Renaud Lavillenie passe en finale de saut à la perche

Le médaillé d'or à Londres 2012 s'est qualifié pour sa troisième finale olympique à Tokyo 2020, avec un saut à 5,75 m au premier essai. Son frère Valentin et Ethan Cormont éliminés.

Photo de Photo de David Ramos/Getty Images

Diminué par une blessure à la cheville gauche et au bord de l'élimination en début de concours, Renaud Lavillenie a réussi à trouver les ressources pour passer 5,75 m et se qualifier pour la finale du saut à la perche des Jeux de Tokyo 2020, samedi 31 juillet au Stade olympique.

Le leader des Bleus et double médaillé olympique a failli tout perdre samedi après deux échecs à 5,50 m. Bien que grimaçant, il a réussi à passer cette barre au 3e essai avant de franchir 5,65 m (au 2e essai) et d'assurer une finale à 5,75 m (1er essai).

L'athlète de 34 ans s'était fait une entorse à la cheville gauche le 11 juillet à Sotteville-Lès-Rouen, pour son dernier meeting avant les JO, au pire moment.

Il peut toujours rêver d'une 3e médaille olympique consécutive après l'or de Londres en 2012 et l'argent de Rio en 2016.

Le Suédois Armand Duplantis, recordman du monde, s'est également qualifié pour la finale, tout comme le champion olympique en titre brésilien Thiago Braz.

Les deux autres Français, son frère Valentin Lavillenie (5,65 m) et son partenaire d'entraînement Ethan Cormont (5,50 m), n'ont pas réussi à se qualifier pour la finale qui aura lieu mardi.

« Un peu de frustration car Ethan et Valentin avaient le potentiel pour y arriver », a déclaré Renaud Lavillenie au micro de France TV. « Mais un meeting dans de bonnes conditions et des qualifications le matin, avec toute la pression à côté, ce n'est pas pareil. Les Jeux, c'est dur. J'aurais aimé ne pas être seul en finale, mais c'est comme ça. »

Avec l'AFP

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité