Découvrez qui sont les porte-drapeaux des nations francophones à Tokyo 2020

La cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021 arrive à grands pas. Découvrez qui sont les porte-drapeaux des nations francophones.

Photo de Photo de Paul Gilham/Getty Images

Cette année et pour la toute première fois de l’histoire des Jeux Olympiques, les Comités Nationaux Olympiques ont eu la possibilité de présenter deux porte-drapeaux, un homme et une femme, pour marcher dans le Stade olympique lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Tokyo 2020, en 2021.

Une nouvelle très bien accueillie à l’heure de la parité dans le monde du sport et au-delà. Les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 seront d’ailleurs les Jeux qui se rapprochent le plus de l’égalité hommes/femmes en nombres de participants avec près 49% de participantes, contre un peu plus de 45% à Rio 2016.

Mais savez-vous qui sont ces athlètes qui représenteront les CNO francophones dans le Stade olympique ce 23 juillet ?

Tokyo 2020 vous les présente !

Algérie : la nageuse Amel Melih et le boxeur Mohamed Flissi

À 27 ans, la nageuse Amel Melih, triple championne d’Afrique 2016 en 50 m, 100 m et 4 x 100 m nage libre s’apprête à participer à ses premiers Jeux Olympiques. Le boxeur Mohamed Flissi sera de retour pour sa troisième participation olympique après Londres 2012 et Rio 2016. À 31 ans, le champion d’Afrique 2017 dans la catégorie des -52 kg, sera donc avec Melih, porte-drapeau de la délégation algérienne.

Belgique : l'athlète Nafissatou Thiam et le hockeyeur Felix Denayer

L’athlète Nafissatou Thiam est, à seulement 26 ans, championne d’Europe (2018), championne du monde (2017) et championne olympique (2016) d’heptathlon. La reine du combiné défilera au côté du hockeyeur Felix Denayer, médaillé d’or de la Coupe du monde 2018 et vice-champion olympique à Rio 2016.

Bénin : l'athlète Odile Ahouanwanou et Privel Hinkati

Les porte-drapeaux du Bénin seront l’heptathlète Odile Ahouanwanou et le rameur Privel Hinkati. L’athlète, originaire de Savalou, est championne d’Afrique 2018 de la discipline et s’est classée huitième des Championnats du monde de Doha en 2019. Après Beijing 2008, Londres 2012 et Rio 2016 en tant que spectateur, il participe enfin à ses premiers JO.

Burkina Faso : l'athlète Hugues Fabrice Zango et la nageuse Angelika Ouedraogo

Le triple sauteur Hugues Fabrice Zango sera l'un des deux porte-drapeaux du Burkina Faso. L’athlète, entraîné par Teddy Tamgho, a battu cette année le record du monde de triple saut en salle avec une marque à 18,07 m. Angelika Ouedraogo participera à ses troisième Jeux.

Cameroun : la lutteuse Joseph Emilienne Essombe Tiako et le boxeur Albert Mengue Ayissi

Le drapeau du Cameroun sera fièrement porté par la lutteuse Joseph Emilienne Essombe Tiako, ainsi que Albert Mengue Ayissi. La championne d’Afrique 2020 dans la catégorie -53 kg prendra part à ses deuxièmes Jeux Olympiques après Rio 2016 durant lesquels elle s’était classée 16e. Mengue Ayissi participera à la compétition des poids-mi-moyens.

Canada : la basketteuse Miranda Ayim et le rugbyman Nathan Hirayama

La basketteuse Miranda Ayim sera la porte-drapeau du Canada lors de la cérémonie d’ouverture de Tokyo 2020. Elle évolue à Basket Landes, le club de Mont-de-Marsan, sacré champion de France en 2021. Elle est aussi championne d’Amérique 2015 et médaillée d’or des Jeux Panaméricain cette même année. Elle défilera au côté du rugbyman Nathan Hirayama. Le Meilleur joueur des World Seven Series 2017/2018 a marqué les esprits en inscrivant un triplé incroyable face aux All Blacks en quart de finale du tournoi de Singapour 2017.

Côte d'Ivoire : la sprinteuse Marie-Josée Ta Lou et le taekwondoïste Cheick Sallah Cisse

La vice-championne du monde 2017 de 100 m et 200 m, Marie-Josée Ta Lou portera le drapeau pour la Côte d’Ivoire. Après sa 4e place lors des deux mêmes discipline à Rio 2016, elle espère améliorer la marque et monter sur le podium olympique cet été à Tokyo. Le champion olympique de Rio 2016 Cheick Sallah Cisse particpera à la compétition des -80 kg.

France : la judokate Clarisse Agbegnenou et le gymnaste Samir Aït-Saïd

Le drapeau français sera entre de bonnes mains lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Tokyo 2020 puisqu’il sera porté par la vice-championne olympique en titre, quintuple championne d’Europe et quintuple championne du monde de judo dans la catégorie -63 kg, Clarisse Agbegnenou. « Gnougnou » sera accompagnée par le gymnaste Samir Aït Saïd, médaillé de bronze aux anneaux lors des Championnats du monde 2019.

Haïti : la judokate Sabiana Anestor et le boxeur Darrelle Valsaint Jr

La délégation haïtienne, composée de neuf athlètes cette année à Tokyo, sera guidée par la judokate Sabiana Anestor, médaillée de bronze de l’Open de Punta Cana dans la catégorie des -52 kg et du boxeur Darrelle Valsaint Jr.

Luxembourg : la cycliste Christine Majerus et le nageur Raphaël Stacchiotti

La cycliste Christine Majerus, double olympienne en 2012 et 2016 et le nageur Raphaël Stacchiotti, double olympien également en 2008 et 2012, seront les porte-drapeaux de la Team Lëtzebuerg. Majerus a notamment remporté l'or aux Championnats du monde de contre-la-montre par équipes en 2016. Stacchiotti lui, avait déjà été porte-drapeau pour son pays lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Beijing 2008. Il sera présent lors du 200 m quatre nages à Tokyo 2020.

Madagascar : l'haltérophile Éric Andriantsitohaina et la judokate Damiella Nomenjanahary

Pour sa 13e participation aux Jeux Olympiques d'été, Madagascar aura quatre représentants en lice. Parmi eux, l’haltérophile Éric Andriantsitohaina a été désigné porte-drapeau de la délégation à Tokyo 2020. Le Malgache vient de remporter trois médailles de bronze aux Championnats d’Afriques à l’arraché (107 kg), à l’épaulé-jeté (132 kg) et au général (239 kg) dans la catégorie des 61 kg. Il sera accompagné de la judokate Damiella Nomenjanahary.

Maroc : la boxeuse Oumayma Bel Ahbib et le surfeur Ramzi Boukhiam

La délégation marocaine sera représentée par la boxeuse Oumayma Belahbib, médaillée de bronze des Jeux Africains 2019 dans la catégorie de -69 kg et du surfeur Ramzi Boukhiam. Il est, avec la Sud-africaine Bianca Buitendag, le seul représentant africain en surf de cette première édition olympique de la discipline.

Monaco : le pongiste Xiaoxin Yang et le rameur Quentin Antognelli

La Monégasque, classée au 44e rang mondial, Xiaoxin Yang, sera l'une des porte-drapeaux de la principauté à Tokyo 2020. Elle a remporté la médaille d’argent en simple dames lors des Jeux Européens 2018. Il sera accompagné du rameur Quentin Antognelli.

Niger : le taekwondoïste Issoufou Alfaga Abdoul Razak et la nageuse Roukaya Moussa Mahamane

Pour la deuxième édition consécutive, le taekwondoïste Issoufou Alfaga Abdoul Razak sera le porte-drapeau du Niger. À Rio, il est devenu vice-champion olympique dans la catégorie des poids lourds . En 2017, il a remporté le titre de champion du monde. Il sera accompagné de la nageuse Roukaya Moussa Mahamane.

République centrafricaine : la nageuse Chloé Sauvourel et le coureur Francky Mbotto

Les porte-drapeaux de la République centrafricaine seront la nageuse Chloé Sauvourel et l'athlète Francky Mbotto. Savourel a déjà été porte-drapeau lors des Jeux Olympiques de Rio 2016 alors qu’elle n’avait que 16 ans. Elle a également participé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018. Elle sera accompagnée de Francky Mbotto, spécialiste du 400 m et 800 m. À 23 ans, il prendra part à ses deuxièmes Jeux Olympiques.

Congo : la sprinteuse Natacha Ngoye Akamabi

Le drapeau du Congo sera porté par la sprinteuse Natacha Ngoye Akamabi, double médaillée d’or des Jeux de la Francophonie 2017 sur 100 m et 200 m.

Sénégal : la nageuse Jeanne Boutbien et le judoka Mbagnick Ndiaye

La jeune nageuse de 22 ans, Jeanne Boutbien sera la porte-drapeau du Sénégal avec le judoka Mbagnick Ndiaye, double champion d’Afrique en 2019 et 2020 et vainqueur des Jeux Africains 2019 dans la catégorie des +100 kg.

Suisse : l'athlète Mujinga Kambundji et l'escrimeur Max Heinzer

La délégation helvétique sera représentée par la sprinteuse Mujinga Kambundji, médaillée de bronze du 200 m lors des Championnats du monde a Doha en 2019 et l'épéiste Max Heinzer, triple champion d'Europe par équipes (2012, 2013 et 2014) et vice-champion du monde par équipes en 2017.

Togo : la rameuse Claire Akossiwa Ayivon et le pongiste Dodji Fanny

La rameuse Claire Akossiwa Ayivon sera à Tokyo pour sa deuxième participation olympique après Rio 2016. Elle sera également la porte-drapeau du Togo, accompagnée du pongiste Dodji Fanny.

Tunisie : l'escrimeuse Inès Boubakri et le volleyeur Mehdi Ben Cheikh

Inès Boubakri, la médaillée de bronze en fleuret individuel de Rio 2016 sera porte-drapeau de la Tunisie avec le volleyeur Mehdi Ben Cheikh qui, à 42 ans, s’apprête a participer à ses deuxièmes Jeux Olympiques après une 11e place aux Jeux de Londres 2012.

Vanuatu : le rameur Rio Rii

Le rameur Rillio Rii représentera le Vanuatu en M1x et sera également porte-drapeau lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Il est le vainqueur des Jeux du Commonwealth 2019 en Rowing Beach Sprint.