Ons Jabeur éliminée au premier tour de Roland-Garros

Après un premier set maîtrisé, la Tunisienne, l’une des favorites du tournoi, n’est pas parvenue à maintenir son niveau de jeu et s’incline contre la Polonaise Magda Linette, 3-6, 7-6, 7-5.

Photo de Ryan Pierse

Après un début de saison sur terre battue étincelant, Ons Jabeur a perdu dès son entrée en lice à Roland-Garros, ce dimanche 22 mai.

La Tunisienne de 27 ans s’est inclinée contre la Polonaise Magda Linette en trois set, 3-6, 7-6, 7-5, alors qu’elle avait réussi à s’emparer du premier set en étant supérieure dans plusieurs secteurs de jeu.

La numéro 6 mondiale, l’une des favorites du tournoi, avait pris le service de son adversaire dans le sixième jeu du premier set (4-2) grâce notamment à 52 % de retours gagnants et peu de fautes directes (8 contre 10 pour Linette) et semblait à même de poursuivre son aventure à Roland-Garros, après avoir disputé deux huitièmes de finale en 2020 et 2021.

Mais le deuxième set devenait plus compliqué, avec seulement 31 % de retours gagnants, 16 fautes directes, et une confiance retrouvée pour la la 52e mondiale, qui enregistrait 14 fautes directes et 85 % de points gagnés sur son service.

Jabeur ne faisait pas le break et s’inclinait dans le tie break, avant d’entamer une troisième manche dans un contexte bien différent.

Linette prenait le service de Jabeur dans le sixième jeu de ce troisième set très décousu. La Tunisienne, qui a remporté le WTA 1000 de Madrid début mai, debreakait et revenait dans le match grâce à des balles frôlant les lignes et une variation de rythme, l’un de ses points forts, retrouvée.

Mais alors qu’elle menait 40-0 à 5-6 sous une fine pluie tombante sur le court Philippe-Chatrier, elle commettait quatre fautes directes pour offrir une balle de match à son adversaire, convertie à la première tentative.

Tourner la page avant la saison sur gazon

Comme à plusieurs reprises en 2022, Ons Jabeur a connu des trous d’air dans ses matchs, qu’elle parvenait à combler.

Déjà en finale à Madrid, contre l’Américaine Jessica Pegula, elle perdait le deuxième set 6-0 pour s’imposer 6-2 dans le troisième et s’offrir le premier titre WTA 1000 de sa carrière.

À Rome la semaine suivante, elle concédait le premier set 6-1 contre la 4e mondiale Maria Sakkari en quarts de finale et n’était qu’à quelques points de perdre le match, à 5-2 dans le deuxième set, elle changeait de visage et s’imposait et se hissait en finale.

Mais Jabeur n’a pas pu retourner la tendance, ce dimanche. Le statut de favorite est toujours difficile à porter, d’autant plus en Grand Chelem. Jabeur n’a pas pu se relâcher pour afficher la solidité de son début de saison, et devra rapidement tourner la page pour se concentrer sur le gazon, sa spécialité, dont la saison débute dès le 6 juin avec les WTA 250 de Nottingham puis Birmingham, où elle a remporté son premier titre l’année dernière.

Puis ce sera au tour du Grand Chelem de Wimbledon, le 27 juin, où elle avait atteint les quarts en 2021.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité