Tokyo 2020 : Hafnaoui surprend son monde dans les bassins

Dès le premier jour des finales de natation à Tokyo, dimanche 25 juillet, le Tunisien Ahmed Hafnaoui, 18 ans, a créé une énorme surprise en remportant le titre du 400 m nage libre.

Photo de Photo de Al Bello/Getty Images

Déjà une surprise ! Dès le premier jour des finales dans la piscine olympique de Tokyo, dimanche, le Tunisien Ahmed Hafnaoui, 18 ans, a créé une énorme surprise en remportant le titre du 400 m nage libre tandis que plus tôt le surf et le skate sont devenus officiellement des sports olympiques.

Huitième chrono des demi-finales et placé à la ligne d'eau extérieure (N.8), Hafnaoui était hilare à l'arrivée et son entraîneur sautait partout en tribunes, profitant des espaces libres grâce au huis clos décrété pour raisons sanitaires.

Il a répondu aux journalistes après la cérémonie de remise des médailles.

Que ressentez-vous après ce sacre olympique inattendu ?

Ahmed Hafnaoui : Je suis très fier, très heureux, j'ai pensé à mes parents. J'étais venu ici pour gagner une médaille sur 400 m et 800 m (qu'il nagera mardi, ndlr). Juste une médaille, n'importe laquelle. Je n'avais pas imaginé remporter l'or, surtout que j'étais au couloir 8. Dans la deuxième partie de la course, je me suis senti mieux, et ça a été une belle bataille à la fin. C'est tellement incroyable, je ne m'attendais pas à ça, je suis tellement content.

Vous êtes-vous surpris vous-même ?

Bien sûr que je me suis surpris. C'est incroyable. J'y ai cru quand j'ai touché le mur et que j'ai vu que j'étais premier, c'était génial. Et quand j'ai vu le drapeau de mon pays et que j'ai entendu l'hymne (tunisien), j'ai eu les larmes aux yeux, j'étais tellement fier. Je dédie ce titre à tout le peuple tunisien: vous avez un champion maintenant ! Je suis tellement heureux d'avoir remporté une médaille d'or, soyez fiers de moi, et voilà.

Comment expliquez-vous votre progression spectaculaire ?

On travaille très dur avec mes entraîneurs, c'est tout, et voilà le résultat. Ils me soutiennent énormément. C'est le fruit de notre travail. Je m'entraîne seul avec mes coaches, ça a été difficile mais le résultat est là. Quand je suis dans l'eau, je pense seulement à gagner une médaille, pas au chrono, je voulais juste aller plus vite qu'hier (en séries).

Avec l'AFP

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité
Inscrivez-vous ici Inscrivez-vous ici