Diamond League de Stockholm : Duplantis en maître chez lui, Ta Lou en argent sur 200 m

À Stockholm, chez lui, dimanche 4 juillet, pour l’antépénultième Diamond League avant les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le perchiste Mondo Duplantis l’a encore remporté devant Sam Kendricks et Renaud Lavillenie. L’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou a décroché la deuxième place sur le 200 m.

Photo de Photo de Maja Hitij/Getty Images

Saut à la perche : Duplantis, Kendricks, Lavillenie, comme jeudi

Les événements se suivent et se ressemblent en saut à la perche. Après Oslo, jeudi 1er juillet, c’est encore Mondo Duplantis, Sam Kendricks et Renaud Lavillenie qui ont assuré le show en Suède. Chez lui, le recordman du monde a signé un impressionnant sans-faute en réussissant à sauter chaque hauteur au premier coup.

Renaud Lavillenie (34 ans), lui, après deux échecs à 5,62 m, a décidé de passer directement à 5,72 m et a sauté la hauteur dès la première tentative. Il en a fait de même à 5,82 m et a dû s’y reprendre à deux fois pour passer le 5,92 m, sa meilleure hauteur cette saison, sous les applaudissements du Suédois, ce qui lui valait bien un salto arrière pour célébrer avant de tomber dans les bras de Kendricks. Le champion olympique 2012 n’a pas su sauter plus haut et prend la troisième place, comme à Oslo.

De leur côté, Duplantis (21 ans) et Kendricks (28 ans) sautaient les 5,92 m sans échouer même si l’Américain avait renoncé aux 5,72 m après un échec. Le Suédois passait les 6,02 m sans trembler, alors que l’Américain ne pouvait pas sauter la hauteur et finit donc sur la deuxième marche du podium, derrière Duplantis, comme à Oslo.

Une fois la première place acquise, le Suédois a tenté le record du monde à 6,19 m. Sous la direction de Lavillenie qui contrôlait que les conditions météo étaient idéales pour le jeune Suédois, ses tentatives ont malheureusement été vaines.

200 m : Marie-Josée Ta Lou en argent

Après sa première place au 100 m, jeudi 1er juillet à Oslo, l’Ivoirienne – qui sera porte-drapeau de la Côte d’Ivoire à la cérémonie d’ouverture à Tokyo 2020 – a failli prendre un faux départ dans le 200 m à Stockholm lorsqu’elle s’est sentie déséquilibrée dans les starting-blocks avant le coup de feu.

Une fois que les huit femmes ont finalement pu prendre le départ, c’est la Jamaïcaine Shericka Jackson, médaillée d’argent au 4 x 400 m et de bronze sur 400 m à Rio 2016, qui devançait ses concurrentes en courant en 22 s 10, juste devant Ta Lou en 22 s 36, son meilleur temps cette saison. La Namibienne Beatrice Masilingi termine troisième en 22 s 65.

100 m : bonne préparation du relais pour Mouhamadou Fall

Jerome Blake a remporté le 100 m de Stockholm au photo finish ! En 10,15 s, le Canadien a devancé le Français Mouhamadou Fall d’un centième. À Tokyo 2020, les deux hommes ne disputeront pas le 100 m, mais sont tous deux sélectionnés pour le relais 4 x 100 m avec le Canada et la France. Pour compléter le podium, on retrouve le Gambien Ebrima Camara.

400 m haies : Wilfried Happio termine sixième

Sélectionné pour courir cette épreuve à Tokyo, avec Ludvy Vaillant qui était présent à Oslo, Wilfried Happio a terminé sixième à Stockholm en 49 s 28. Le Brésilien Alison dos Santos, le Turc Yasmani Copello et le Jamaïcain Kemar Mowatt finissent sur le podium.

Les autres étapes de la Diamond League en 2021

  • 9 juillet : Monaco
  • 13 juillet : Londres, Royaume-Uni
  • 14 août : Shanghai, Chine
  • 21 août : Eugene, États-Unis
  • 22 août : Chine
  • 26 août : Lausanne, Suisse
  • 28 août : Paris, France
  • 3 septembre : Bruxelles, Belgique
  • 8-9 septembre : Zürich, Suisse

L’athlétisme à Tokyo 2020

Les épreuves d’athlétisme, discipline phare des Jeux Olympiques, se tiendront du xx au xx août.

Deux sites accueilleront les épreuves : le Sapporo Odori Park, à Sapporo sur l’île d’Hokkaido, où avaient déjà eu lieu les Jeux Olympiques d’hiver 1972 ; et bien évidemment le Stade Olympique à Tokyo, qui avait déjà accueilli les Jeux d’été 1964.