-77 kg, gréco-romaine : le Hongrois Lorincz en or pour sa der aux JO !

Tamas Lorincz, qui avait annoncé disputer ses derniers Jeux Olympiques, est le champion olympique. Il a battu le jeune Kirghiz Akzhol Makhmudov 2-1.

Photo de Photo de Tom Pennington/Getty Images

Pour sa dernière apparition aux Jeux, Tamas Lorincz est champion olympique !

Il a battu le jeune Kirghiz Akzhol Makhmudov sur le score de 2-1 en finale pour s’adjuger l’or qui lui avait échappé à Londres 2012 (argent) et à Rio 2016 (16e).

Consultez les résultats complet de la finale.

Lorincz en or !

La finale était une sorte de choc des générations, entre le Hongrois Tamas Lorincz de 34 ans et le Kirghiz Akzhol Makhmudov de 22 ans. Lorincz, médaillé d’argent à Londres 2012 chez les -66 kg, qui avait annoncé disputer ses derniers JO, était le premier à défendre à terre après avoir concédé un point dans les premières secondes, et il ne se laissait pas surprendre, se relevant très rapidement.

Lorincz, dont le frère Viktor est également en finale à Tokyo 2020 chez les 87 kg, faisait parler son expérience dans le deuxième round pour prendre deux points, un d’avance sur son jeune adversaire qui essayait bien de reprendre le dessus dans les dernières secondes, mais c’était trop tard.

Tamas Lorincz, champion du monde 2021, est désormais aussi champion olympique !

YABIKU Shohei en bronze

Le premier match pour le bronze a réservé son lot de surprises : le lutteur de République islamique d'Iran Mohammadali Geraei a pris une avance de trois points dans le premier round, mais le Japonais YABIKU Shohei a réalisé un superbe come-back pour prendre l’avantage 7-3 malgré l’agressivité de l’Iranien qui tentait le tout pour le tout dans la dernière minute. Le Japonais renversait une dernière fois son adversaire et l’emporte 13-3 par supériorité technique.

Dans l’autre petite finale qui opposait l’Azéri Rafig Huseynov à l’Arménien Karapet Chalyan, c’est ce dernier qui prenait le premier point, mais il était sanctionné pour passivité dans le deuxième round. S’ils défendaient tous les deux très bien à terre, Huseynov l’emportait aux points 4-1.

Le podium

  1. Tamas Lorincz
  2. Akzhol Makhmudov
  3. YABIKU Shohei et Rafig Huseynov