Les stars du sport japonais sur la route du relais de la flamme olympique : Ibaraki et Saitama

La double médaillée olympique MIYAKE Hiromi et les champions de judo d’Athènes 2004 SUZUKI Keiji et TSUKADA Maki figurent parmi les athlètes japonais les plus célèbres d'Ibaraki et Saitama, les deux préfectures qui accueillent le relais de la flamme olympique cette semaine.

Depuis son départ de Fukushima, le relais de la flamme olympique continue de sillonner le Japon jusqu'à Tokyo et la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques 2020, en 2021. Ce parcours que vous pouvez suivre en direct vidéo passe cette semaine par Ibaraki et Saitama.

Pour patienter jusqu'au début des JO, Tokyo 2020 se penche sur les plus célèbres athlètes originaires de ces deux préfectures. Parmi eux, certains ont marqué l'histoire olympique quand d'autres se préparent à découvrir les Jeux. Les voici à l'honneur.

GettyImages-52570090
Photo de Photo de Vladimir Rys/Bongarts/Getty Images

SUZUKI Keiji

Originaire de : Ibaraki

Sport : Judo

Carrière sportive : Suzuki, l’un des meilleurs judoka du Japon, est connu sous le nom de « roi du ashi-waza ». Il a remporté la médaille d’or dans la catégorie des +100 kg aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004 et possède deux titres de champion du monde. Il est considéré comme l’une des plus grandes légendes du Japon avec INOUE Kosei, SHINOHARA Shinichi et MUNETA Yasuyuki.

Depuis qu’il a pris sa retraite sportive en 2012, Suzuki est revenu à ses racines du judo et fait partie des entraîneurs de l’équipe nationale en vue de Tokyo 2020.

GettyImages-51196824
Photo de Photo de Adam Pretty/Getty Images

TSUKADA Maki

Originaire de : Ibaraki

Sport : Judo

Carrière sportive : Tsukada a également remporté l’or à Athènes 2004 en judo, dans la catégorie des +78 kg. Elle est donc arrivée avec le statut de championne olympique en titre à Beijing 2008 mais, alors qu’elle dominait, elle est finalement repartie avec la médaille d’argent, laissant la victoire à la Chinoise TONG Wen. Elle est redevenue la numéro 1 mondiale de sa catégorie en 2010, mais elle a décidé de se retirer de la vie sportive professionnelle en décembre de cette même année.

noguchi_akiyo02

NOGUCHI Akiyo

Originaire de : Ibaraki

Sport : Escalade

Carrière sportive : Noguchi est l’une des fortes prétendantes à la médaille d’or olympique à Tokyo 2020 lors de la toute première compétition olympique d’escalade de l’histoire. Depuis qu’elle a débuté la discipline à l’âge de 11 ans, elle n’a jamais cessé de grimper dans le classement mondial. Elle a remporté quatre fois de Coupe du monde IFSC, et c'est la seule grimpeuse japonaise a avoir remporté neuf fois la Coupe nationale du Japon.

LIRE AUSSI : « Je ne veux avoir aucun regret » : NOGUCHI Akiyo se prépare pour ses premiers et derniers Jeux Olympiques

GettyImages-1322198323
Photo de Photo de Ezra Shaw/Getty Images

HATAOKA Nasa

Originaire de : Ibaraki

Sport : Golf

Carrière sportive : Hataoka est une autre prodige du sport. Elle a commencé le golf à l’âge de 11 ans, devenant professionnelle en 2017 alors qu'elle était âgée de 17 ans. L’année suivante, elle a remporté le Championnat NW Arkansas. La même année, elle s’est hissée au rang de n°10 mondiale. En 2021, elle a été finaliste de l’US Open féminin, juste derrière la star du golf philipino-japonaise Yuka Saso.

GettyImages-1194364783
Photo de Photo de Lintao Zhang/Getty Images

SETO Daiya

Originaire de : Saitama

Sport : Natation

Carrière sportive : Seto est dans son élément lorsqu’il est dans l’eau. Que ce soit en papillon, en quatre nages, en brasse ou en crawl, il domine partout. Il est le premier nageur asiatique a devenir champion du monde en quatre nages et sa médaille de bronze à Rio 2016 lors du 400 m quatre nages a montré sa polyvalence en tant que nageur. Seto devrait être au départ de plusieurs distances à Tokyo 2020.

GettyImages-498218746
Photo de Photo de Scott Halleran/Getty Iages

MIYAKE Hiromi

Originaire de : Saitama

Sport : Haltérophilie

Carrière sportive : Miyake Hiromi vient d’une famille d’haltérophiles, son père et son oncle ayant été eux aussi adeptes de la discipline. Avec ce pédigrée, Miyake était promise à devenir une championne. Et c’est ce qu’elle a fait en remportant l’argent aux Jeux de Londres 2012 dans la catégorie de 48 kg, suivi d’une médaille de bronze à Rio. Miyake prendra part à ses cinquième JO consécutifs à Tokyo 2020, devenant ainsi la deuxième sportive japonaise à participer à cinq JO.

LIRE AUSSI : Hiromi : viser l'or pour son père