Rose Voisk, vétérane des Jeux de 1948, à la génération de Rio : « Donnez-vous à fond »

Rose Voisk, gymnaste artistique qui a participé aux Jeux Olympiques de 1948 à Londres sous les couleurs de la Yougoslavie, adresse un message simple à tous ses camarades olympiens : efforcez-vous de donner le maximum dans tout ce que vous entreprenez.

Photo de WOA

L’octogénaire Rose Voisk a ravi ses camarades olympiens, notamment Joël Bouzou, président de l’Association mondiale des olympiens (World Olympians Association, WOA) au Centre de réunion des olympiens (ORC) de Rio où elle s’est rendue. Elle a enchanté tous ceux qui étaient présents avec ses souvenirs de 1948 et d’autres éditions passées des Jeux.

C’est son message passionné relatif à sa participation aux Jeux Olympiques qui a le plus frappé les esprits : « C’est tout pour moi, dit-elle. [Le fait d’être devenue olympienne] a été le point culminant de ma vie. Je n’oublierai jamais le moment où j’ai défilé dans le stade olympique en 1948. La première chose que j’ai notée, c’est la devise de Pierre de Coubertin : ‘le plus important aux Jeux Olympiques, ce n’est pas de gagner, mais de participer ; l’essentiel dans la vie, c’est de bien se battre, pas de vaincre’. » 

« Ce slogan est resté gravé en moi pour le reste de ma vie et je crois sincèrement que nous devons donner le meilleur de nous-même dans chaque domaine, pas simplement en sport, mais dans tout ce que nous entreprenons. »

WOA