Tour de France : Wout van Aert s’offre le Mont Ventoux et envoie un message fort pour Tokyo 2020

Le cycliste belge de 26 ans a remporté la prestigieuse étape du Mont Ventoux sur le Tour de France, ce mercredi 7 juillet, et confirme son statut de favori pour la course en ligne des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Photo de Photo de Jack Thomas/Getty Images

Wout van Aert est le roi du Mont Ventoux 2021 !

Le champion de Belgique de 26 ans a remporté la 11e étape du Tour de France, ce mercredi 7 juillet, au terme d’une prestation exceptionnelle sur cette montagne mythique de la Grande Boucle. Il termine avec 1 min 14 s d’avance sur Kenny Elissonde – qui sera aussi à Tokyo avec la France – et le Néerlandais Bauke Mollema. Le Slovène Tadej Pogacar reste maillot jaune.

Le coureur de la Jumbo-Visma, qui avait vu son capitaine Tony Martin abandonner plus tôt dans la journée après une chute, s’était détaché du peloton avec notamment Elissonde, Mollema et Julian Alaphilippe. Après avoir vu Elissonde partir seul devant, il a lâché le Néerlandais et le champion du monde français pour rattraper le fuyard et lancer une dernière attaque à 11 km de l’arrivée. Personne n’a pu le rattraper.

« Je n’ai pas les mots », déclarait van Aert au micro des organisateurs, après un long silence de réflexion. « Avant le Tour de France, je ne pensais pas gagner cette étape, mais j’ai commencé à y croire hier. J’ai demandé à l’équipe de faire partie des échappées. C’est l’une des étapes les plus emblématiques du Tour et du monde du cyclisme. C’est peut-être ma plus belle victoire. »

« Je sais que je ne suis pas le meilleur grimpeur, mais quand je choisis mon jour, j’ai une chance », a-t-il ajouté au micro de France Télévisions. « Aujourd’hui, je me sentais très bien et j’étais confiant pour saisir ma chance. J’ai fait le Ventoux la première fois à l’âge de 10 ans. C’était mon premier col et j’étais très motivé d’y aller aujourd’hui. C’est un col mythique du Tour. »

Avec ses compatriotes Remco Evenepoel et Greg Van Avermaet, la Belgique disposera de l’un des plus beaux effectifs du cyclisme aux Jeux Olympiques et peut rêver d’une deuxième médaille d’or d’affilée dans la course en ligne après celle d’Avermaet à Rio 2016. Le champion olympique participe lui aussi au Tour de France, mais compte près de 1 h 43 min de retard sur le leader au général.

À Tokyo, les participants à la course en ligne, le samedi 24 juillet, devront s’attaquer à un parcours qui présentera un dénivelé positif de 4865 m, similaire à celui du Mont Ventoux lors de cette 11e étape. Pour connaître le profil de la course au Japon, c’est par là.