Les stars du sport français qui ne seront pas à Tokyo 2020

L'annonce de la sélection officielle des sportifs français qui se rendront à Tokyo 2020 est connue et dans cette liste, certains des grands noms du sport manquent à l'appel. 

Photo de Photo de Matthias Hangst/Getty Images

Cette édition 2021 des Jeux Olympiques sera spéciale à bien des égards.

Pour la toute première fois depuis les Jeux Olympiques de Athènes 2004, les pistes d’athlétisme ne seront pas foulées par La Foudre, la légende vivante du sprint, le Jamaïcain détenteur des records du monde du 100 et 200 m Usain Bolt.

Les terrains de tennis ne vibreront pas sous les balles de Rafael Nadal ni de Serena Williams et les bassins de natation ne seront pas illuminés du talent de l’immense Michael Phelps aux 23 médailles d’or olympiques.

Mais ils ne seront pas le seuls à ne pas être au rendez-vous olympique de Tokyo.

La liste officielle des sélectionnés français pour Tokyo 2020 est désormais connue, et certaines stars du sport français n'y figurent pas.

Si certains qualifiés ont exprimé leur joie comme il se doit, voici un petit point sur les grands absents français aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

À LIRE : La délégation français pour Tokyo 2020 au complet

Kylian Mbappé

Le jeune prodige du football français Kylian Mbappé aurait incontestablement été un atout de taille dans l’équipe de France pour le tournoi olympique cet été. Si le doute a plané quant à la participation du champion du monde 2018 aux JO, le timing avec l’Euro de football n’a pas permis au jeune joueur du Paris Saint-Germain de faire partie de la liste de Sylvain Ripoll, le sélectionneur des Bleuets. À sa place, ce sont notamment André-Pierre Gignac et Florian Thauvin qui ont été appelés pour renforcer le collectif des U23 à Tokyo 2020.

LIRE AUSSI : 5 choses à savoir sur André-Pierre Gignac

Marie-Ève Gahié

La judokate Marie-Ève Gahié, championne du monde -70 kg de 2019, a manqué de peu sa place en équipe de France pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. En concurrence avec Margaux Pinot dans sa catégorie de poids, les deux femmes respectivement n°1 et n°2 mondiales devaient faire leur preuve lors des Championnats d’Europe de judo qui se déroulaient du 16 au 18 avril. Éliminée dès son entrée en lice, Gahié a dû laisser sa place à Pinot, médaillée d’argent de ces Europe, pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Christophe Lemaitre

Christophe Lemaitre, l'un des sprinteurs français les plus célèbres, ne sera pas non plus à Tokyo cet été. Celui qui a passé la barre des 10 s sur 100 m en 2010 a connu des années difficiles dernièrement, souffrant de nombreuses blessures et plus récemment encore, il aurait mal réagi à sa vaccination contre le COVID-19. Le médaillé de bronze du 200 m à Rio 2016, n’a pas validé les minima olympiques et ne s’envolera pas à Tokyo pour ce qui aurait été ses troisièmes JO.

Siraba Dembélé-Pavlovic

La capitaine de l’équipe de France de handball avait pourtant tout mis en place pour revenir à son meilleur niveau et être opérationnelle pour les Jeux, après avoir donné naissance à ses jumeaux en novembre 2019. Mais tous ses efforts se sont avérés vains. Victime d’une rupture du tendon d’Achille lors d’un match avec son club, le CSM Bucarest en avril, la championne du monde 2017 devra patienter pour se rétablir pleinement, et ne pourra pas être aux Jeux.

« Ce sont mes derniers moments en équipe de France, on a tous envie de finir en disant ''ç'a été un plaisir, je m'en vais tranquille'', et là... Aucun sportif ne veut finir comme ça », a-t-elle déclaré à l’Équipe.

Romain Bardet

Nous ne verrons pas le cycliste Romain Bardet autour du Mont Fuji cet été. Le Meilleur grimpeur du Tour de France 2019 a annoncé qu’il préférait mettre l’accent sur la fin saison avec son équipe DSM.

« On a de gros objectifs avec DSM qui nous attendent en fin de saison et ce n'était pas possible d'avoir un pic de forme à Tokyo avec ce programme-là », déclarait-il sur RMC Sport.

Estelle Mossely

À l’origine, la championne olympique en titre de boxe -60 kg, n’avait pas envisagé de se rendre à Tokyo 2020 : Estelle Mossely et son compagnon Tony Yoka (également médaillé d'or à Rio 2016 en +91 kg) attendaient un heureux événement. Leur deuxième enfant, le petit Magomed, est né en mai 2020 et si les JO n’avaient pas été reportés en raison de la pandémie de COVID-19, la participation de Mossely aurait été impossible. Mais voila, les Jeux Olympiques ont été décalés d’une année et la championne du monde 2016 a reconsidéré sa participation à Tokyo 2020 en 2021. Mais la boxeuse, passée professionnelle en 2018, se consacre pour le moment à sa carrière professionnelle. Elle a cependant annoncé vouloir retrouver les ring olympiques à Paris 2024.

Julian Alaphilippe

Si certains sportifs n’iront pas à Tokyo 2020 par manque de performances, Julian Alaphilippe a une toute autre raison de ne pas prendre part aux JO. Le cycliste, qui était pourtant un grand prétendant à l’or olympique en course en ligne, n’ira pas à Tokyo car il vient tout juste d’être papa, d’un petit Nino, né le 14 juin. Il avait aussi songé à ne pas prendre le départ du Tour de France mais son manager général Patrick Lefevere l’a convaincu d’y participer.

Mahiedine Mekhissi

Malgré une ultime tentative pour réalisé les minima de 3 000 m steeple en Espagne, le triple médaillé olympique Mahiedine Mekhissi ne fera pas partie du voyage pour Tokyo 2020. Victime d’une blessure au tendon d’Achille, il s’était fait opéré en juin 2021. Trop court pour le quintuple champion d’Europe, âgé de 36 ans, pour revenir dans la course olympique.

mekhissi
Photo de Photo de Matthias Hangst/Getty Images

Alexandra Recchia

La quintuple championne du monde de karaté avait de grands espoirs de se rendre à la toute première compétition olympique de karaté de l’histoire des Jeux. Malheureusement, lors du Tournoi de qualification olympique de karaté qui se déroulait du 11 au 13 juin, Recchia a chuté face à la championne d’Europe 2019, la Luxembourgeoise Jennifer Warling. L'avocate en droit du travail n’accompagnera donc pas Alexandra Feracci, Steven Da Costa et Leïla Heurtault à Tokyo 2020.

Pierre Houin

Le champion olympique en titre d’aviron en deux de couple poids légers n’a pas su retrouver chaussure à son pied. Son binôme Jérémie Azou s’était retirer de la vie sportive peu après un dernier titre de champion du monde en 2017 et depuis ce jour, Pierre Houin était en quête d’un nouveau partenaire pour conserver son titre olympique, conquis à Rio 2016. Mais après de nombreux essais peu concluants, le double champion du monde n'est pas parvenu à réaliser les performances nécessaires pour se rendre à la régate qualificative pour les Jeux.