Loading...
Beijing 2008

Beijing 2008La Flamme

Beijing_2008_torch_hero
(GETTY IMAGES)

Conception et détails de l'itinéraire

Une fois allumée à Olympique, la flamme a atteint Athènes, où elle a été transmise aux représentants du Comité d’Organisation des Jeux de Pékin le 30 mars 2008 au stade panathénaïque. Le 31 mars, la flamme a atterri à Pékin. De la capitale chinoise, elle a poursuivi son voyage autour du monde, qui l’a emmené dans 19 villes réparties sur cinq continents, avant de revenir à Hong Kong, Macao et, enfin, la Chine continentale.

Une partie de l’itinéraire du relais a puisé son inspiration dans la Route de la Soie, certaines des villes traversées étant situées sur cet ancien réseau de routes commerciales ente l’Asie et l’Europe. En plus de son passage sur tous les continents, les organisateurs s’étaient donnés pour objectif de faire circuler la flamme olympique en Asie dans le cadre du relais international.

En Chine continentale, le relais a traversé 31 provinces, des municipalités et des régions autonomes. Il a commencé le 4 mai à Sanya, dans la province du Hainan, le premier porteur étant la quintuple médaillée olympique de patinage de vitesse Yang Yang. Arrivé à Hangzhou le 18 mai, le relais a fait une pause de trois jours entre le 19 et le 21 mai pour respecter le deuil national en hommage aux victimes du terrible tremblement de terre qui avait frappé la province du Sichuan quelques jours plus tôt, le 12 mai. Les organisateurs ont également décidé de modifier l’itinéraire du relais afin que la flamme olympique se rende dans cette même province à la fin de son voyage. Initialement prévu entre le 15 et le 18 juin, le voyage à travers la province ravagée du Sichuan s’est finalement déroulé entre le 3 et le 5 août, juste avant que la flamme n’arrive à Pékin.

Dans la matinée du 6 août, la flamme olympique est entrée dans Pékin et a traversé la capitale pendant trois jours. Le 8 août, lors de la Cérémonie d’Ouverture, la flamme a été portée, l’un après l’autre, par Haifeng Xu, Min Gao, Xiaoshuang Li, Xugang Zhan, Jun Zhang, Zhong Chen et Jinfang Sun. La flamme a ensuite été remise à Ning Li, sextuple médaillé olympique en gymnastique lors des Jeux de Los Angeles 1984. Élevé par des câbles, Ning Li s’est envolé et s’est déplacé dans les airs en faisant un tour sur le bord du toit du stade, jusqu’à ce qu’il atteigne le chaudron, qu’il a finalement allumé.

Carte de l'itinéraire

Beijing-2008-map

Faits et chiffres

Date de départ: 24 mars 2008, Olympie (Grèce)

Date d'arrivée: 8 août 2008, Stade National, Pékin (République Populaire de Chine)

Premier porteur: Alexandros Nikolaidis, olympien en taekwondo (2000, 2004, 2008, 2012), médaillé d'argent à Athènes 2004 et Beijing 2008

Dernier porteur: Ning Li, olympien en gymnastique (1984, 1988), triple champion olympique, double médaillé d'argent et médaille de bronze à Los Angeles 1984

Nombre de porteurs de la flamme: 21 800 au total, dont environ 630 en Grèce

Recrutement des porteurs de la flamme: Selon les principes du programme de recrutement communiqué par les organisateurs, la sélection des porteurs de la flamme devait s’efforcer de représenter tous les milieux sociaux. Elle a été effectuée par les institutions suivantes: les gouvernements provinciaux, les régions autonomes et les municipalités de la République Populaire de Chine ; le Comité Olympique Chinois ; les partenaires officiels du relais de la flamme et les sponsors des Jeux ; la famille olympique ; les villes des pays traversés par le relais international ; le Comité d’Organisation des Jeux de la XXIXème Olympiade (BOCOG). Chaque entité a choisi ses porteurs de la flamme au travers d’un processus public et/ou interne.

Distance: 137 000km au total, dont 1 528km en Grèce et 97 000km en Chine continentale

Pays traversés: Grèce, Kazakhstan, Turquie, Russie, Royaume-Uni, France, États-Unis, Argentine, Tanzanie, Oman, Pakistan, Inde, Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Australie, Japon, République de Corée, République Populaire Démocratique de Corée, Vietnam, République Populaire de Chine

Détails de la torche

Description: La forme de la torche rappelle celle d’un parchemin. Son corps incurvé est fait d’aluminium anodisé. Un motif gravé représentant des nuages porteurs de chance recouvre la surface de la partie supérieure de la torche. Les deux extrémités de la torche ont également la forme d’un nuage, un élément décoratif ancestral de l’art chinois que l’on retrouve sur les bâtiments, les sculptures et les meubles. La laque rouge chinoise symbolise l’esprit de fête, l’enthousiasme et la chance. Une fine couche de vernis de caoutchouc recouvre la poignée de la torche. Cela facilite la prise en main et vise à imiter le contact de la peau humaine, comme si le porteur de la flamme tenait la main d’un ami.

Couleur: Argent, rouge

Taille: 72cm

Composition: Aluminium, caoutchouc

Combustible: Propane. Durée moyenne de combustion de 15 minutes.

Concepteur / Fabricant: Lenovo China, Aerospace Science & Industry / Zhongshan Vatti Gas Appliance Stock Co., Ltd.

Beijing_2008_torch_big
(IOC)

Le saviez-vous ?

Afin de gravir le mont Qomolangma (Everest), une seconde flamme olympique a été allumée à partir de la flamme qui était arrivée à Pékin le 31 mars 2008, puis envoyée au Tibet. Elle a atteint le sommet de la plus haute montagne du monde le 8 mai. La lampe de sécurité et la torche ont spécialement été modifiées pour permettre à la flamme de brûler en haute altitude. Le 21 juin, à Lhassa, cette flamme a rejoint celle du relais qui avait traversé la Chine.

Le chaudron mesurait 32 mètres de haut et pesait 45 tonnes. Lors de la Cérémonie d’Ouverture, il a été discrètement mis en place grâce à un système de rails, tandis que l’attention de la foule était focalisée sur le défilé des athlètes.

Le choix d’un parchemin comme forme de base de la torche doit tout au hasard. L’idée est venue durant une réunion, lorsqu’un membre du personnel a enroulé un morceau de papier sans y prêter attention. C’est à ce moment que les concepteurs ont réalisé que la forme de ce bout de papier ressemblait à celle d’une torche.

La lampe de sécurité a puisé son inspiration dans les traditionnelles lanternes utilisées dans les anciens palais chinois. Les formes rondes ou carrées du design symbolisent le concept chinois de ciel rond et de terre carrée. Comme la torche, elle porte le motif des nuages de la chance.

Sa taille de 72 cm est un dérivé de la multiplication entre 8 et 9, deux chiffres qui expriment la chance et la longévité dans la culture chinoise.

Beijing
2008

Découvrez les Jeux

La Marque

Une identité visuelle est développée pour chaque édition des Jeux Olympiques.

Marque

Marque

Les Médailles

Couronne d'olivier au départ, les designs des médailles ont évolué au fil des années.

Médailles

Médailles

La mascotte

Image originale, elle doit concrétiser l'esprit olympique.

Mascotte

Mascotte

La Flamme

Une partie iconique de tout Jeux Olympiques, chaque hôte propose sa version unique.

Flamme

Flamme