Retour sur les cinq derniers Jeux Olympiques des athlètes français

La sélection française pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021, a été dévoilée vendredi 2 juillet. À cette occasion, Tokyo 2020 vous replonge dans les meilleurs moments tricolores des cinq derniers JO.

Photo de Photo de Daniel Berehulak/Getty Images pour la FINA

C'est le grand jour ! Le CNOSF a dévoilé vendredi 2 juillet la liste des sélectionnés français pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021. Les heureux élus n'ont plus que trois semaines à patienter avant la cérémonie d'ouverture des JO et le moment de réaliser leur rêve olympique.

À LIRE : La délégation français pour Tokyo 2020 au complet

Qu'ils soient judokas, pistards, céistes, nageurs, gymnastes ou joueuses de rugby à 7, ces athlètes vont avoir l'opportunité d'entrer dans la légende du sport hexagonal. Avant la 720e médaille olympique française de l'histoire des Jeux d'été, Tokyo 2020 vous rappelle les moments forts des Bleus lors des cinq derniers JO.

Rio 2016 : Yoka-Mossely, un couple en or

42 médailles (10 en or, 18 en argent, 14 en bronze)

À Rio, l'équipe de France a passé le cap des 40 médailles pour la troisième fois de l'histoire après Beijing 2008 et Paris 1900. Avec 42 podiums, les Bleus ont terminé à la septième place du classement des médailles.

Les Jeux de Rio ont notamment été marqués par le deuxième titre olympique de Teddy Riner. Le poids lourd du judo français a assumé son statut de porte-drapeau en confirmant son emprise sur le judo mondial.

Si le judo a été particulièrement à la fête, les athlètes français ont aussi connu des Jeux riches en émotions. Dans un stade acquis à la cause du Brésilien Thiago Braz da Silva, le champion olympique de Londres 2012 Renaud Lavillenie a dû se contenter de la deuxième place en saut à la perche.

De son côté, Mahiedine Mekhissi-Benabbad a remporté la troisième médaille olympique de sa carrière avec le bronze sur 3 000 m steeple.

Mais si les Français ont brillé dans une discipline, c'est bien la boxe. Mathieu Bauderlique (bronze), Souleymane Cissokho (bronze), Sarah Ourahmoune (argent) Sofiane Oumiha (argent) mais surtout le couple Tony Yoka - Estelle Mossely (or) ont été médaillés.

Londres 2012 : Teddy Riner, roi de l'Olympe

35 médailles (11 en or, 11 en argent, 13 en bronze)

À Londres, l'équipe de France a renoué avec son habitude d'avoir au moins dix champions olympiques. Avec 35 médailles dont 11 titres, les Bleus prenaient déjà la septième place du classement des médailles. Parmi les athlètes qui ont pu chanter La Marseillaise de l'autre côté de la Manche, il y a eu Tony Estanguet. En canoë slalom (C1), il a été titré pour la troisième fois d'affilée.

En handball, l'équipe de France hommes a aussi conservé son titre olympique.

En ne perdant qu'en finale face aux Américaines, les basketteuses françaises ont glané une médaille d'argent. En tennis, deux paires de double hommes sont montées sur le podium : Llodra-Tsonga (argent) et Benneteau-Gasquet (bronze).

Les Jeux de Londres ont surtout été marqués par le premier titre olympique deux légendes du sport français : Teddy Riner et Renaud Lavillenie. Le judoka a gagné le seul titre qui lui manquait alors que le perchiste se permettait de battre le record olympique, quelques années avant de battre le record du monde.

Beijing 2008 : des Experts victorieux

43 médailles (7 en or, 16 en argent, 20 en bronze)

À Beijing, l'équipe de France a réalisé sa meilleure moisson de l'après-guerre avec 43 podiums. Ce total lui a permis d'intégrer le top 10 du classement des médailles.

Alain Bernard y a contribué avec l'or sur 100 m nage libre, l'argent avec ses coéquipiers du 4 x 100 m nage libre et le bronze sur 50 m nage libre.

Le compteur tricolore avait été débloqué par une médaille de bronze historique des archères dans la compétition par équipes. Les escrimeurs avec le titre en épée par équipes et en sabre par équipes tout comme les cyclistes avec le doublé réalisé en VTT cross-country par Julien Absalon et Jean-Christophe Péraud (or et argent) ou l'or d'Anne-Caroline Chausson en BMX Racing ont aussi bien représenté l'Hexagone aux Jeux Olympiques de Pékin.

Mais ces JO ont surtout été marqués par l'avènement de l'équipe de France de handball. Pour la première fois de son histoire, elle a remporté l'or olympique. Une étape essentielle dans la construction d'une dynastie qui a permis aux Experts de régner sur le handball mondial.

À LIRE AUSSI : Handball : les décennies Richardson et Karabatic

Athènes 2004 : L'or pour Laure Manaudou

33 médailles (11 en or, 9 en argent, 13 en bronze)

En 2004, 33 podiums ont suffi à la France pour se classer à la septième place du classement des médailles.

Laura Manaudou a été l'athlète française la plus décorée avec trois breloques. Si son titre sur 400 m nage libre est rentré dans la légende, la nageuse tricolore a aussi remporté l'argent en 800 m nage libre et le bronze sur 100 m dos.

En 2004, une autre femme est rentrée dans l'histoire de l'olympisme français : Émilie Le Pennec. Aux barres asymétriques, elle est devenue la première gymnaste française à remporter l'or olympique.

Autour de Christine Arron et Muriel Hurtis, le 4 x 100 m femmes a fait vibrer la France en terminant troisième alors qu'Amélie Mauresmo a décroché l'argent en simple femmes.

Avec six médailles dont l'or de Brice Guyart en fleuret et l'argent de Laura Flessel-Colovic en épée, l'escrime a été le premier pourvoyeur de médailles du clan tricolore.

En judo, Frédérique Jossinet est montée sur le podium des -48 kg pour offrir sa première médaille à la France avec l'argent. Aucun autre judoka n'y est parvenu en Grèce.

Sydney 2000 : David Douillet, c'est du lourd !

38 médailles (13 en or, 14 en argent, 11 en bronze)

Avant de faire mieux à Pékin et à Rio, l'équipe de France célébrait l'entrée dans le XXIè siècle avec son record de médailles olympiques. Avec 38 podiums, elle terminait à la sixième place du classement des médailles.

Les Jeux de Sydney ont été l'occasion pour le grand public de découvrir Brahim Asloum. Le boxeur a remporté l'or dans la catégorie des poids mi-mouches.

Félicia Ballanger a réalisé le doublé en cyclisme sur piste avec le titre sur l'épreuve du 500 m et en vitesse individuelle.

Tony Estanguet a remporté le premier titre de sa carrière alors qu'Arnaud Di Pasquale a décroché le bronze après avoir battu Roger Federer en simple hommes dans le match pour la troisième place.

Dans les sports de raquette toujours, le double hommes Patrick Chila - Jean-Philippe Gatien est monté sur la troisième marche du podium en tennis de table.

L'équipe de France de basket a remporté la médaille d'argent à la surprise générale après sa défaite face aux Américains en finale. Moins surprenant, David Douillet a fait sensation en conservant son titre olympique chez les +100 kg. C'était la troisième médaille olympique du porte-drapeau de la délégation française.