Skate street féminin : NISHIYA Momiji remporte l’or à seulement 13 ans

La Japonaise NISHIYA Momiji apporte la deuxième médaille d’or de skateboard de l’histoire olympique au Japon. La Brésilienne Rayssa Leal décroche l’argent.

Photo de 2021 Getty Images

Deuxième épreuve de skateboard de Tokyo 2020, deuxième médaille d’or pour le Japon.

Ce lundi 26 juillet, le Parc de sports urbains d’Ariake accueillait la deuxième épreuve de skateboard de l’histoire des Jeux Olympiques, avec le street féminin.

À seulement 13 ans et 331 jours, NISHIYA Momiji est devenue championne olympique de skateboard street, grâce à un score total de 15,26 points, un jour après HORIGOME Yuto chez les hommes.

Elle est suivie par la Brésilienne Rayssa Leal (14,64 points) et une autre Japonaise, NAKAYAMA Funa (14,49 points).

La superstar de la discipline Leticia Bufoni (BRA) n’est pas parvenue à se hisser dans la course à la médaille, tout comme la Française Charlotte Hym.

Le film de la finale de skateboard street féminin

Au total, 20 skateuses étaient en lice, ce lundi sur le skate park olympique de Tokyo 2020. Les huit meilleures se qualifiaient pour la finale.

La compétition est décomposée en deux phases : deux runs de 45 secondes, et cinq essais pour réaliser un trick (figure) au choix.

Au total, les skateuses sont donc notées à 7 reprises, les 4 meilleurs scores étant comptabilisés.

Cinq juges notent les performances, en prenant en compte notamment la créativité, la qualité d'exécution.

À l’issue des deux runs, la finale était encore très indécise, et les cinq figures s’avéraient décisives. Les trois skateuses présentes sur le podium ont toutes chuté lors de leur premier essai, et c’est NAKAYAMA Funa qui a donné le ton avec un 5,00 sur le deuxième trick. Le deuxième meilleur score de la finale, derrière l’Américaine Alexis Sablone (5,01), qui a terminé 4e.

Mais la régularité de Leal, la plus jeune Brésilienne de l’histoire à participer aux Jeux Olympiques, lui a permis de rester dans le haut du tableau (3,91 - 4,21 - 3,39), malgré un trick manqué lors de sa dernière tentative. 

La note de 4,66 de NISHIYA Momiji sur le troisième trick et un dernier à 3,43 a scellé la victoire de la jeune skateuse, médaillée d’argent près de deux mois plus tôt lors des Championnats du monde de street à Rome.

De jeunes stars écrivent l'histoire lors des débuts olympiques du skate

Leticia Bufoni, trop juste pour la finale

Si la championne du monde 2015 Leticia Bufoni n’a pas pu atteindre la finale, elle a déclaré avoir vécu un moment exceptionnel à Tokyo 2020.

« Pour moi, c’était un rêve d’être ici, de voir le skate pour la première fois aux JO. Je suis super contente d’être là. Malheureusement, je n’ai pas pu me qualifier pour la finale, mais c’est le skate. Ça arrive. Les filles sont très fortes, le niveau était juste super élevé et j’espère que je ne manquerai pas la prochaine. »

« Je fais ça depuis très longtemps. Je vais recevoir beaucoup de pression, mais ça arrive. Je suis humaine. Je n’ai pas bien atterri sur ma dernière figure, mais je suis très contente d’être ici, d’avoir participé à mes premiers Jeux. »

« Poursuivez vos rêves, cultivez votre passion. Si je suis là, vous pourrez être là, vous aussi. Faites ce que vous aimez. Tout ce temps passé ici a été super, être olympienne est dingue quand on y pense. J’ai apprécié chaque seconde. Je pense déjà à Paris 2024. Je vais le faire. »

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité
Inscrivez-vous ici Inscrivez-vous ici