La France réalise l'exploit contre les USA (83-76)

L'équipe de France de basket s'est imposée lors de son match d'ouverture de Tokyo 2020 face aux Etats-Unis de Kevin Durant (83-76) ce dimanche 25 juillet. Evan Fournier, 28 points, a été l'un des grands artisans de cette victoire de prestige.

Photo de (Photo by Gregory Shamus/Getty Images)

Pour son entrée en lice, l’équipe de France de basket était confrontée au gros morceau du Groupe A, ce dimanche 25 juillet à Saitama : les Etats-Unis. Et si les Bleus ont plutôt bien démarré la rencontre en restant au contact, ils ont pris petit à petit du retard, finissant le premier quart temps à – 7 (15-22). Les hommes de Vincent Collet ont alors couru derrière des Américains inspirés, en particulier Damian Lillard et Edrice Femi Adebayo, qui émargeaient respectivement à 9 et 10 points à la mi-temps.

Mais les Français revenaient dans leur match grâce notamment à Evan Fournier, 12 points à la mi-temps et Rudi Gobert, neuf points et comme toujours impérial sous les panneaux (sept rebonds à la pause).

Après les citrons, l’équipe de France se rapprochait encore un peu plus des Américains grâce à une défense particulièrement agressive. A quatre minutes de la fin du troisième quart temps, Vincent Poirier ramenait les Bleus à égalité (52-52).

Un troisième quart remporté 25-11 par les garçons de Vincent Collet, rien que ça... « C’était déterminant. Il fallait qu’on commence bien le match, mais la deuxième mi-temps aussi. Car on sait qu’ils sont très physiques, et qu'ils ont beaucoup d’impact quand ils sont frais », expliquait Fournier après coup au micro de France TV.

Trois points cruciaux d'Evan Fournier

Et suite à un mouvement collectif d’école, Nando de Collo permettait même aux siens de passer l’épaule sur un panier à trois points (55-54). L’exploit, déjà réalisé en quart de finale des Championnats du Monde 2019 en Chine, semblait de nouveau possible. À la fin du troisième quart temps, les coéquipiers de Gobert tournaient en effet à + 6…

Le quatrième quart promettait et ne décevait pas : les deux formations se tenaient presque jusqu’au bout. Dans le money time, les Américains montraient les biceps, portés par Booker Devin, un excellent Jrue Holiday (18 points, 7 rebonds au final) et une défense à la hauteur. Pourtant les Bleus s'accrochaient et à une minute du terme, Fournier inscrivait un 27e point personnel pour refaire passer les siens devant (76-74).

Les hommes de Greg Popovich avaient plusieurs occasions de revenir au score mais manquaient d'adresse. De Colo inscrivait deux lancers francs pour donner quatre points d'avance aux Bleus à 20 secondes du coup de sifflet final. Incapables de retrouver leur adresse, les Américains ne pouvaient pas revenir et Evan Fournier, 28 points au compteur, finissait le travail (83-76). Il faudra maintenant valider l'exploit lors des matchs suivants.

Après la rencontre, l'expérimenté Nicolas Batum estimait que l'entame avait été fondamentale. « Contre cette équipe-là, on ne peut pas avoir un mauvais début de match. Ils avaient de l'avance à la mi-temps car on essayait trop de jouer en contre-attaque. »

Surtout, le joueur des Clippers voulait garder la tête froide. « C’est un match gagné contre une bonne équipe, mais il ne faut pas s’enflammer. On veut aller loin, mais il faut rester humble. On a deux jours pour travailler. »

Les stats à retenir

France ;

  • Evan Fournier : 28 points (4/12 à 3 points)
  • Rudy Gobert : 14 points / 9 rebonds
  • Nado De Colo : 13 points, 5 rebonds
  • Nicolas Batum : 5 points

États-Unis

  • Damian Lillard : 11 points
  • Jrue Holiday : 18 points, 7 rebonds
  • Kevin Durant : 10 points
  • Edrice Femi Adebayo : 12 points, 9 rebonds

Toutes les stats du match

Le calendrier des Bleus

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité
Inscrivez-vous ici Inscrivez-vous ici