Qui peut battre Kevin Mayer ?

Alors que le décathlon masculin débutera le 4 août dans le Stade olympique, une question brûle sur toutes les lèvres : qui peut battre le recordman du monde Kevin Mayer ?

Photo de Photo de Cameron Spencer/Getty Images

Le 4 août, les décathloniens vont débuter leurs 10 épreuves qui mènera le meilleur d’entre eux à l’or olympique. Après le retrait de la vie sportive de l’immense Ashton Eaton, double champion olympique de la discipline, le grand favori semble être son dauphin de Rio, le Français Kevin Mayer. 

Après Rio, Mayer s’est emparé du titre de champion du monde en 2017 et surtout, il a fait tomber le record du monde à Talence en 2018 avec un incroyable score de 9 126 points.

Alors qui peut battre Kevin Mayer en décathlon ?

Voici les adversaires qui devraient donner du fil à retordre au recordman du monde de la discipline.

Damian Warner

Pays : Canada

Âge : 31 ans

Record personnel : 8 995 points

Meilleure performance personnelle de l’année : 8 995 points

Le canadien Damian Warner s’était classé 3e à Rio, juste derrière le Français avec un total de 8 666 points, soit à 168 points de Mayer.

Cette année, Warner est en grande forme puisqu’il vient de battre son record personnel et réaliser la meilleure performance mondiale de l’année avec un total de 8 995 points à Götzis, en Autriche.

« Pour que je puisse avoir du succès à Tokyo, il faudra que je sois constant dans ces épreuves. J’ai toujours été assez adaptable au décathlon pour passer d’une épreuve à l’autre, mais je crois que la dernière année a renforcé ça et on a pu le voir le week-end dernier », avait-il déclaré à Radio Canada après le meeting de Götzis.

Niklas Kaul

Pays : Allemagne

Âge : 23 ans

Record personnel : 8 691 points

Meilleure performance personnelle de la saison : 8 263 points

Pour ses tous premiers Jeux Olympiques, l’Allemand Niklas Kaul arrivent déjà avec un statut de fort prétendant à la médaille. Il possède le record du monde junior de la discipline et à 21 ans, il a remporté le titre de champion du monde à Doha en 2019, où il a d’ailleurs réalisé son record personnel actuel de 8 691 points.

Cette année à Götzis, il a fait un très bon décathlon à 8 263 points et se sent prêt à aller conquérir la couronne olympique, bien qu’il ne se sente pas favori. « Nous commençons tous avec zéro point et, à la fin, il faut aussi se rappeler que tous ceux qui seront à Tokyo sont de très bons athlètes. Mayer est clairement le favori pour l’or et l’argent, mais nous verrons qui peut gérer les conditions et comment » avait-il annoncé à Leichtathletik.

Maicel Uibo

Pays : Estonie

Âge : 28 ans

Record personnel : 8 604 points

Meilleure performance personnelle de la saison : 8 157 points

L’Estonien Maicel Uibo sera aussi un concurrent de taille pour le Français. Avec un record personnel à 8 604 points, établi en 2019 lorsqu’il s’est emparé de la médaille d’argent des Championnats du monde à Doha, il est certain que pour ses deuxième Jeux Olympiques, il aura à cœur de faire mieux que sa 24e place à Rio.

Pierce Lepage

Pays : Canada

Âge : 25 ans

Record personnel : 8 534 points

Meilleure performance personnelle de la saison : 8 534 points

Le Canadien Pierce Lepage se rapproche lui aussi des meilleures performances mondiales du décathlon. Il détient d’ailleurs la troisième meilleure performance de l’année après avoir brillé au Meeting de Götzis, qui était décidément l’endroit en vogue cette année pour battre ses records. Avec 8 534 points au compteur et pas moins de cinq nouveaux records personnels cette année, il prouve qu’il est en forme et prêt pour ses premiers Jeux Olympiques.

Ilya Shkurenyov

Pays : ROC

Âge : 30 ans

Record personnel : 8 601 points

Meilleure performance personnelle de la saison : 8 300 points

Avec la 11e meilleure performance de l’année et surtout un record personnel à 8 601 points, l’athlète du ROC Ilya Shkurenyov sera à surveiller durant ce décathlon olympique. Il avait terminé au pied du podium lors des Championnats du monde de Doha mais avec tout de même un score 8 494 points, il pourrait bien bousculer les cadrons de la discipline pour se frayer un chemin vers le podium olympique à Tokyo.