Loading...

Coupe du monde féminine de basketball : la France prend le meilleur sur le Japon et valide son ticket pour les quarts de finale

La France est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde féminine de basketball avant la dernière journée de la phase de groupes. Les Bleues ont un bilan de trois victoires et une défaite après leur succès sur le Japon ce lundi 26 septembre (67-53) dans un remake de la demi-finale des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. 

5 min Par Nicolas Kohlhuber | Created 26 September
Iliana Rupert France basketball
(Photo de 2022 Getty Images)

La France est assurée de participer aux quarts de finale de la Coupe du monde féminine de basketball avant même la dernière journée de la phase de groupes.

Les Bleues ont dominé le Japon ce lundi 26 septembre (67-53). Dans un remake de la demi-finale des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, elles ont fait la différence dans le quatrième quart-temps avec un 15-0.

Gabby Williams a été la meilleure scoreuse française, comme à chaque match depuis le début du tournoi. La joueuse du Seattle Storm a inscrit 16 points. Iliana Rupert s'est aussi illustrée avec un solide double-double : 15 points, 12 rebonds.

« On a fait une deuxième mi-temps globalement plus solide et plus maîtrisée. On a su trouver les failles dans leur défense pour jouer à notre rythme. À un moment, on s’est perdues et on les a laissées s’enflammer. Quand on a repris le contrôle, tout a été plus simple », a réagi cette dernière au micro de beIN SPORTS.

Les joueuses de Jean-Aimé Toupane ont bien commencé le match, et encore mieux terminé. Elles menaient de onze points après dix minutes de jeu puis ont limité les vice-championnes olympiques à neuf points dans l'ultime période. Les Tricolores ont gardé la main dans un match qui s'est équilibré dans le deuxième quart-temps grâce à une excellente défense. Même s'il y avait égalité à 4 min 43 de la mi-temps (20-20), les coéquipières de Sarah Michel n'ont jamais été menées après la deuxième minute de jeu.

« On était partis sur une idée : défendre très fort sur les tirs à trois-points. Le Japon est une équipe capable de prendre 35 tirs à trois-points dans un match. On a vraiment voulu les limiter dans ces aspects-là, même si on sait qu’elles peuvent prendre des avantages dans les un-contre-un. Ça a marché. On a aussi bien verrouillé le rebond, on a été un peu meilleurs dans ce domaine-là », a expliqué le sélectionneur français sur beIN SPORTS.

Face au Japon, les Françaises ont pris plus de rebonds que leurs adversaires pour la première fois depuis le début de la compétition. Cette statistique prouve une montée en puissance des médaillées de bronze de Tokyo 2020. Ça tombe bien, ce mardi 27 septembre à Sydney, elles vont retrouver les Serbes qu'elles avaient battues pour monter sur le podium olympique.

La France peut chercher un statut de tête de série

Le dernier match de la phase de groupes ne sera pas sans enjeu pour les Françaises. Elles peuvent s'assurer un quart de finale plus abordable en cas de succès. Finir à une des deux premières places du groupe B sera synonyme de duel face au troisième ou au quatrième du groupe A. Cette éventualité permettrait d'éviter les Américaines, triple-tenantes du titre, avant au moins le dernier carré.

La France est présente à Sydney avec un effectif rajeuni en raison des blessures de Sandrine Gruda ou Marine Johannès. Mais elle a montré du caractère en lançant sa campagne avec un succès sur le pays-hôte australien (70-57). Même si les Bleues ont enchaîné avec un revers face au Canada (45-59), elles se sont reprises en surclassant le Mali (74-59) puis le Japon (67-53).

Elles ont été portées par une excellente Gabby Williams, quatrième meilleure marqueuse de la compétition avec 16,5 points par match. Elle avait fait la différence face à la Serbie dans le match pour la médaille de bronze aux derniers JO avec 17 points, 8 rebonds et 4 passes décisives et sera une nouvelle fois attendue face aux championnes d'Europe en titre. La joueuse qui évolue en WNBA a endossé le rôle de leader dans le collectif tricolore.

Sarah Michel, la capitaine française, est aussi brillante depuis le début de la compétition et symbolise l'intensité défensive de son équipe. Avec 2,5 interceptions par match depuis le début de la Coupe du monde, seule l'Américaine Alyssa Thomas a fait mieux (4 interceptions par match). La montée en puissance d'Iliana Rupert à la suite de son titre dans la ligue nord-américaine avec les Las Vegas Aces sera aussi très intéressante.

Son apport des deux côtés du terrain a été décisif dans la rencontre face au Japon. Elle sera une des joueuses clés de l'équipe entraînée par Jean-Aimé Toupane dans la conquête d'une première médaille mondiale depuis 1953.

Les Bleues ne sont plus qu'à deux succès d'une place sur le podium, mais elles ont d'abord la phase de groupes à bien terminer pour confirmer leur potentiel et les promesses des premiers matchs.

Le classement avant la dernière journée de la phases de groupes de la Coupe du monde féminine de basketball

Les quatre premières équipes de chaque groupe sont qualifiées pour les quarts de finale. Un tirage au sort est réalisé pour détermines les confrontations. Les deux premières équipes de chaque groupe sont protégées et assurées de défier le troisième ou le quatrième de l'autre groupe.

Groupe A

  1. États-Unis : 4 victoires - 0 défaite (qualifiés)
  2. Belgique : 3 victoires - 1 défaite (qualifiée)
  3. République populaire de Chine : 2 victoires - 1 défaite*
  4. République de Corée : 1 victoire - 3 défaites
  5. Porto Rico : 1 victoire - 2 défaites*
  6. Bosnie-Herzégovine : 0 victoire - 4 défaites

Groupe B

  1. France : 3 victoires - 1 défaite (qualifiée)
  2. Canada : 3 victoires - 0 défaite* (qualifié)
  3. Serbie : 2 victoires - 2 défaites
  4. Australie : 2 victoires - 1 défaite*
  5. Japon : 1 victoire - 3 défaites
  6. Mali : 0 victoire - 4 défaites

* : un match en moins

À LIRE AUSSI : Tout savoir sur la Coupe du monde féminine de basketball 2022

Ajoutez-les à vos favoris
BasketballBasketball
FranceFRA
Plus de

You May Like