Fleuret par équipes, hommes : les Français tiennent leur revanche et sont sacrés !

Les Français ont réussi à prendre leur revanche de Rio ! Ils montent sur la première marche du podium dans l’épreuve masculine de fleuret par équipes après leur victoire sur le ROC en finale.

Photo de Photo d’Elsa/Getty Images

La France tient sa revanche !

À Rio 2016, l’équipe du ROC l’avait emporté 45-41. Cette fois, à Tokyo 2020, les fleurettistes français, qui n’avaient plus gagné l’épreuve masculine du fleuret par équipes depuis Sydney 2000, se sont imposés sans trembler 45-28.

Et c’est une nouvelle médaille d’or pour la France.

Pour savoir comment s’est passée la demi-finale face au Japon, c’est ici.

Le film de la finale

Ce 1er août au Makuhari Messe Hall, les Français ont pris confiance dès l’entame : au terme de la première rotation, les Bleus menaient 15-8 après trois assauts gagnés.

Les fleurettistes du ROC ont eu un regain d’énergie quand Anton Borodachev battait Julien Mertine 7-3 pour revenir à trois touches. L’écart restait le même après le 3-3 entre Erwann Le Péchoux (qui a remplacé Maxime Pauty dès les quarts de finale contre l’Égypte) et Timur Safin. Mais à la fin de la deuxième rotation, le champion du monde 2019 Enzo Lefort avait remis la France dans le bon sens en s’imposant 7-3 sur Kirill Borodachev, le frère jumeau d’Anton, pour porter le score à 28-21.

Mertine élargissait l’écart à huit points, à 35-23. Les Français étaient bien dans leur finale avant les deux derniers assauts, au moment où Lefort allait affronter A. Borodachev. Le fleurettiste de 29 ans, qui avait fini sa compétition individuelle en quarts de finale, l’emportait 5-1 pour donner pas moins de 16 touches d’avance, à 40-24.

Le Péchoux n’avait « plus qu’à » toucher son adversaire à cinq reprises et l’or était dans la poche. L’escrimeur de 39 ans laissait durer le suspense, mais parvenait à décrocher les cinq précieuses touches dans sa victoire 5-4 sur K. Borodachev, pour faire gagner la France 45 à 28.

Et voilà, 21 ans plus tard, la France était à nouveau sacrée !

Après cinq éditions des Jeux Olympiques avec le bronze à Rio 2016, c'était la dernière compétition d'Erwann Le Péchoux :

«  « C’est une belle fin », a-t-il déclaré au micro de France TV. « Ma dernière compétition, je suis ravi d’avoir partagé ça avec eux. C’est une équipe incroyable. Ça fait 5 ans qu’on galère, je suis très heureux. »

Du côté du champion du monde 2019 Enzo Lefort, les échecs du passé ont forgé la victoire du jour.

« Le traumatisme de Rio était bien présent dans notre tête et on ne voulait lâcher aucune touche. On était bien conscient de la menace que pouvait représenter cette équipe. On savait que si on tirait crispé, on ne serait pas à notre niveau. Il fallait être relâché et très rigoureux pour ne laisser aucune touche facile pour les escrimeurs du ROC. »

Les résultats détaillés sont ici.

Les USA comme à Rio

Après sa courte défaite en demi-finale contre la France (45-42), le Japon n’a pas tenu la distance contre les États-Unis. Les hôtes ont été menés tout du long et n’ont remporté aucun de leurs assauts même si MATSUYAMA Kyosuke a obtenu deux 5-5. Mais les Japonais s’inclinent 45-31 et les Américains montent encore sur la troisième marche du podium, comme en 2016.

Le podium

  1. France
  2. ROC
  3. États-Unis

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité