Exploit canadien en demi-finale face aux USA !

Le Canada a battu les États-Unis 1-0 en demi-finale du tournoi olympique féminin de football. Un véritable exploit contre une formation américaine quatre fois médaillée d’or aux Jeux. Les Canucks rencontreront les Suédoises ou les Australiennes en finale le 5 août.

Photo de (Photo by Atsushi Tomura/Getty Images)

Deux fois médaillées de bronze lors des deux derniers tournois olympiques (Londres 2012 et Rio 2016), les Canadiennes ne partaient pas favorites pour ce match. En effet, elles n’avaient plus battu leurs voisines nord-américaines depuis mars 2001… Surtout, elles n’avaient gagné que trois fois en 61 rencontres jusque-là.

Mais les Américaines ne respiraient pas la sérénité depuis le début du tournoi, n’ayant pas réussi à inscrire le moindre but lors de deux de leurs quatre matchs jusque-là, une incongruité pour les championnes du monde en titre. Et la situation ne semblait pas vraiment tourner en leur faveur quand à la demi-heure, la gardienne Alyssa Naeher se blessait et devait être remplacée.

Une première finale pour les Canadiennes

Cependant les Américaines dominaient les débats assez nettement, se créant des occasions qu’elles ne parvenaient pas à convertir (13 tirs, 12 corners et 60 % de possession à la fin du match). Et ce qui arrive souvent dans ces situations s’est produit : les Canadiennes obtenaient un penalty après une faute de Tierna Davidson sur Deanne Rose. Jessie Fleming ne tremblait pas pour battre Adrianna Franch, pourtant partie du bon côté (0-1, 74e).

"Je savais où j'allais tirer. En général je décide la veille. Ce n'est qu'un tir. J'ai confiance en moi. J'ai bien respiré. Je savais que je pouvais y arriver", a-t-elle déclaré après la rencontre.

Les Américaines se pressaient pour revenir au score mais en vain. Carli Lloyd, entrée en jeu, plaçait une tête sur la barre transversale en toute fin de match, mais le score ne bougeait pas et l’exploit canadien se confirmait. Jamais les Canucks n’avaient atteint ce stade de la compétition, pas plus qu’une finale de Coupe du Monde.

"On a fini par gagner ! Pour celles d'entre nous qui étaient à Londres lors de Jeux de 2012, cette victoire a un petit parfum de revanche de la demi-finale londonienne", jubilait Christine Sinclair après le match.

Son de cloche très différent, évidemment, pour l'Américaine Megan Rapinoe. "On n'y était tout simplement pas aujourd'hui. On a fait trop d'erreurs, tout simplement. J'ai eu la sensation qu'on avait de l'espace mais qu'on n'a pas su le prendre, trop de touches de balle, inappropriées. C'est le football. Elles ont eu, je crois, un tir, le penalty. C'est une pillule difficile à avaler, ça oui." 

Les coéquipières de la légendaire Christine Sinclair ont maintenant trois jours pour savourer mais surtout pour se préparer avant le grand soir, contre la Suède, déjà finaliste à Rio 2016.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité