Loading...

ISA World Surfing Games : Le Japon et les États-Unis remportent les premiers quotas olympiques pour Paris 2024, Pauline Ado vice-championne du monde

Le Japonais Kanaoa Igarashi a permis à son pays de remporter le quota olympique chez les hommes, tandis que l'Américaine Kirra Pinkerton a remporté le titre chez les femmes, devant la Française Pauline Ado.

3 min Par Ash Tulloch et Guillaume Depasse | Created 24 September 2022
Copy of Paris Qualifiers Thumbnail (7)

L'équipe nationale masculine du Japon et l'équipe nationale féminine des États-Unis ont décroché les deux premiers quotas olympiques de surf pour les Jeux de Paris 2024.

Médaillé d'argent à Tokyo 2020, Kanaoa Igarashi a remporté le titre aux ISA World Surfing Games, ce samedi 24 septembre à Huntington Beach aux États-Unis.

L'Américaine Kirra Pinkerton s'est imposée chez les femmes. Ces deux athlètes ont rapporté de précieux points à leur Comité National Olympique (CNO) pour s'emparer des premiers quotas olympiques, attribués au vainqueur du classement général hommes et femmes.

Dans la compétition femmes, Kirra Pinkerton a été sacré devant la Française Pauline Ado. Avec une note totale de 13,63 points, elle a cette fois pris l'ascendant sur la Française (13 points), qui avait remporté le duel lors de l'avant-dernière série du tour principal.

Éliminée après la dernière série, la surfeuse française de 30 ans a dû passer par le repêchage pour accéder à la finale, où elle a une nouvelle fois su faire parler son expérience pour décrocher la médaille d'argent. Sa troisième médaille mondiale, après le bronze en 2016 et le titre en 2017.

« Quand on passe si près du titre, il y a toujours un petit truc qui manque (sourire) », a-t-elle réagit au micro de la Fédération française de surf. « Mais je suis très contente de mon parcours. Physiquement, je me sentais assez bien [aujourd'hui]. Je n'étais pas au top en arrivant en Californie. »

« Je partais d'assez loin. Je voulais reprendre du rythme, de la confiance. Le titre en 2017 en France est spécial mais [cette médaille] est forcément spéciale aussi. Merci à toute l'équipe, l'ambiance était incroyable. Je les entendais crier au large, quand j'arrivais sur les fins de vagues au bord. Les coéquipiers, le staff, les supporteurs français présents sur la plage, il y en avait pas mal aussi. Tous les gens qui nous ont soutenus. »

Longtemps dans la course au quota olympique, la France termine à la troisième place du classement femmes. Ce sont donc les États-Unis de Kirra Pinkerton, Zoe McDougall et Gabriela Bryan qui décrochent le précieux sésame.

« Au début de la compétition, je me suis dit que je propulsé ma petite fille intérieure sur la plus haute marche du podium, et je n'arrive pas à croire que j'y suis arrivée », a confié Pinkerton à Olympics.com, qui diffusait la compétition en direct.

« Je suis tellement fière et heureuse d'être encore plus proche de réaliser mon rêve de remporter la médaille d'or olympique. »

Voir les résultats complets des ISA World Surfing Games

Igarashi mène le Japon vers le quota pour Paris 2024

Dans l'équipe du Japon, Igarashi était accompagné de Kamiyama Keanu et de l'olympien Murakami Shun.

« Cette semaine, j'ai appris énormément de choses sur moi-même », a déclaré Igarashi. « En surf, il faut savoir être égoïste mais j'ai beaucoup appris en tant que personne et sur l'importance de partager l'énergie et les connaissances de compétition pour rassembler toute une équipe. »

Les deux premiers quotas olympiques pour les JO de Paris 2024 étaient délivrés lors de ces Mondiaux 2022.

En 2023, le classement du Championship Tour (CT) de la World Surfing League (WSL), les Mondiaux les Jeux Panaméricains délivreront de nouveaux quotas, ainsi que les Mondiaux 2024.

En savoir plus sur les qualifications de surf pour Paris 2024

Ajoutez-les à vos favoris
Sally FITZGIBBONSSally FITZGIBBONS
Kanoa IgarashiKanoa Igarashi
Daniella ROSASDaniella ROSAS
SurfSurf
Plus de

You May Like