Tout ce que vous devez savoir sur le TQO de taekwondo

Quatre Français disputeront le Tournoi de qualification olympique (TQO) européen de taekwondo, du 7 au 9 mai à Sofia en Bulgarie. Une chance unique de décrocher les quotas olympiques nécessaires pour participer à Tokyo 2020.

Photo de Photo de Laurence Griffiths/Getty Images

Depuis les débuts olympiques du taekwondo à Sydney 2000, la France a toujours remporté au moins une médaille lors des Jeux Olympiques. Pour ne pas déroger à la tradition, les taekwondoïstes français devront d'abord se qualifier pour Tokyo 2020.

La Fédération française de taekwondo a attendu les résultats des derniers Championnats d’Europe (Sofia, 8-11 avril), pour annoncer la liste des athlètes qui se rendront au TQO Européen à Sofia en Bulgarie, du 7 au 9 mai. Au final, deux hommes et deux femmes tenteront de décrocher le précieux sésame olympique : Magda Wiet-Hénin en -67 kg, Cyrian Ravet en -58 kg, Dylan Chellamootoo en -68 kg et Althéa Laurin en +67 kg.

Les deux finalistes de chaque catégorie de poids repartiront avec la qualification olympique en poche.

Depuis quatre ans, je me prépare comme une folle pour avoir la qualification, puis l’or olympique.

Wiet-Hénin et Laurin, les championnes d'Europe 2020 en quête des Jeux de Tokyo

Récemment médaillée d’argent des Championnats d’Europe en -67 kg, Magda Wiet-Hénin est l’une des plus grandes chances de médaille de la France aux Jeux de Tokyo 2020. Championne du monde junior en 2012, la taekwondoïste de 25 ans tutoie le haut niveau depuis plus de dix ans.

Dès sa première année chez les séniors en 2014, elle a remporté l'argent aux Championnats d’Europe à Baku, puis le bronze en 2016 à Montreux. Mais c'est en 2020 que la Nancéienne a conquis son premier titre européen, à Sarajevo lors des Championnats d’Europe catégories olympiques en -67 kg.

Aujourd’hui c’est l’or olympique qu’elle vise avec détermination.

« Depuis quatre ans, je me prépare comme une folle pour avoir la qualification, puis l’or olympique », déclarait-elle à Tokyo 2020 en décembre dernier.

Althéa Laurin sera elle aussi en quête de quota olympique chez les +67 kg. Une ambition précoce pour la jeune athlète de 19 ans, qui a commencé le taekwondo par erreur, littéralement. À six ans, elle voulait tenter le karaté mais les éducateurs l’ont malencontreusement envoyée dans le groupe de taekwondo.

Une heureuse erreur puisqu'elle est aujourd'hui championne d’Europe, titre également décroché à Sarajevo. Elle va tout faire pour conquérir son billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2021.

Ravet et Chellamootoo, la sagesse avant tout pour conquérir Tokyo

À seulement 18 ans, Cyrian Ravet ne cesse de créer la surprise. Médaillé d’or aux Championnats d’Europe 2020 à Sarajevo (premier titre européen chez les hommes pour la France depuis Mickaël Borot en 2006), il a réédité l'exploit en 2021 en Bulgarie, avec un deuxième titre continental après une victoire en finale contre l'Espagnol Adrián Vicente Yunta.

Une surprise pour beaucoup, mais pas pour le principal intéressé qui a déclaré à l’Équipe après son titre à Sarajevo : « C'était mon objectif et j'avais tout fait pour m’imposer. Je n'ai pas été impressionné par l’enjeu. »

S’il continue sur sa lancée, il pourrait bien transformer la surprise en habitude aux yeux de ses pairs. Son talent et sa maturité sont déjà reconnus, notamment par le directeur des équipes de France, Louis Lacoste.

« Cyrian a à peine 18 ans, c'est un grand talent. Il a fait preuve d'une maîtrise et d'une maturité impressionnante », expliquait Lacoste à l’Équipe.

Dylan Chellamootoo, quant à lui, connaît déjà bien les Tournois de qualification olympique. Éliminé en quart de finale du TQO pour Rio 2016, le taekwondoïste qui évolue dans la catégorie des -68 kg est devenu le partenaire d’entraînement de Gwladys Épangue, médaillée de bronze aux JO de Beijing 2008 et 5e aux JO de Rio.

Cinq ans plus tard, Dylan sera de retour dans un TQO pour tenter de décrocher sa place pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2021.

« Je sens moins de pression par rapport à 2016 où j’avais 19 ans. J’y pensais beaucoup à cette époque », expliquait-il à UnderSport avant d’ajouter : « Aujourd’hui, je fais mon travail compétition par compétition. »

Programme du TQO européen de taekwondo

Au total 120 athlètes de 39 pays différents ainsi que six taekwondoïstes de l'équipe des réfugiés seront présents pour cette ultime chance de décrocher un billet olympique pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 en 2021.

Jour 1 - 7 mai

  • Femmes : -49 kg et -67 kg (Magda Wiet-Hénin)
  • Hommes -58 kg (Cyrian Ravet) et -80 kg

Jour 2 - 8 mai

  • Femmes : -57 kg et +67 kg (Althéa Laurin)
  • Hommes : -68 kg (Dylan Chellamootoo) et +80 kg

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité
Inscrivez-vous ici Inscrivez-vous ici