La solidarité des sœurs Dufour-Lapointe - Le moment de la journée aux Jeux Olympiques de Beijing 2022 - 6 février

La complicité des sœurs Dufour-Lapointe, après la chute de Justine en finale de ski de bosses femmes - Meilleur moment de la journée aux Jeux Olympiques de Beijing 2022 - 6 février.

Par Clémence Roult
Photo de 2022 Getty Images

Tous les jours, un florilège de moments historiques a lieu aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022, mais nous vous sélectionnons le meilleur à la fin des épreuves, quand Pékin ferme ses portes. Aujourd’hui, revivez le moment #StrongerTogether des sœurs Dufour-Lapointe, les skieuses de bosses canadiennes.

Sans doute le moment "émotion" de la journée : l'étreinte entre les sœurs Dufour-Lapointe lors de la finale de ski de bosses femmes dans le Genting Snow Park.

Si Justine Dufour-Lapointe, championne olympique de la discipline à Sotchi 2014 et vice-championne olympique à PyeongChang 2018, a lourdement chuté lors de son premier run de finale, sa sœur Chloé Dufour-Lapointe, elle aussi en finale de ski de bosses, s'est classée parmi les 12 meilleures athlètes pour accéder à la deuxième manche finale.

Malgré sa chute, Justine n'a pas abandonné et a attendu qu'un bénévole vienne lui redonner l'un de ses bâtons, qu'elle avait perdu en cours de route, pour finir sa descente.

« J’ai pleuré aujourd’hui et ce n’était pas le plan, mais je suis fière de ne pas avoir abandonné », a déclaré Justine Dufour-Lapointe.

« Quand j’ai réfléchi ce matin, je voulais faire mes figures, monter haut, être moi-même et tout donner. S’il y a bien une chose que tout le monde devrait savoir, c’est que je n’ai jamais abandonné. J’ai cru en moi et ce n’a pas duré longtemps. Je vais continuer à sourire et à me battre. C’est un moment très dur mais je dois me battre et rester debout pour toutes les petites filles qui nous regardent. »

LIRE AUSSI - Jakara Anthony sacrée championne olympique de ski de bosses femmes, Laffont au pied du podium

Trois soeurs inséparables

Chloé Dufour-Lapointe, qui passait avant sa soeur, l'a rejointe au pied de la piste, l'a consolée et prise dans ses bras, avant de remonter en haut de Secret Garden pour son deuxième run de finale. Une belle image entre les deux frangines, qui malgré la déception de la plus jeune, ont su rester optimistes et se soutenir.

Celle qui avait remporté la médaille d'argent à Sotchi 2014, a donc fait une manche de plus que Justine et s'est emparée de la 9e place de cette finale olympique. Mais pour elle, l'important n'est pas là.

« Je suis tellement reconnaissante d’avoir mes deux sœurs aux Jeux Olympiques. Ça a été une histoire de famille et c’est ce que nous voulons partager avec le monde entier. Je pense que si nous restons ensemble, nous sommes plus fortes. Peu importe le défi qui se présente à nous. »

Car en plus de Justine, leur sœur ainée Maxime était également de la partie à Pékin. L'ancienne bosseuse est venue à Beijing en tant que mentor de l’équipe canadienne.

Plus loin, plus haut, plus fort, ensemble, un mantra qui colle parfaitement à la peau de la sororité Dufour-Lapointe. #StrongerTogether

LIRE AUSSI - Les sœurs Dufour-Lapointe : « À trois, on peut déplacer beaucoup de montagnes »

Justine Dufour-Lapointe of Team Canada
Photo de 2022 Getty Images

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité