hôtes des Jeux Olympiques d’Hiver en France, Albertville et Grenoble.

Le relais sur le sol italien a débuté sur la Piazza del Quirinale. Stefano Baldini, champion olympique du marathon à Athènes 2004, a été le premier porteur de la flamme. La flamme a ensuite fait le tour de l’Italie en passant, notamment, par les deux villes qui avaient déjà accueilli les Jeux: Cortina d’Ampezzo et Rome.

La flamme s’est arrêtée à Cortina d’Ampezzo très exactement 50 ans après l’ouverture des Jeux Olympiques d’Hiver de 1956.

La dernière partie du relais a rendu hommage à certains des héros sportifs de l’Italie. En premier lieu, c’est le triple champion olympique de ski Alberto Tomba qui a eu le privilège de porter la flamme olympique jusque dans le stade, où il l’a remise aux quatre hommes qui composaient le relais de ski de fond du 4x10km, victorieux des Jeux de Lillehammer 1994. Ils ont traversé une partie du stade avant de la remettre à Piero Gros, médaillé d’or en ski alpin des Jeux de 1976, qui a été suivi par l’avant-dernière porteuse de la torche Deborah Compagnoni, triple championne olympique de ski alpin en 1992, 1994 et 1998. Elle a ensuite laissé la place à Stefania Belmondo, légende du ski nordique italien, qui a allumé le chaudron de 57 mètres de haut, le plus grand de l’histoire des Jeux.

Carte de l'itinéraire

Turin-2006-map

Faits et chiffres

Date de départ: 27 novembre 2005, Olympie (Grèce)

Date d'arrivée: 10 février 2006, Stade Olympique, Turin (Italie)

Premier porteur: Konstadinos “Kostas” Filippidis, olympien en athlétisme (2012)

Dernière porteuse: Stefania Belmondo, olympienne en ski de fond (1988, 1992, 1994, 2002) ; médaillée d'or, d'argent et bronze à Albertville 1992 ; double médaillée de bronze à Lillehammer 1994 ; médaillée d'argent et de bronze à Nagano 1998 ; médaillée d'or, d'argent et de bronze à Salt Lake City 2002.

Nombre de porteurs de la flamme: 534 en Grèce, 10 001 en Italie

Recrutement des porteurs de la flamme: -

Distance: 2 006km en Grèce, 11 300km en Italie

Pays traversés: Grèce, Italie, Vatican, Saint Marin, Slovénie, Autriche, Suisse, France

Détails de la torche

Description: La torche portait l’inscription “Torino 2006”, accompagnée de l’emblème des Jeux et des anneaux olympiques. À l’aide d’une technologie basée sur un système de combustion interne, la flamme, au lieu de sortir d’un trou en haut, entourait une partie du corps de la torche, donnant l’impression que le métal était en feu. L’objectif était de réinterpréter la torche traditionnelle en bois. La forme de la torche renvoyait également à un bâton de ski et au monument qui symbolise Turin: la Mole Antonelliana.

Couleur: Bleu

Taille: 77cm

Composition: Aluminium, plastique, fer et cuivre

Combustible: 40 % de propylène et 60 % de butane. La durée de combustion était d'environ 15 minutes.

Concepteur / Fabricant: Pininfarina / Pininfarina

Turin_2006_torch_big
(IOC)

Le saviez-vous ?

Une équipe de 30 personnes a passé 18 mois à travailler sur la conception et la production de la torche, soit un total de plus de 20 000 heures de travail.

La torche a remporté le prix “Lorenzo il Magnifico”, la plus haute distinction de la Biennale d'art contemporain de Florence.

Turin
2006

Découvrez les Jeux

La Marque

Une identité visuelle est développée pour chaque édition des Jeux Olympiques.

Les Médailles

Couronne d'olivier au départ, les designs des médailles ont évolué au fil des années.

La Mascotte

Image originale, elle doit concrétiser l'esprit olympique.

La Flamme

Une partie iconique de tout Jeux Olympiques, chaque hôte propose sa version unique.