Softball à Tokyo 2020 : les 5 raisons de ne pas manquer Mexique - Canada

Treize ans après les Jeux de Beijng 2008, le softball fait son retour dans le programme olympique pour les JO de Tokyo 2020, en 2021. Dès mercredi 21 juillet, le Canada va affronter le Mexique pour un match dont l'enjeu est déjà important. Découvrez les cinq raisons de ne pas manquer ce match de softball.

Photo de Photo de Takashi Aoyama/Getty Images

Les Jeux Olympiques de Tokyo débutent dès ce mercredi 21 juillet ! Le coup d'envoi des JO va être donné avec le tournoi olympique de softball. Au Stade de baseball d'Azuma à Fukushima, la première journée se terminera avec un duel très intéressant entre les Mexicaines et les Canadiennes.

Pour ces dernières, Tokyo 2020, en 2021, est véritablement une échéance à part. Et c'est une des raisons pour laquelle il ne faudra pas manquer ce match qui est prévu à 15h (heure locale).

Les Jeux Olympiques avant même la cérémonie d'ouverture

Si vous n'en pouvez plus d'attendre le début des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 en 2021, il n'y aura pas besoin de patienter jusqu'à la cérémonie d'ouverture pour vibrer au rythme des compétitions. Ce mercredi à 9h (heure locale), le tournoi olympique de softball débute avec trois matchs au programme : Australie - Japon, Italie - États-Unis et donc Mexique - Canada. Ces trois affiches vont se succéder au Stade de baseball d'Azuma à Fukushima. De quoi attaquer les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 de la meilleure des manières.

À LIRE AUSSI : le guide jour par jour de Tokyo 2020 pour ne rien manquer

C'est le grand retour du softball aux Jeux Olympiques

Pour la première fois depuis les Jeux de Pékin 2008, le softball est inscrit au programme olympique. Grâce à l'engouement des Japonais pour cette discipline, elle fait son grand retour aux JO après 13 ans d'absence. À Tokyo 2020, c'est une occasion unique de découvrir ce sport qui passionne les foules autant au Japon qu'en Amérique du Nord. Ce tournoi olympique de softball, le cinquième de l'histoire après Atlanta 1996, Sydney 2000, Athènes 2004 et Beijing 2008. Il ne sera pas disputé lors des Jeux de Tokyo 2020.

Le Canada est déjà dans l'obligation de gagner

Le Canada a participé à tous les tournois olympiques de softball mais il n'est jamais monté sur le podium. Cette année, l'objectif est clair pour les joueuses entraînées par Mark Smith : ramener une médaille de Tokyo 2020.

Pour y arriver, elles vont devoir briller immédiatement et notamment face au Mexique qui participe aux Jeux Olympiques pour la première fois. À l'issue des cinq matchs de poule, les deux premières nations du classement vont se retrouver en finale alors que les deux suivantes participeront au match pour la médaille de bronze. Les Canadiennes sont donc dans l'obligation d'enchaîner rapidement les victoires pour intégrer le top 4.

À LIRE AUSSI : la délégation canadienne au complet

C'est la revanche du TQO panaméricain

Pour se qualifier aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021, le Canada a eu besoin de passer par un Tournoi de qualification olympique (TQO) panaméricain organisé à domicile. À la fin de l'été 2019, douze nations se sont retrouvées à Surrey avec la volonté de finir à une des deux premières places synonymes de qualification pour les JO.

Lors de la première phase, la sélection canadienne a survolé les débats dans la poule A avec cinq victoires en autant de matchs. Dans le groupe B, le Mexique en a fait de même. À l'avant-dernière journée de la deuxième phase, ces deux équipes se sont retrouvées. Et le duel a basculé en faveur des Mexicaines qui se sont imposées d'un rien : 2-1.

Dès la première journée des Jeux Olympiques, les coéquipières de Jenna Caira vont avoir l'occasion de se prendre leur revanche.

L'incroyable come-back de Lauren Regula

Dans la sélection canadienne pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021, on retrouve quatre joueuses qui ont participé aux JO de Pékin.

Parmi elles, il y a Lauren Regula. Après la frustrante quatrième place décrochée à Pékin et l'annonce du retrait du softball du programme olympique, la lanceuse a décidé de prendre sa retraite. La native de Trail en Colombie-Britannique a alors fondé une famille. Elle a eu trois enfants. La Canadienne a aussi avoué avoir souffert de dépression post-partum. En 2016, quand le CIO a annoncé le retour du softball au programme olympique pour les Jeux de Tokyo, elle est sortie de sa retraite.

Huit ans après, elle a repris sa place pour tenter de participer à ses troisièmes Jeux Olympiques après Athènes 2004 et Beijing 2008.