Parlez-vous le hockey sur glace ?

Si vous avez l’impression d'avoir besoin d’un dictionnaire à chaque fois que vous regardez un sport d’hiver, Olympics.com est là pour vous aider. Découvrez le vocabulaire à connaître pour tout comprendre du hockey sur glace aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022.

Par Ilya Yashynin
Photo de 2018 Getty Images

Les règles de base du hockey sur glace sont facilement compréhensibles en regardant un match, néanmoins quelques détails doivent être connus pour être sûr de vraiment apprécier cette discipline. Dans cet article, vous allez pouvoir découvrir tous les termes techniques à savoir pour vivre pleinement les rencontres de hockey sur glace pendant les Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022.

Le terrain de hockey sur glace

  • La patinoire ou aréna : La glace est délimitée par des bandes. Le terrain est rectangulaire avec des angles arrondis. Sa taille peut aller de 56 à 60 m en longueur et de 26 à 30 m en largeur.
  • Balustrades ou bandes : La barrière qui fixe les limites de la glace. Elle est composée d’une bande en bois ou en plastique d’un peu plus d’un mètre de haut et d’une vitre de protection transparente qui résiste aux impacts. Elle fait tout le tour du terrain.
  • Zones : Le terrain de hockey sur glace est divisé en trois zones délimitées par des lignes. La zone neutre, au centre, est entourée par une zone d’attaque et une zone de défense pour chaque équipe.
  • Cercles de mise au jeu : Ils ont un rayon de 4,5 m. Il y en a cinq sur le terrain. Deux dans chaque zone dont le centre, le point de mise au jeu, se situe à 6 m du but le plus proche et un au milieu du terrain.
  • Zone de but : Une zone bleue située devant chaque but. Si un joueur de l’équipe en phase offensive empiète de manière volontaire dans cette zone au moment où un but est marqué, il sera invalidé.

L'équipement en hockey sur glace

  • Palet ou rondelle : Disque rond et épais fait en caoutchouc vulcanisé que les joueurs tentent d’envoyer dans le but adverse avec l’aide d’une crosse. Peut aussi être désigné par le terme anglophone puck.
  • Bâton de hockey, stick ou crosse : Un bâton long et mince avec un bout recourbé et plat à une extrémité. Faite en carbone ou en bois, la crosse est utilisée pour le tir, les passes et le maniement. Sa taille dépend de la taille et du poids du joueur qui l'utilise.
  • Patins : Les patins à glace des hockeyeurs sont spécifiques à cette discipline. Ils permettent aux joueurs de se déplacer sur le terrain tout en protégeant le pied des blessures.
  • But : Une cage faite de deux poteaux verticaux et d’une barre transversale horizontale avec un filet. Les hockeyeurs tentent de marquer en y envoyant le palet.
Au hockey sur glace, l'action se passe aussi derrière le but
Photo de Getty Images

Le score en hockey sur glace

  • Match : Un match de hockey sur glace dure 60 minutes. Il est composé de trois tiers-temps de 20 minutes de temps de jeu effectif. Les pauses entre chaque période durent 15 minutes. En cas d’égalité à la fin du temps réglementaire, des prolongations voire une séance de tirs au but ont lieu pour départager les deux équipes.
  • But : Un but est marqué quand la rondelle rentre dans le but adverse et que l’action n’est pas entachée d’une faute. Le palet doit franchir la ligne de but entièrement. L’équipe qui inscrit le plus de buts l’emporte.
  • Engagement : Le puck est mis en jeu par l’arbitre au début du match ou après une interruption du jeu. Le chronomètre est déclenché au moment de l’engagement.
  • Icing (dégagement refusé) : Une faute quand le palet est dégagé par un joueur depuis son camp jusque derrière la ligne de but adverse sans rentrer dans le but ou être touché par un joueur.
  • Avantage/désavantage numérique : Un avantage (ou désavantage) au niveau du nombre de joueurs présents sur la glace après l’expulsion temporaire d’un hockeyeur qui a commis une faute.
  • Lancer de pénalité : Un type de pénalité accordé quand un joueur sur le point de se présenter seul face au gardien adverse est stoppé de manière illicite par un défenseur. Tous les joueurs quittent la glace à l’exception d’un tireur pour l’équipe qui a obtenu le lancer de pénalité et du gardien adverse. Au signal de l’arbitre, le tireur prend la rondelle au centre du terrain et s’avance vers le but pour tenter de marquer.
  • Prolongations : Période supplémentaire accordée par l’arbitre si les deux équipes sont toujours à égalité à la fin du temps réglementaire. La première équipe qui marque l’emporte. S’il y a toujours égalité à l'issue de la prolongation, la victoire se décide aux tirs au but.

La composition d'une équipe de hockey sur glace

  • Gardien : Un joueur dont l'objectif principal est d'empêcher l'équipe adverse de marquer en protégeant son but. Le gardien de but dispose d'un équipement supplémentaire comprenant un masque, un plastron, des boucliers et des jambières, tandis que son bâton est plus large que celui d'un joueur de champ.
  • Défenseur : Un joueur dont le rôle est d’organiser la défense dans son propre camp et dans un rôle plus offensif, de gêner la relance des adversaires. Chaque équipe a deux défenseurs désignés sur la glace.
  • Attaquants : Un joueur dont le rôle est d’organiser l’attaque pour marquer. Une équipe est composée de trois attaquants : un centre et deux ailiers.

Le hockey sur glace aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022

Aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022, les tournois de hockey sur glace auront lieu du 3 au 20 février au Palais national omnisports et au Palais omnisports de Wukesong.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité