Magda Wiet-Hénin et Althéa Laurin se qualifient pour Tokyo 2020 !

Les taekwondoïstes françaises Magda Wiet-Hénin et Althéa Laurina ont remporté leur billet pour les JO de Tokyo 2020, en 2021, lors du TQO de Sofia. Le jeune double champion d’Europe Cyrian Ravet et Dylan Chellamootoo n’ont quant à eux pas réussi à obtenir leur qualification. Tokyo 2020 vous livre les détails.

Photo de Photo de Getty Images

« Depuis quatre ans, je me prépare comme une folle pour avoir la qualification, puis l’or olympique »

Voici les mots de Magda Wiet-Hénin lorsqu’elle se confiait à Tokyo 2020 en décembre dernier. Et la première étape vient d’être franchie, ce vendredi 7 mai à Sofia (Bulgarie), lors du premier jour du Tournoi de qualification olympique (TQO) européen !

Après avoir battu la Hongroise Rebeka Furedi en demi-finale du TQO chez les -67 kg, qui offrait une qualification aux finalistes de chaque catégorie, Wiet-Hénin s’est donc assurée son billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021.

Et si son parcours pour arriver en demi-finale a été totalement maîtrisé, avec une victoire contre la Norvégienne Mari Romund Nilsen (16-3) puis la Belge Craen (23-4) en quarts, la Hongroise Rebeka Furedi a posé de grands problèmes à la Française.

Une demi-finale tendue pour Wiet-Hénin

Malgré son statut de tête de série numéro 1, la championne d’Europe 2020 a dû faire preuve de sang-froid et de résistance face à la combattante hongroise. Si elle a marqué les trois premiers points du match pour la qualification olympique, son adversaire est rapidement revenue au score, bloqué à 4-4 pendant plusieurs minutes. Wiet-Hénin ne parvenait pas à se libérer mais à 50 secondes de la fin du troisième round, un coup de pied lui a permis d’inscrire deux points salvateurs. Furedi a réduit le score à 6-5 lors des derniers instants, mais c’est finalement Wiet-Hénin qui lançait un cri de joie lorsque l’arbitre annonçait la victoire de la Française.

Il s'agissait du dernier combat du tournoi, aucune finale n’étant organisée en raison de la qualification acquise pour les deux vainqueurs des demies.

Après avoir été remplaçante de la médaillée d’argent Haby Niaré à Rio 2016, qui a récemment annoncé la fin de sa carrière sportive, Wiet-Hénin s’envolera à Tokyo pour tenter de réaliser son rêve d’or olympique.

Ravet reporte ses débuts olympique pour Paris 2024

Un autre taekwondoïste français était en lice pour la qualification olympique pendant cette première journée du TQO : Cyrian Ravet. À seulement 18 ans, il est déjà détenteur de deux titres de champion d’Europe, acquis lors des cinq derniers mois, et faisait figure de favori pour décrocher l’un des deux billets olympiques de la catégorie des -58 kg.

Après deux combats bien maîtrisés contre l’Israélien Tom Pashcovsky (29-9) et le Finlandais Niko Saarinen (30-10), il n’a pas pu prendre le meilleur sur le Hongrois Salim Omar lors de la demi-finale, perdue sur un score de 37-12.

Champion d’Europe 2021 de la catégorie des -54 kg, qui ne figure pas au JO, l’athlète hongrois a pris le dessus dès le début du combat en étant plus agressif et mobile que Ravet. Il a rapidement mené 6-1, puis 10-1, avant de porter le tableau d’affichage à 20-2 grâce notamment à un beau coup de pied retourné.

N’ayant pas pu renverser la tendance, Ravet a concédé la défaite mais ce n’est que partie remise. Il aura 21 ans au moment de tenter de se qualifier pour les Jeux de Paris 2024 et sera nettement plus expérimenté pour tenter de décrocher la première médaille d’or du taekwondo français… si Magda Wiet-Hénin ne le double pas à Tokyo 2020 !

Depuis que le taekwondo est devenu sport olympique à Sydney 2000, la France a remporté une médaille lors de chaque éditions : trois en argent, quatre en bronze.

Althéa Laurin s’envole pour Tokyo 2020 lors de la deuxième journée

Deux autres athlètes français étaient en lice lors de ce deuxième jour de TQO : Althéa Laurin et Dylan Chellamootoo.

Et c’est la jeune Althéa Laurin (19 ans) qui a survolé le Tournoi de qualification olympique chez les +67 kg féminines et décroché son billet pour Tokyo 2020. N’ayant encaissé aucun point lors de son quart de finale contre l’Italienne Maristella Smiraglia (11-0), la championne d’Europe 2020 a réédité une performance quasi sans-faute en demi-finale contre l’Allemande Lorena Brandl, avec une victoire 15-1. Elle rejoint donc Magda Wiet-Hénin au sein de la délégation française de taekwondoïstes qui s’envolera à Tokyo pour les prochains Jeux Olympiques.

Chez les -68 kg masculins, Dylan Chellamootoo n’est pas parvenu à se défaire du taekwondoïste israélien Nimrod Krivishkiy en quart de finale, et s’arrête donc au même stade qu’en 2016, lors du tournoi qualificatif pour les Jeux de Rio. Le triple médaillé de bronze européen (2015, 2019, 2020) a encaissé les trois premiers points du combat, avant de réduire le score grâce à un coup de pied sauté, mais son adversaire a dominé la suite du match avec une victoire 26-11.

La France aura donc deux représentantes françaises aux JO de Tokyo 2020, avec Magda Wiet-Hénin (-67 kg), et Althéa Laurin (+67 kg).

La compétition de taekwondo se déroulera du samedi 24 juillet au mardi 27 juillet 2021, au Makuhari Messe Hall.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité