Qu’est-ce que la nouvelle épreuve olympique de monobob femmes à Beijing 2022 ?

L’une des sept nouvelles épreuves qui feront leur apparition olympique à Beijing 2022 est le monobob, une version individuelle du bobsleigh qui permet aux femmes de disputer plusieurs épreuves olympiques. Découvrez en quoi consiste cette nouvelle discipline de monobob, qui sont les athlètes à suivre et quand regarder la compétition olympique à Beijing 2022.

Par Sheila Vieira
Photo de Getty Images

Qui a dit que le bobsleigh devait être un sport d’équipe ? Pour la toute première fois de l’histoire, les Jeux Olympiques d’hiver accueilleront le monobob, une épreuve individuelle réservée aux femmes, à Beijing 2022.

Tiré du grec « mónos » qui signifie seul, le monobob est une occasion unique d’augmenter la participation des femmes en bobsleigh olympique, avec également le bob à deux femmes. Les hommes ont déjà deux épreuves : le bob à deux hommes et le bob à quatre.

Le monobob faisait partie du programme olympique lors des Jeux Olympiques d’hiver de la Jeunesse (JOJ) de Lillehammer 2016 et Lausanne 2020, pour les femmes et les hommes.

Cette année, en plus d'être une première historique pour le monobob, la France aura également une représentante dans la discipline, en la personne de Margot Boch. Un peu avant de partir à Pékin, elle avait expliqué à Olmypics.com que cette épreuve était une réelle chance pour l'égalité hommes/femmes dans le bobsleigh.

Ne manquez rien de cette nouvelle épreuve qui promet d’être rapide et palpitante, grâce à notre guide complet du monobob à Beijing 2022.

Pourquoi le monobob est unique ?

Si dans les autres épreuves de bobsleigh, les rôles de pousseurs, pilote et freineur sont partagés entre tous les membres de l’équipe, la bobeuse de monobob doit tout faire toute seule, avec une embarcation qui pèse au moins 162 kg.

« C’est vrai qu’on peut se sentir seule parfois. En plus, le bob pèse presque le même poids qu’un bob à deux femmes et il faut quelqu’un pour aider à le transporter », expliquait la double olympienne Jamaïcaine Jazmine Fenlator-Victorian.

Le challenge est le même pour tout le monde. « En monobob, l'embarcation est standardisée. Donc c'est un véritable test pour les athlètes et les pilotes que nous sommes. La victoire ne se joue pas grâce à des équipements sophistiqués. Nous sommes toutes sur un pied d'égalité. Cela permet de voir qui est vraiment au dessus du lot », expliquait la Canadienne Cynthia Appiah à Olympics.com en 2020.

Cynthia Appiah
Photo de 2017 Getty Images

Mais est-ce un problème d'être seule ? Pas pour Appiah. « Le gros avantage du monobob, c'est que vous ne comptez que sur vous-même. Si vous ratez, cela ne peut être que de votre faute », continuait-elle.

Fenlator-Victorian trouve également qu’il y a moins de pression en monobob.

« Si j’ai un accident, il n’y a que moi. Il n’y a pas cette responsabilité de la vie d’une autre personne comme en bob à deux. »

« À chaque fois qu’on prend une petite secousse, la pilote s’excuse toujours, mais quand on est seule, on passe outre. »

Laura Nolte en monobob durant les Championnats du monde de bobsleigh 2021, à Altenberg, en Allemagne.
Photo de 2021 Getty Images

Plus de diversité en bobsleigh

Les femmes ont débuté les compétitions olympiques de bobsleigh aux Jeux de Salt Lake City 2002. Vingt ans plus tard, les meilleures bobeuses du monde entier ont désormais la possibilité de se battre pour plusieurs titres olympiques.

Kaillie Humphries, l'une des bobeuses les plus titrées de l’histoire du bobsleigh et fervente supportrice des femmes dans le sport, se réjouit de l’arrivée du monobob aux Jeux Olympiques.

« C’est bien de savoir que les femmes ont plus de chance de remporter des médailles, et gagner le tout premier titre de championne du monde de la discipline était vraiment la cerise sur le gâteau », expliquait-elle. « Je travaille très dur pour être capable de remporter les deux épreuves [monobob et bob à deux femmes]. »

LIRE AUSSI - Kaillie Humphries : « Arrêtons de limiter les athlètes »

En plus d’offrir plus de compétitions aux femmes en bobsleigh, le monobob peut aussi être une occasion unique pour les Comités Nationaux Olympiques (CNO) sans grande tradition des sports d’hiver, de faire participer leurs athlètes en monobob.

« C’est vraiment bien pour le développement de faire venir plus de nations dans le bobsleigh », expliquait Fenlator-Victorian.

Vingt bobeuses participeront à l’épreuve olympique de mononob à Beijing 2022. Les quatre CNO les mieux placés au classement pourront engager deux athlètes. Six autres CNO qui ont déjà qualifié des athlètes en bob à deux femmes, pourront également avoir une athlète chacun en monobob. Enfin six derniers quotas seront délivrés aux nations qui n’ont pas qualifié d’équipage de bob à deux femmes.

Les athlètes à suivre en monobob à Beijing 2022

La championne du monde en titre et double championne olympique de bob à deux féminin, la Canadienne Kaillie Humphries, qui court depuis 2020 pour les États-Unis, espère devenir la toute première championne olympique de monobob de l’histoire.

Durant la saison 2021/22, Humphries a remporté l’étape d’Altenberg, en Allemagne en décembre ainsi que la toute dernière course, à St. Mortiz, en Suisse, sur la seule piste naturelle du monde.

L’une des autres favorites est l’Américaine de 37 ans et triple médaillée olympique Elana Meyers Taylor, qui a remporté le globe de cristal cette saison. Les Canadiennes Cynthia Appiah et Christine de Bruin se sont respectivement classée 3e et 4e du classement général de Série de monobob et auront leur mot à dire à Beijing 2022. Gardez un œil également sur l’Australienne Breeana Walker.

Mais il ne faudra pas sous-estimer les bobeuses allemandes, sur qui il faut toujours compter en bobsleigh. La double olympienne Stephanie Schneider et la championne olympique des JOJ de Lillehammer 2016, Laura Nolte, ont respectivement remporté l’argent et le bronze lors des derniers Mondiaux de monobob.

La Française Margot Boch a elle aussi gagné sa place au départ du monobob à Beijing 2022 et aura à cœur de briller dans cette épreuve qu'elle qualifie de "l'épreuve de toutes les chances."

Voir la liste des quotas olympiques attribués par l'IBSF en monobob femmes pour Beijing 2022

Programme du monobob à Beijing 2022

La compétition de monobob aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022 débutera le 13 février à 9h30 heure locale, pour les deux premières descentes. Le troisième et le quatrième tour se tiendront dès le lendemain, le 14 février à partir de 9h30. Un peu avant midi, le monde découvrira qui sera sacrée championne olympique de monobob pour la toute première fois de l’histoire, lors de la cérémonie de remise des médailles aiu Centre de glisse de Yanqing.

Voir le programme complet du bobsleigh à Beijing 2022.

ABONNEZ-VOUS POUR ENCORE PLUS D’ACTION.

Recevez le meilleur du snowboard : actualités, vidéos, temps forts des Jeux Olympiques d’hiver et bien plus encore.