KAWAI Yukako sacrée championne olympique de lutte féminine 62 kg

La Japonaise KAWAI Yukako s’est imposée en finale de la lutte féminine 62 kg face à la Kyrgyz Aisuluu Tynybekova. Taybe Mustafa Yusein et Iryna Koliadenko remportent le bronze.

Photo de 2021 Getty Images

Cinq ans après le sacre de sa sœur à rio 2016, la Japonaise KAWAI Yukako conserve le titre olympique en lutte féminine dans sa famille après sa victoire en finale face à la Kyrgyz Aisuluu Tynybekova.

La Japonaise de 23 ans a résisté courageusement face à la championne du monde en titre et favorite du tournoi, Tynybekova, pour remporter le combat 4-3. La bataille a été rude, Kawai a ouvert le score, qu'elle a porté à 3-0, avant que la Kyrgyz ne reprenne trois points dans les derniers instants. Un dernier point portant le score à 4-3 scellait la victoire de la Japonaise.

Kawai avait battu la Bulgare Taybe Mustafa Yusein, championne du monde et d'Europe, 3-2 en demi-finale, et dans les tours précédents la Suédoise Henna Johansson 10-2 et la lutteuse du ROC Liubov Ovcharova 10-0 dans le Makuhari Messe Hall.

Jusqu'à la finale, Tynybekova n'avait pas perdu un seul point dans la compétition : elle a dominé l'Ukrainienne Iryna Koliadenko 10-0, la Roumaine Kriszta Incze 6-0 et la Lettone Anastasija Grigorjeva 8-0.

Lors du premier combat pour le bronze, la Lettone Anastasija Grigorjeva était opposée à la Suédoise Iryna Koliadenko, championne d’Europe en titre. Après un avertissement qui a offert un point à Grigorjeva, Koliadenko est revenue dans son combat et a remporté la médaille de bronze en s’imposant 3-1.

Le deuxième combat pour le bronze a été nettement plus expéditif. La lutteuse du ROC Liubov Ovcharova était face à la Bulgare Taybe Mustafa Yusein. Et cette dernière a remporté le combat en moins d’une minute en faisant tomber son adversaire et en gagnant par supériorité technique 10-0.