Le week-end des olympiens : Loana Lecomte toujours au top, Van der Poel et Roglic privilégient les JO

Le week-end a été riche en événements sportifs. À un peu plus de deux semaines des Jeux Olympiques de Tokyo, le monde du sport est en effervescence. Retour sur les épreuves de VTT, d'athlétisme, de basket, de cyclisme, de handball et d’escalade.

Photo de Photo de Julian Finney/Getty Images

À l'approche des Jeux Olympiques, les échéances se multiplient pour permettre aux athlètes de se préparer ou de se qualifier pour Tokyo 2020, en 2021.

Pour tout savoir des performances des athlètes francophones du week-end, voici le debrief' !

Coupe du monde de VTT : Loana Lecomte dans l’histoire

L’Annécienne n’a pas eu beaucoup de kilomètres à parcourir pour aller disputer la Coupe du monde de VTT, ce week-end, puisque la dernière étape avant les Jeux de Tokyo se déroulait aux Gets, en Haute-Savoie, à une heure de route de chez elle.

Et devant son public, elle est entrée dans l’histoire en devenant la première Française à remporter une étape de Coupe du monde en France ! Elle a terminé avec 51 s d’avance sur la Suédoise Jenny Rissveds, médaillée olympique de Rio 2016.

Pauline Ferrand-Prévot, championne du monde en titre, a fini à la quatrième place sur un parcours glissant qui a vu Jordan Sarrou, son équivalent chez les hommes, terminer troisième derrière le Suisse Mathias Flückiger et le Tchèque Ondrej Cink.

Pour lire le compte-rendu complet et les réactions des vététistes, c’est par ici : quatrième triomphe pour Loana Lecomte aux Gets !

Cyclisme : Van der Poel et Roglič se tournent vers les Jeux

Primož Roglič, deuxième du Tour de France 2020 et deux fois vainqueur de la Vuelta, a décidé d’abandonner la Grande Boucle cette année pour se concentrer sur les Jeux Olympiques de Tokyo. Le Slovène de 31 ans s’alignera sur deux épreuves des JO : la course en ligne le 24 juillet et le contre-la-montre, quatre jours plus tard, comme à Rio 2016.

« Je dois récupérer et penser à mes prochains objectifs », a-t-il annoncé à L’Équipe alors qu’il s’était blessé lors d’une chute pendant la troisième étape. « En tant qu'ancien sauteur à ski, une discipline olympique, j'ai toujours rêvé de participer aux JO. Une médaille représente énormément à mes yeux. » À Tokyo, sur la course en ligne, il roulera en compagnie de Tadej Pogačar, l’actuel maillot jaune du Tour de France et vainqueur 2020, Jan Tratnik et Jan Polanc.

Le Néerlandais Mathieu van der Poel a lui aussi renoncé au Tour de France à la neuvième étape pour se concentrer pleinement sur les Jeux. Celui qui a été maillot jaune pendant six journées cette année, mais qui était relégué à la 26e place après huit étapes, à plus de 17 minutes du leader Pogačar, disputera l’épreuve de VTT le 26 juillet.

« Les Jeux Olympiques sont un but depuis quatre ans déjà pour moi », a déclaré le petit-fils de Raymond Poulidor à L’Équipe. « J'ai eu une semaine fantastique sur le Tour, c'était incroyable, davantage que ce que j'avais pu espérer. »

Diamond League de Stockholm : Duplantis intouchable, meilleur chrono de la saison pour Ta Lou

Le perchiste suédois Mondo Duplantis était chez lui et a réalisé un sans-faute, sautant toutes les hauteurs sans soucis. Le podium du saut à la perche est donc identique à celui du jeudi 1er juillet à Oslo : Duplantis, Sam Kendricks, Renaud Lavillenie.

L’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou, vainqueur du 100 m à Oslo, a réalisé son meilleur temps sur 200 m, terminant deuxième derrière la Jamaïcaine Shericka Jackson. Les Français Mouhamadou Fall et Wilfried Happio étaient également en lice.

Le compte-rendu de Stockholm est ici.

Basketball : la désillusion du Canada qui n’ira pas aux Jeux

C’était la dernière chance de décrocher un billet qualificatif pour les Jeux Olympiques, mais pour cela, il fallait remporter le Tournoi de qualification olympique (TQO). Mais le Canada d’Andrew Wiggins, joueur des Golden State Warriors en NBA, a raté le coche alors qu’il était hôte du TQO de Victoria et favori pour la qualification. Les Road Warriors ont échoué en demi-finale, face à la République tchèque, après prolongation sur le score de 103-101 sur un panier de Tomáš Satoranský, joueur de Chicago Bulls en NBA, à 1,8 seconde de la fin de la prolongation de cinq minutes.

Les Canadiens n’ont plus participé aux Jeux Olympiques depuis Sydney 2000. Les Tchèques, eux, ont fini par remporter le tournoi après une finale gagnée face à la Grèce et se sont donc qualifiés pour les JO. Ils affronteront la France, les États-Unis et la République islamique d'Iran dans la poule A à Tokyo à partir du 25 juillet.

Dans les autres TQO, l’Italie a pris la Serbie par surprise à Belgrade pour se qualifier. La Slovénie de Luka Dončić, auteur d’un splendide triple-double contre la Lituanie en finale à Kaunas, ira aux Jeux pour la première fois de son histoire. Et à Split, l’Allemagne s’est aussi qualifiée aux dépens d’un Brésil pourtant en forme en finale.

Handball : les Bleues surprises par la Norvège

Dimanche, l’équipe de France féminine disputait un match de préparation des Jeux Olympiques face à la Norvège, pour la revanche de la finale des Championnats d’Europe 2020, perdue par la France.

Les vice-championnes olympiques 2016 et championnes du monde 2017 n’ont cependant pas trouvé le rythme face aux Norvégiennes et se sont inclinées 21-30.

« On est un petit peu en retard dans le travail défensif car on a beaucoup travaillé l'attaque, même si ça n'a pas été très efficace aujourd’hui », a regretté sur la chaîne L’Équipe Olivier Krumbholz, le sélectionneur qui a tenté de motiver ses troupes à la pause alors qu’elles étaient menées 11-17, en vain. « On a manqué de volume et d'anticipation en défense. On a subi et ça ne pardonne pas face à ce genre d'adversaire. On n'était pas très bien physiquement. »

Les deux équipes se retrouvent mardi 6 juillet à 19h pour un nouveau match de préparation. Les Bleues feront face à la Hongrie, à l’Espagne, à la Suède, à l’équipe du ROC et au Brésil dans le groupe B à Tokyo. Le tournoi féminin a lieu du 25 juillet au 8 août au Stade national de Yoyogi.

Coupe du monde d’escalade à Villars : difficile pour Chanourdie et Jaubert

Les deux Françaises qualifiées pour les débuts de l’escalade aux Jeux Olympiques ont passé un week-end difficile à Villars, en Suisse, pour l’antépénultième étape avant les JO. 

Vendredi soir, Anouck Jaubert s’est présentée pour les finales de vitesse après des qualifications réussies le jeudi. Elle est rapidement passée en quarts de finale après que l’Indonésienne Nurul Iqamah a pris un faux départ éliminatoire. En revanche, Desak Made Rita Kusuma Dewi, elle aussi Indonésienne, a grimpé les 15 mètres de mur le plus vite, en 7,02 secondes, proche du record du monde établi par Iuliia Kaplina (6,964 s) en novembre 2020. L’athlète du ROC a d’ailleurs terminé à la deuxième place derrière sa compatriote Ekaterina Barashchuk.

Samedi, Julia Chanourdie pensait s’être qualifiée pour les finales de difficulté avec sa huitième place en demi-finales, mais son score a été baissé et elle a été rétrogradée à la dixième place, pas suffisant pour participer aux finales. La Slovène Janja Garnbret a remporté l’épreuve, devant l’Italienne Laura Rogora et l’Américaine Natalia Grossman.

Chez les hommes, les frères Mickaël et Bassa Mawem n’étaient pas présents à Villars.