Championnats d'Europe Munich 2022 : Kevin Mayer renonce

Kevin Mayer ne réalisera pas l'incroyable doublé Championnats du monde - Championnats d'Europe. Ce lundi 15 août à l'Olympiastadion de Munich, le Français a abandonné après la première épreuve du décathlon. Il a ressenti une gêne à un adducteur. 

Par Nicolas Kohlhuber
Photo de 2022 Getty Images

Kevin Mayer ne remportera pas son premier titre continental aux Championnats d'Europe Munich 2022. Le Français n'a pas pu aller au bout du 100 m, la première épreuve du décathlon. Il a ressenti une gêne au niveau du grand adducteur et a préféré ne pas prendre de risque. Il a relâché son effort au 50 mètres et a terminé sa course en 11,67 s.

« Je ne voulais vraiment pas que ça pète. Cette douleur, je l’ai depuis trois mois avant Eugene. Après le décathlon des Championnats du monde, ça s’est serré. J’ai choisi beaucoup de repos, je n’ai pas testé. J’ai testé jeudi dernier et malheureusement j’avais encore super mal. J’ai passé quatre jours à faire des soins non-stop », a expliqué le décathlonien de 30 ans au micro de France TV.

Le recordman du monde de la discipline avait remporté son deuxième titre mondial au mois de juillet. Il visait une médaille d'or aux Championnats d'Europe seulement trois semaines plus tard, un doublé qui aurait été historique.

Kevin Mayer y a cru, mais ça n'a pas été suffisant.

« C’était un objectif tellement incroyable que je voulais me donner une chance d’y arriver peu importe mes sensations. Je voulais être là sur la piste le jour-J mais au 50 mètres quand j’ai senti que ça commençait à se tendre de plus en plus, je ne savais pas jusqu’où ça pouvait tenir. Je veux surtout pas partir en repos avec une blessure et avoir une dette pour la saison prochaine. Je suis désolé pour ceux qui croyaient en cet exploit, j’y croyais aussi », a continué celui qui est allé au bout de lui-même.

À LIRE AUSSI : Kevin Mayer remonte sur le toit du monde

Kevin Mayer se « sentait dans le mal »

Kevin Mayer savait que ce potentiel doublé était incroyable. « Je savais que ça allait être un challenge très relevé d'être champion du monde de décathlon et commencer un autre décathlon en championnat en ayant l'or en tête deux semaines après. C’est quelque chose que je n'ai jamais fait et qui n’a jamais été réalisé avant. Ce n’est pas la manière d’aborder le décathlon normalement », expliquait le recordman de la discipline à la presse deux jours avant son entrée en lice.

À ce moment-là, il reconnaissait déjà que sa forme physique n'était pas optimale. Le double médaillé d'argent aux Jeux Olympiques se « sentait dans le mal » malgré ses efforts pour récupérer après un décathlon particulièrement éprouvant aux Championnats du monde.

« Je me réveille tous les matins comme si j'avais fait une grosse séance le jour d'avant. » Cette fatigue ne l'a pas empêché de penser à l'avenir et à ses futurs objectifs.

« J'avoue qu’aujourd'hui il y a un peu la frayeur de me blesser, d'impacter les saisons prochaines. C'est pour ça que je suis vraiment à l'écoute de mon corps », prévenait Kevin Mayer en pensant aux Jeux Olympiques de Paris 2024.

Dans moins de deux ans maintenant, il visera le premier titre olympique de sa carrière, une autre manière d'écrire l'histoire de sa discipline.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité