Loading...

Sapporo
1972

DateFebruary 2 - February 13
PaysJapon
Athlètes1006
Équipes35
Épreuves35
Sapporo 1972

À propos des Jeux

Controverse sur l’amateurisme

Le sujet de l’amateurisme a suscité la controverse aux Jeux de Sapporo 1972. Le skieur autrichien Karl Schranz a été déclaré inéligible parce qu’il avait donné son autorisation à l’utilisation de son nom et de sa photo dans des publicités commerciales. Pourtant, les joueurs de hockey sur glace à plein temps des nations communistes ont été autorisés à participer aux Jeux.

La joie du saut au Japon

Avant les Jeux de Sapporo, le Japon n’avait jamais remporté une médaille d’or aux Jeux Olympiques d’Hiver. Mais dans l’épreuve du saut à ski sur tremplin normal, Yukio Kasaya a été en tête du début à la fin pour s’adjuger l’or. Ses coéquipiers Akitsugu Konno et Seiji Aochi, respectivement en argent et en bronze, ont complété le grand chelem japonais.

Héritage Sapporo 1972

Découvrez l’héritage durable que l’édition des Jeux Olympiques de Sapporo 1972 a laissé à ses hôtes.

Des triples champions

La skieuse de fond soviétique Galina Kulakova s’est imposée sur les épreuves de 5km et 10km et a conduit l’équipe de l’URSS jusqu’à la victoire en relais. Le Néerlandais Ard Schenk a dominé de la tête et des épaules le patinage de vitesse en remportant trois médailles d’or. Sa popularité était telle aux Pays-Bas, qu’une fleur a été nommée en son honneur: la Crocus chrysanthus Ard Schenk.

Toutes les médailles

Tableau des médailles

Découvrez la liste des équipes et des médailles qu’elles ont chacune remporté.

Voir le tableau
Sapporo
1972

Athlètes à la une

Tous les athlètes

Replays de
Sapporo 1972

Sapporo
1972

Découvrez les Jeux

La Marque

Une identité visuelle est développée pour chaque édition des Jeux Olympiques.

Marque

Marque

Les Médailles

Couronne d'olivier au départ, les designs des médailles ont évolué au fil des années.

Médailles

Médailles

La Flamme

Une partie iconique de tout Jeux Olympiques, chaque hôte propose sa version unique.

Flamme

Flamme