100 m papillon femmes : MacNeil se pare d'or, Wattel 6e

La Canadienne Margaret MacNeil s'est montrée la plus rapide pour remporter le titre olympique. Elle devance la Chinoise ZHANG et l'Australienne McKeon.

Photo de Photo de Davis Ramos/Getty Images

Le podium du 100 m papillon femmes

Une course à grand suspense au Centre aquatique de Tokyo, ce lundi 26 juillet !

La victoire s'est jouée dans les tous derniers mètres lors du 100 m papillon femmes des Jeux olympiques de Tokyo 2020, et c'est finalement la Canadienne Margaret MacNeil qui s'est montrée la plus rapide avec un chrono de 55,59 s.

La Chinoise ZHANG Yufei, qui partait légèrement favorite après des qualifications menées de main de maître, se pare d'argent (55,64 s). La pépite australienne Emma McKeon ravit le bronze (55,72 s).

La Française Charlotte Wattel, dans le coup durant toute la course, termine finalement au 6e rang (56,27 s).

Wattel était très bien partie

Dans une course où les prétendantes à la médaille étaient nombreuses, la suspense aura duré jusqu’au bout. Jusqu’au 75 m, Charlotte Wattel semblait d’ailleurs très bien partie pour accrocher une médaille.

Après avoir pulvérisé le record de France lors des demi-finales, la Lilloise, championne d’Europe en titre, a effectué un excellent départ puis a bien négocié son virage à 50 m dans son couloir n° 5.

Mais elle a été dépassée en fin de course par ses concurrentes et termine finalement au 6e rang. La Française signe cependant encore un très bon chrono de 56,27 s.

« Sixième, pour moi, c'est anecdotique, c'est podium ou rien », a-t-elle déclaré après la course. « C'est sûr que j'aurais bien aimé en faire un mais il y a eu plein d'apprentissage. Je fais une très bonne course, je loupe un peu mon finish, j'avais peut-être en dessous de 56 sec (elle a fait 56.27, ndlr) ce matin, je n'ai pas fait la course parfaite, mais je pense que j'ai appris beaucoup de choses et que ce sera un avantage dans les prochaines années. »

« J'étais plus nerveuse qu'hier (dimanche en demi-finales, ndlr). Après, si tu n'es pas stressée le jour d'une finale olympique, je ne sais pas quand est-ce que tu l'es ! Mais je trouve que j'ai bien géré ce stress. Je progresse petit à petit, après, le niveau est aussi extrêmement élevé. »

Elle sera également en lice sur 50 m et 100 m nage libre.

Le rêve éveillé de MacNeil

Margaret MacNeil continue ses Jeux Olympiques en forme de rêve éveillé. Dimanche, la nageuse ontarienne avait déjà remporté l’argent dans le relais 4 x 100 nage libre. Ce lundi, elle a tout simplement accroché le titre olympique grâce à un superbe finish, améliorant le record des Amériques au passage.

À LIRE AUSSI - Relais 4x100 m nage libre femmes : triple couronne pour les Australiennes

Une belle histoire pour celle qui, après avoir souffert de problèmes respiratoires aux Mondiaux de Singapour en 2017, s’était focalisée sur les épreuves plus courtes. Avec succès !

Avec l'AFP