Diamond League de Monaco : tout ce que vous devez savoir

Le 9 juillet se tiendra le Meeting Diamond League Herculis de Monaco. Un rendez-vous de préparation pour les athlètes déjà engagés pour Tokyo 2020 à l’image de Kevin Mayer, Jimmy Vicaut et le nouveau recordman du monde du 400 m haies Karsten Warholm.

Photo de Photo de Piotr Hawalej/Getty Images

Ce vendredi 9 juillet, certains des meilleurs athlètes du monde entier se sont donnés rendez-vous, au meeting de Diamond League Herculis de Monaco pour continuer leur préparation olympique.

Le temps d’une soirée, le Stade Louis II accueillera des athlètes qui devraient monter sur le podium cet été aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021.

Les Français Kevin Mayer et Jimmy Vicaut seront présents pour affiner leurs derniers réglages respectivement en saut en longueur et en 100 m.

D’autres grands noms de l’athlétisme mondial seront sur la piste monégasque comme les Norvégiens Jakob Ingebrigtsen et Karsten Warholm, qui a battu le record du monde du 400 m haies ce 1er juillet à Oslo, mais également un important contingent kenyan avec Kirputo, Cheruiyot ou encore Chepkoech.

Kevin Mayer engagé en saut en longueur

Kevin Mayer, le détenteur du record du monde de décathlon, sera dans la principauté ce vendredi.

À 29 ans, le champion du monde 2017 ne cache pas ses ambitions pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et compte bien monter sur la plus haute marche du podium, après sa médaille d’argent aux JO de Rio 2016.

Auteur d’une saison hivernale encourageante, durant laquelle il a été sacré champion d’Europe d’heptathlon, il viendra peaufiner ses réglages en saut en longueur à Monaco avant son réel objectif de l’année, les Jeux de Tokyo.

À Toruń, lors des Championnats d’Europe en salle, Kevin Mayer a réalisé un saut à 7,47 m. Une marque moyenne pour le décathlonien dont le record s’élève à 7,80 m qu’il avait sauté lors de son record du monde à Talence en 2018.

Mais Mayer pourra compter sur un plateau de classe mondiale pour le tirer vers le haut à Monaco, avec la présence du champion du monde en titre, le Jamaïcain Tajay Gayle qui sera à la lutte avec le n°1 mondial de cette année, le Cubain Juan Miguel Echevarría.

Le concours de saut en longueur débutera dès 20h50.

LIRE AUSSI : Kevin Mayer : « Tokyo 2020, je n'ai que ça en tête ! »

Jimmy Vicaut sur 100 m avec Andre De Grasse

Exilé à Jacksonville, aux États-Unis depuis novembre 2019 pour y rejoindre son nouvel entraîneur Rana Reider, le recordman de France sur 100 m Jimmy Vicaut est de retour au pays pour ses derniers préparatifs avant les jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Déjà présent lors du meeting international de Marseille le 9 juin, le finaliste du 100 m des Jeux Olympiques de Rio 2016 a repris en douceur avec un 100 m en 10 s 36.

Il sera présent sur la même distance à Monaco, avec à ses côtés les Américains Trayvon Bromell qui a couru en 9 s 77 cette saison, Fred Kerley et Ronnie Baker respectivement en 9 s 86 et 9 s 88 cette année.

Le partenaire d’entraînement de Jimmy Vicaut, le Canadien Andre de Grasse, sera aussi de la partie à Monaco. De Grasse, l’un des favoris à la médaille olympique du 100 m à Tokyo a couru en 9 s 92 cette saison.

L’épreuve de 100 m à Monaco se déroulera à 21h28.

LIRE AUSSI : Qui sera le nouveau roi du 100 m à Tokyo 2020 ?

Bedrani et Phelut en réglage pour le 3 000 m steeple

Djilali Bedrani et Alexis Phelut ont été officiellement sélectionnés pour participer aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 en 3 000 m steeple. Ils seront tous les deux présents à Monaco pour terminer leur préparation olympique. À leurs côtés, le Français Mehdi Belhadj qui lui n’a pas eu la chance d’être sélectionné mais sera remplaçant à Tokyo, sera aussi au départ du 3 000 m steeple de Monaco.

Le rythme de ce 3 000 m steeple devrait être soutenu compte tenu de la présence du champion olympique en titre et double champion du monde de la distance Conseslus Kipruto, dont le record personnel est établi à 8 min 00 s 12. Toutefois, le Kényan a connu deux années compliquées depuis son titre aux Championnats du monde de Doha en 2019. Entre des problèmes avec la justice kenyane et une infection au COVID-19, l’état de forme de Kirputo était assez incertain. Lors des sélections olympiques nationales, il a abandonné après deux tours de piste, le privant de Jeux Olympiques cette année.

LIRE AUSSI : La sélection française d’athlétisme à Tokyo 2020

Les frères Ingebrigtsen sur 1 500 m

Le 1 500 m de ce meeting monégasque s’annonce bouillant également. Le recordman du monde de 1 500 m en salle, l’Éthiopien Samuel Tefera viendra se frotter au prodige de la discipline, le Norvégien Jakob Ingebrigtsen. À seulement 20 ans, Jakob est le recordman d’Europe de la distance en 3 min 28 s 68, soit deux petites secondes de moins que son grand frère Filip, lui aussi engagé sur le 1 500 m à Monaco. 

Le champion du monde de la distance à Doha en 2019, Timothy Cheruiyot sera au départ du 1 500 m dans la principauté monégasque, une piste qu’il affectionne particulièrement puisque c’est là qu’il a établi son record personnel à 3 min 28 s 41 en 2018. Le Kenyan ne sera pourtant pas à Tokyo 2020 cette année, après s’être classé 4e des sélections olympiques du Kenya (seuls les deux premiers se sont qualifiés).

Côté français, Azeddine Habz et Baptiste Mischler, tous les deux sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, vont pouvoir profiter de ce plateau d’exception pour se mettre dans le bain avant la grande échéance de l’été.

Les autres stars de l’athlétisme à Monaco

Une autre pépite de l’athlétisme norvégien sera sur la piste monégasque, le tout nouveau recordman du monde de 400 m haies Karsten Warholm.

Beatrice Chepkoech, la Kenyane championne du monde en titre du 3 000 steeple devrait donner le tempo de cette épreuve féminine. Elle est la détentrice du record du monde de la distance depuis 2018, en 8 min 44 s 32, un record qu’elle a réalisé sur cette piste du Stade Louis II.

La Jamaïcaine aux deux couronnes olympiques et aux deux titres mondiaux, Shelly-Ann Fraser-Pryce sera au départ du 200 m à Monaco.

La vice-championne olympique en titre de triple saut, la Vénézuélienne Yulimar Rojas est attendue pour briller ce vendredi.

Le Français Pierre-Ambroise Bosse, sélectionné pour les Jeux Olympiques sur 800 m et qui a couru 1 min 44 s 97 lundi 5 juillet à Nancy, ne sera finalement pas au départ de l'épreuve monégasque.

LIRE AUSSI : Diamond League d’Oslo : record du monde pour Warholm

Programme du meeting

  • 19h05 : Triple saut femmes
  • 19h20 : Lancer de javelot femmes
  • 19h20 : Saut à la perche femmes
  • 19h50 : Saut en hauteur hommes
  • 20h03 : 400 m haies hommes
  • 20h18 : 800 m femmes
  • 20h32 : 1 500 m hommes
  • 20h43 : 200 m femmes
  • 20h49 : 3 000 m steeple hommes
  • 20h50 : Saut en longueur hommes
  • 21h06 : 800 m hommes
  • 21h16 : 1 500 m femmes
  • 21h28 : 100 m hommes
  • 21h36 : 3 000 m steeple femmes

Les prochaines étapes de la Diamond League en 2021

  • 13 juillet : Londres, Royaume-Uni
  • 14 août : Shanghai, Chine
  • 21 août : Eugene, États-Unis
  • 22 août : Chine
  • 26 août : Lausanne, Suisse
  • 28 août : Paris, France
  • 3 septembre : Bruxelles, Belgique
  • 8-9 septembre : Zürich, Suisse