Tout ce que vous devez savoir sur le Tournoi de qualification préolympique de curling à Erzurum

Le chemin vers les Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022 se poursuit du 5 au 15 octobre avec le Tournoi de qualification préolympique à Erzurum, en Turquie. La Belgique y participe, dans l'espoir de se qualifier pour le TQO en décembre.

Par Emma Hingant
Photo de Elsa/Getty Images

Les équipes de curling sont dans les starting-blocks pour cette avant-dernière escale sur le chemin de Beijing 2022.

Si plusieurs nations sont déjà qualifiées pour les face-à-face de curling aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022, du 4 au 20 février, par l’intermédiaire des Championnats du monde de curling 2021 (c’est le cas notamment de la Suisse), d’autres ont encore un long chemin à parcourir.

La ville d’Erzurum – qui a déjà accueilli l’Universiade d’hiver 2011 et le Festival olympique d’hiver de la jeunesse européenne 2017 – organise en effet le Tournoi de qualification préolympique (TQPO) du 5 au 15 octobre, le premier du genre. Il permettra à une poignée de nations de participer au tournoi de qualification olympique (TQO) de Leeuwarden, aux Pays-Bas, du 5 au 18 décembre.

En attendant la dernière étape, place à ce TQPO en Turquie où la Belgique, notamment, espère passer un nouveau cap, elle qui n’a jamais participé aux épreuves de curling aux Jeux.

Le top des curleurs à Erzurum

Trois épreuves seront disputées au TQPO d’Erzurum : l’épreuve du double mixte, l’épreuve féminine et l’épreuve masculine. Du côté des pays francophones, la Belgique participera au double mixte et à l’épreuve masculine.

Chez les hommes, les Red Rocks (Tom van Waterschoot, Jeroen Spruyt, Timo Verreycken, Bram van Looy, qui évoluent tous en club au CC Zemst, à une trentaine de kilomètres au nord de Bruxelles) restent sur une finale du Championnat d’Europe de division C, organisé à Genève en Suisse jusqu’au 17 septembre. Après avoir battu la Slovaquie en demi-finale, les Belges ont mené 5-4 face à la Slovénie en finale, mais se sont finalement inclinés 8-5. En montant sur le podium, ces trois nations ont été promues en division B. Parviendront-elles toutes les trois à se qualifier pour le TQO de décembre ?

Il faudra aussi faire attention aux Finlandais. Ils comportent dans leurs rangs Kalle Kiiskinen et Teemu Salo qui faisaient partie de l’équipe de Finlande qui a décroché la médaille d’argent aux Jeux Olympiques d’hiver de Turin 2006 !

Du côté des femmes, il faudra surveiller la Slovénie et l’Autriche, deux nations qui ont obtenu respectivement les médailles d’argent et de bronze au Championnat d’Europe de division C en septembre.

En double mixte, la Belgique va envoyer son habituelle équipe composée de Veerle Geerinckx, la bourgmestre de Zemst, et Dirk Heylen, joueur et entraîneur à… Zemst.

Les groupes à Erzurum

Double mixte (16 équipes)

  • Groupe A : Biélorussie, Kirghizistan, Lettonie, Lituanie, Portugal, Slovaquie
  • Groupe B : Brésil, Kazakhstan, Nigeria, Slovénie, Turquie
  • Groupe C : Autriche, Belgique, Danemark, Mexique, Chinese Taipei

Hommes (17 équipes)

  • Groupe A : Brésil, Kazakhstan, Kirghizistan, Chinese Taipei, Turquie
  • Groupe B : Autriche, République tchèque, Finlande, Hongrie, Nigeria, Slovénie
  • Groupe C : Belgique, Espagne, Estonie, Lettonie, Roumanie, Slovaquie

Femmes (10 équipes)

  • Groupe A : Espagne, Hongrie, Kazakhstan, Lettonie, Slovénie
  • Groupe B : Autriche, Brésil, Norvège, Slovaquie, Turquie

Retrouvez le calendrier complet ici.

Format de la compétition

En double mixte, trois nations vont pouvoir se qualifier pour le TQO néerlandais du mois de décembre. Pour y parvenir, il faudra gagner l’une des trois finales de barrage.

Les premiers de chaque groupe seront directement qualifiés pour ces finales de barrages. Les deuxièmes et troisièmes de chaque groupe, eux, devront tout d’abord s’affronter dans trois demi-finales de barrages pour ensuite participer aux finales de barrage.

Chez les hommes, deux nations valideront leur billet pour le TQO de décembre. Deux finales de barrage vont donc être disputées à Erzurum.

Six équipes – les deux premières de chaque groupe – sortiront de la phase de groupe. Elles seront alors classées de 1 à 6, selon le règlement de World Curling. Les deux équipes les mieux classées iront directement en finale de barrage pendant que le 3e affrontera le 6e (3v6) et le 4e sera opposé au 5e (4v5) en demi-finales de barrage. L’équipe classée n° 1 rencontrera alors le vainqueur du match 4v5 et la n° 2 affrontera le vainqueur de 3v6.

Du côté des femmes, deux nations participeront également au TQO de Leeuwarden.

Les premières de chaque groupe s’affrontent dans une finale de barrage. Le vainqueur partira au TQO. Le perdant devra affronter le vainqueur de la demi-finale de barrage qui aura opposé les deuxièmes de chaque groupe. Celui qui gagne cette deuxième finale de barrage ira aussi au TQO au mois de décembre.

Où suivre le TQPO ?

Retrouvez tous les résultats des rencontres sur cette page.

Le curling à Beijing 2022

Il y aura dix nations dans chaque épreuve à Beijing 2022. La République populaire de Chine, en tant que pays hôte, est déjà assurée d’y être, tout comme 6 nations (chez les hommes et les femmes) et 7 nations (en double mixte) qui se sont qualifiées par l’intermédiaire des Championnats du monde 2021. La Suisse, par exemple, sait déjà qu’elle participera aux trois épreuves.

Le curling masculin était au programme des premiers Jeux d’hiver en 1924. Après avoir été écarté, il est revenu comme sport de démonstration à Lake Placid 1932, et ce jusqu’en 1992. Finalement, il a réintégré le programme olympique officiel à partir de Nagano 1998, avec des compétitions femmes et hommes. La compétition de double mixte a été ajoutée au programme de PyeongChang 2018.

Le curling à Beijing 2022 démarrera avant la cérémonie d’ouverture, dès le 2 février. La finale du double mixte se tiendra le 8 février, le match pour le bronze masculin le 18 février, la finale masculine et le match pour le bronze féminin le 19 février et la finale féminine le 20 février.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité
Inscrivez-vous ici Inscrivez-vous ici