Grandes rivalités : Perrine Laffont vs les sœurs Dufour-Lapointe

Les Jeux Olympiques de Beijing 2022 donneront l’occasion d’assister à l’une des plus belles oppositions du ski acrobatique, dans la discipline des bosses, entre d’un côté la Française Perrine Laffont, championne olympique en titre, et de l’autre les sœurs Chloé et Justine Dufour-Lapointe, elles aussi médaillées aux Jeux. Olympics.com décortique cette rivalité.

Par Emma Hingant
Photo de Matt Roberts/Getty Images

Rappelez-vous PyeongChang 2018.

La skieuse acrobatique française Perrine Laffont, du haut de ses 19 ans, s’annonce sur la scène olympique.

Pour sa deuxième participation aux JO, elle coiffe sur le poteau la Canadienne Justine Dufour-Lapointe dans l’épreuve des bosses aux Jeux Olympiques, avec 0.09 points d’avance. Oui, Justine, la championne olympique en titre qui, à Sotchi 2014, avait décroché l’or devant sa sœur Chloé Dufour-Lapointe, deuxième, pendant que Perrine terminait à la 14e place.

C’est donc la consternation au Québec. Les deux sœurs Chloé et Justine, un temps accompagnées de leur aînée Maxime avant que celle-ci ne prenne sa retraite sportive en 2018, avaient été habituées à se partager les podiums.

Le feu de cette rivalité devrait être ravivé lors des Jeux Olympiques de Beijing 2022, du 4 au 20 février prochains. Olympics.com vous présente cette opposition alléchante qui vous attend dans cette discipline du ski acrobatique.

À LIRE AUSSI : 5 choses à savoir sur Perrine Laffont

Chloé et Justine se font leur place

En fait, Chloé et Justine ont un temps été les sensations mondiales des bosses.

Avant l’émergence de Perrine et son premier podium en février 2016, Chloé fait 15 podiums, dont 2 premières places, et Justine, entrée sur le circuit en décembre 2010, en compte 18, dont 8 succès.

Leur grande rivale, à l’époque, s’appelle Hannah Kearney. L’Américaine a remporté la médaille d’or aux Jeux de Vancouver 2010 avant de finir en bronze, derrière les deux sœurs, à Sotchi 2014. Elle est aussi championne du monde 2013 (après un premier titre déjà en 2005) et vice-championne du monde 2011 et 2015.

Mais après avoir remporté six petits globes en bosses et quatre gros globes de cristal, elle prend sa retraite sportive en mars 2015, ouvrant ainsi la voie de la gloire aux deux sœurs québécoises.

Et Justine et Chloé n’attendent pas pour en profiter. En quatre étapes de la Coupe du monde entre le 28 février 2015 – le dernier podium d’Hannah avant sa retraite (une première place à Tazawako au Japon) – et le 27 février 2016 – le premier podium de Perrine (une première place à Tazawako au Japon) – Chloé décroche quatre podiums, Justine trois.

En ce début d’année 2016, elles réalisent même un podium historique : à Val Saint-Côme, au Canada, Justine et Chloé terminent n°1 et n°2, devant leur sœur aînée Maxime ! « Pour nous, c'est comme gagner le Super Bowl », nous expliquait Maxime dans une interview exclusive avec Olympics.com, avant que Justine ne renchérisse : « C’était vraiment incroyable. Je pense qu’honnêtement, c’est une de mes performances mémorables et préférées en carrière. »

27 février 2016, le tournant

Mais le répit dont elles ont profité après la retraite de l’Américaine Hannah Kearny n’est que de courte durée. Parce que Perrine Laffont est à l’affût. Avant de monter sur la boîte pour la première fois en Coupe du monde, ce fameux 27 février 2016, elle finit deux fois au pied du podium, notamment lors de ce triomphe historique des sœurs Dufour-Lapointe.

Le 27 février, Perrine n’a beau avoir que 17 ans, elle ne tremble pas face aux Canadiennes de quatre et sept ans son aînée. Elle compte déjà deux années d’expérience sur le circuit senior et à Tazawako, au Japon, elle enlève la médaille d’or. Devant Chloé, deuxième. Justine, elle, finit septième.

Depuis, Perrine n’a que rarement raté les podiums de Coupe du monde. Chloé, elle, n’a gravi les marches du triomphe que deux fois depuis, mais cela est peut-être à mettre sur le compte de sa propre méforme plutôt que la force de Perrine.

Large avantage Perrine

En revanche, Justine, aujourd’hui âgée de 27 ans, a continué à montrer qu’elle était en mesure de dominer sa discipline, mais semble fort souffrir de la présence de Perrine : en 32 étapes de la Coupe du monde entre ce 27 février 2016, auxquelles Justine et Perrine ont toutes deux participé, et le début de cette saison, Justine a emmagasiné 13 podiums (2 victoires), contre 24 (15 victoires) pour Perrine.

Sur les neuf fois où Perrine est montée sur le podium mais n’a pas fini sur la plus haute marche, c’est parce qu’elle a été barrée par l’Australienne Britteny Cox ou encore la Kazakhe Yulia Galysheva.

Et puis il y a eu PyeongChang 2018 et le sacre de Perrine. Depuis les Jeux sud-coréens et avant le début de la saison 2021-22, la Française est montée sur le podium des épreuves de la Coupe du monde à 17 reprises en… 17 participations : 13 premières places, notamment lors des 9 dernières étapes.

Justine n’a plus jamais fini devant elle.

Alors quid des Jeux Olympiques de Beijing 2022 ? Justine parviendra-t-elle à trouver la faille et s’y engouffrer pour récupérer sa médaille d’or olympique ? Ou Perrine, qui n’a aujourd’hui que 23 ans mais déjà quatre gros globes de cristal d’affilée, est-elle à l’aube d’une carrière déjà brillante ? Revenez le 3 février, lors des qualifications féminines des JO à Pékin, pour découvrir les premiers éléments de réponse.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité