Cyréna Samba-Mayela, l’ambition à toute vitesse

Cyréna Samba-Mayela n’a que 21 ans mais elle est déjà une des stars de l’équipe de France d’athlétisme. La spécialiste du 100 m haies sort d’un hiver historique durant lequel elle est devenue championne du monde en salle, un titre qui légitime ses ambitions pour les échéances mondiales et olympiques en plein air.

Par Nicolas Kohlhuber
Photo de 2021 Getty Images

Une Française qui a remporté un titre mondial en athlétisme cette saison va participer à la Diamond League de Paris ce 18 juin : Cyréna Samba-Mayela.

L’athlète de 21 ans a été titrée sur 60 m haies lors des Championnats du monde en salle, à Belgrade au mois de mars. Cette performance fait d’elle une des participantes à suivre sur 100 m haies pendant la saison en plein air. À Paris lors du meeting comptant pour la Diamond League, mais aussi dans un mois à Eugene quand les Championnats du monde auront lieu.

« Je ne viens pas avec la prétention de me dire que je suis la plus forte, il y a d'autres concurrentes devant et des étapes à franchir avant de ressentir ce sentiment. Mais j'espère encore une fois donner le meilleur de moi-même, venir avec la même envie que cet hiver parce que j'aimerais reprendre un titre cet été », a confié la sociétaire du Lille Métropole Athlétisme au moment d’évoquer le rendez-vous planétaire à venir dans une interview à Olympics.com.

La native de Champigny-sur-Marne n’a pas attendu de remporter un titre mondial en salle pour avoir cette ambition. Elle a commencé les haies à 15 ans après avoir testé différentes disciplines du patinage artistique aux sports de combat. Et rapidement, la Française a eu envie de performer pour gagner des titres.

« J'ai toujours été très ambitieuse. Je me suis vite dit, il y a ce record à battre, j'ai envie d'aller chercher ce titre… », se rappelle celle qui aime la vitesse, le rythme et les risques des courses de haies.

Elle a rempli ses premiers objectifs avec la même vitesse qu’elle franchit les obstacles sur la ligne droite. Durant ses années cadettes, Cyréna Samba-Mayela est devenue double championne de France et vice-championne du monde avec le record national de la catégorie d’âge sur 100 m haies. Elle a aussi battu le record de France de la distance chez les juniors avant sa majorité.

Sa carrière vers les sommets était lancée. Et elle a connu un coup d’accélérateur avec ce titre en salle…

Un titre mondial qui donne faim

La Française n’avait pas encore réussi à s’imposer au plus haut niveau avant de devenir championne du monde du 60 m haies.

Chez les seniors, elle n’avait qu’une participation à la Ligue de Diamant avec une 7e place au Golden Gala de Rome en 2020. La hurdleuse restait aussi sur une élimination dès les séries aux Championnats d’Europe en salle 2021.

Même si l’athlète entraînée par Teddy Tamgho n’est pas montée sur les podiums avec les plus grandes athlètes de la planète pendant ses deux premières saisons seniors, elle a appris aux côtés d’elles. Et c’est ce qui lui a permis de toutes les devancer à Belgrade.

« Je savais que le travail avait été fait avant. C'était ma première finale parce que les derniers championnats internationaux ne s'étaient pas vraiment bien passés. Je pense qu'il me fallait surtout de l'expérience. Ce titre, c'est l'expression de cette expérience, du travail et du plaisir pris sur la piste », a expliqué celle qui a remporté sa première finale internationale disputée chez les seniors.

Cette performance lui a permis d’augmenter son capital confiance et de valider le travail réalisé. Cyréna Samba-Mayela considère ce premier titre mondial comme un « déclic ». Et elle va désormais tenter de le transformer en point de départ d’un cercle vertueux pour accélérer son apprentissage.

« Ce n'est pas facile de se fixer de gros objectifs et se dire que ça va marcher. Il y a beaucoup d'investissement et on sait qu'on peut perdre beaucoup. Quand ça marche, on se dit qu'on peut miser encore plus. Ça m’a donné encore plus envie de travailler, ça m’a beaucoup motivé, je voulais travailler deux fois plus fort. Ça m’a aussi rapproché de mon coach, car on voit que ça paye. J’avais les dents longues pour cet hiver, et elles sont encore plus longues pour cet été. »

Cyréna Samba-Mayela semble désormais lancée. Elle a commencé la saison en plein air avec 12,72 s, un nouveau record personnel, sur 100 m haies à la Diamond League de Doha. Ce chrono n’a pas été homologué à cause du vent, mais il prouve qu’elle est dans les temps. Ça tombe bien, car elle a un rendez-vous manqué à oublier…

À LIRE AUSSI - Cyréna Samba-Mayela : « Une satisfaction d’avoir couru aussi vite »

Un abandon et des leçons aux Jeux Olympiques de Tokyo

Quelques mois avant de faire résonner La Marseillaise à la Stark Arena, Cyréna Samba-Mayela a connu le premier coup dur de sa jeune carrière. Elle était qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021, mais n’a pas pu y défendre ses chances.

La Française a abandonné avant même le départ des séries du 100 m haies, en raison d'une douleur à l’ischio-jambier gauche durant l’échauffement, la contraignant à renoncer.

Malgré cette désillusion lors du plus grand événement de sa jeune carrière, la native de Champigny-sur-Marne garde du positif et ressort grandie de son séjour tokyoïte.

« Ça m'a fait mal de me blesser et de ne pas vivre l'expérience à 100 %, mais c'était quelque chose d'incroyable du début à la fin. Les JO m'ont donné envie de travailler encore plus et m'ont fait comprendre que je devais me renforcer physiquement », explique l’athlète qui a profité de Tokyo 2020 pour démystifier les Jeux Olympiques dans l’optique de Paris 2024.

Cette déception hante toujours son esprit, mais Cyréna Samba-Mayela a su la transformer en moteur pour chercher à venger cette mésaventure.

Si elle a déjà réussi à le faire en partie lors des Championnats du monde en salle, la Diamond League de Paris et les grandes échéances à venir seront d’autres occasions d’y parvenir.

LIRE AUSSI - Tout savoir sur le meeting Diamond League de Paris

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité